Calcul des droits de donation : barème 2015

Juin 2015

Comment calculer les droits de donation, qui sont soumis aux mêmes règles fiscales que les droits de succession. A quelques exceptions près.


Les conseils d'Eric Roig, directeur-fondateur de droit-finances.net


Abattements

L'abattement de 20% sur la valeur vénale de la résidence principale ne s'applique pas.

L'abattement dont bénéficient les successions autres qu'en ligne directe ne concerne pas les donations.

L'abattement conjoint dont bénéficient les donations entre concubins signataires d'un Pacte civil de solidarité est remis en cause si le Pacs prend fin avant le 31 décembre de l'année civile suivant sa conclusion, pour un motif autre que le mariage ou le décès d'un des partenaires.

Les petits-enfants bénéficient d'un abattement grand-parent/petit-enfant sur les biens donnés par chacun de leurs grands-parents, quel que soit l'âge des uns et des autres. Les donations aux arrières-petits-enfants bénéficient d'un abattement arrière-grand-parent/arrière-petit-fils.

Cet abattement peut se cumuler avec l'abattement pour les handicapés ou avec l'abattement en ligne directe quand les petits-enfants viennent en représentation d'un de leurs parents décédé.

Les donations de liquidités et d'argent bénéficient d'abattements spécifiques.

Biens meubles

La valeur déclarée des bijoux, objets d'art et de collection ne peut être inférieure à 60% de celle qui figure dans les contrats d'assurance.

Le forfait de 5% pour les meubles ne peut pas s'appliquer aux donations.

Paiement fractionné

Le paiement fractionné des droits ne s'applique qu'aux transmissions d'entreprises.

Conjoint survivant

Par définition, l'exonération de droits dont bénéficie le conjoint survivant et le concubin pacsé ne s'applique qu'aux successions. En cas de donation, le barème s'applique après un abattement conjoint.

Dot

Une disposition spéciale s'applique en cas de donation d'un bien propre à un enfant en vertu de l'article 1438 du Code civil. Celui-ci stipule, en substance, que lorsqu'une « dot » a été donnée conjointement par les deux époux, chacun des époux est supposé avoir donné la moitié de la « dot », même s'il s'agit d'un bien propre à l'un d'eux.
Exemple : M. et Mme Martin donnent à leur fille un logement appartenant en propre à M. Martin. Théoriquement, leur fille ne peut bénéficier que de l'abattement parent/enfant. En vertu de l'article 1438, le logement est supposé provenir pour moitié de chaque époux. L'abattement sera donc doublé. Attention : en l'occurrence, le fisc admet le double abattement uniquement quand il s'agit d'une première installation de l'enfant, c'est-à-dire quand il se marie ou qu'il acquiert son autonomie financière et professionnelle. C'est une condition stricte exigée par l'Administration.

Les dettes

Les droits de donation s'appliquent à l'actif brut sans tenir compte du passif grevant le bien. Sauf dans certains cas, lorsque les dettes sont transférées au bénéficiaire de la donation.

  • Quand la donation porte sur une entreprise individuelle et que le créancier n'est pas une des personnes suivantes : conjoint, ascendants et descendants, beaux-parents, oncles et tantes, frères et soeurs du donateur, bénéficiaire de la donation ou son conjoint.
  • Quand la donation porte sur un bien autre qu'une entreprise individuelle et que le créancier est un établissement de crédit.

La dette, formalisée par un contrat, doit avoir été contractée pour l'acquisition ou l'intérêt des biens donnés.

Barème des droits de donation

Le calcul des droits de donation est basé sur le même barème que celui des droits de succession.

Donation aux salariés

La donation de fonds de commerce aux salariés d'une entreprise bénéficie d'un abattement de 300 000 euros sous plusieurs conditions.

  • Les bénéficiaires doivent être titulaires d'un CDI à temps plein depuis au moins deux ans.
  • Ils doivent, pendant cinq ans au moins, exercer leur activité au sein de l'entreprise et l'un d'eux doit exercer des fonctions de dirigeant.
  • Le fonds doit être détenu depuis au moins deux ans par le donateur quand il a été acquis à titre onéreux.

Réduction de droits

La donation d'une entreprise peut bénéficier d'avantages fiscaux.

Les réductions de droits ci-après ne concernent que les transmissions réalisés jusqu'au 30 juillet 2011.

Quel que soit le lien de parenté entre le donateur et le bénéficiaire de la donation, les droits de donation étaient réduits quand le donateur avait moins de 80 ans au jour de la transmission.

Pour les donations d'usufruit ou de pleine propriété, la réduction était de :

  • 50% quand le donateur avait moins de 70 ans,
  • 30% quand il avait 70 ans révolus mais moins de 80 ans.

Pour les donations de nue-propriété, la réduction était de :

  • 35% quand le donateur avait moins de 70 ans,
  • 10% quand il avait 70 ans révolus mais moins de 80 ans.
Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Calcul-des-droits-de-donation-bareme-2015 .pdf

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d', diplômé d'HEC


A voir également

Ce document intitulé « Calcul des droits de donation : barème 2015 » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une