Age de départ à la retraite en 2017

Juin 2017

L'âge légal de départ à la retraite des salariés en France dépend de plusieurs critères, et notamment de leur date de naissance. Cet âge minimum de départ est avancé pour les carrières longues ou les métiers pénibles, ou encore les salariés atteints de handicap. Voici les règles à connaitre si vous comptez partir à la retraite en 2017.


Contrairement à une idée répandue, la perception de la retraite de base n'est soumise à aucune condition de durée minimale d'activité. Pour percevoir une retraite, le salarié doit simplement d'une part cesser son activité, d'autre part avoir atteint un âge minimal.

Age légal de départ à la retraite

Pour percevoir la retraite de base du régime général de la sécurité sociale, le salarié doit avoir au moins 62 ans. Mais pour percevoir sa retraite à taux plein à 62 ans, il doit remplir certaines conditions, et notamment atteindre une durée d'assurance retraite minimale.

En revanche, aucune condition n'est exigée pour les salariés qui partent à la retraite cinq ans après l'âge légal de départ à la retraite, soit 67 ans dans le cas général : ils percevront leur retraite de base à taux plein.

Conséquence : dans certaines circonstances, assez fréquentes, pour percevoir sa retraite à taux plein, le salarié peut être amené à poursuivre son activité après l'âge de 62 ans pour remplir les conditions minimales, et parfois pendant cinq ans, jusqu'à 67 ans en règle générale.

Ces âges minimaux résultent de la réforme des retraites d'octobre 2010. Ils ne s'appliquent qu'aux salariés nés à compter du 1er janvier 1955. Pour les salariés nés avant cette date, le relèvement de ces âges minimaux est progressif.
Un retraité peut bénéficier du système de retraite progressive dès 60 ans, à condition d'avoir cotisé un certain nombre de trimestres. Ce dispositif lui permet de continuer à travailler à temps partiel tout en touchant une fraction de sa retraite pour compléter ses revenus.

Age de départ à la retraite - nés avant 1951

  • L'âge légal minimal de départ à la retraite est fixé à 60 ans.
  • L'âge minimal pour bénéficier d'une retraite à taux plein est de 65 ans

Age de départ à la retraite - nés en 1951

Pour les salariés nés avant le 1er juillet 1951, les âges de départ à la retraite sont ceux des salariés nés avant 1951 ci-dessus. Pour les autres :

  • L'âge légal minimal de départ à la retraite est fixé à 60 ans et 4 mois.
  • L'âge minimal pour bénéficier d'une retraite à taux plein est de 65 ans et 4 mois.

Age de départ à la retraite - nés en 1952

  • L'âge légal minimal de départ à la retraite est fixé à 60 ans et 9 mois.
  • L'âge minimal pour bénéficier d'une retraite à taux plein est de 65 ans et 9 mois.

Age de départ à la retraite - nés en 1953

  • L'âge légal minimal de départ à la retraite est fixé à 61 ans et 2 mois.
  • L'âge minimal pour bénéficier d'une retraite à taux plein est de 66 ans et 2 mois.

Age de départ à la retraite - nés en 1954

  • L'âge légal minimal de départ à la retraite est fixé à 61 ans et 7 mois.
  • L'âge minimal pour bénéficier d'une retraite à taux plein est de 66 ans et 7 mois.

Age de départ à la retraite - nés après 1954

  • L'âge légal minimal de départ à la retraite est fixé à 62 ans.
  • L'âge minimal pour bénéficier d'une retraite à taux plein est de 67 ans.

Départ anticipé pour longues carrières

Le dispositif des "carrières longues" permet aux assurés ayant commencé leur activité professionnelle avant l'âge de 20 ans de partir à la retraite avant l'âge légal de départ à la retraite (62 ans pour les assurés nés à partir de 1955). Il est ainsi possible de partir dès 60 ans, voire même dès 58 ans pour les assurés ayant commencé à travailler vraiment très tôt. Mais il faut pour cela remplir certaines conditions de durée d'assurance retraite minimale.

Voir Les départs anticipés pour carrière longue.

Départ anticipé pour carrière pénible

La réforme des retraites d'octobre 2010 a mis en place un dispositif de départ anticipé pour carrière pénible : les assurés concernés peuvent liquider une retraite à taux plein dès l'âge de 60 ans même s'ils ne justifient pas du nombre de trimestres d'affiliation nécessaire.

Ce départ anticipé est possible lorsque le salarié justifie d'une incapacité permanente d'origine professionnelle ou lorsqu'il a accumulé un certain nombre de points sur son compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P). Ces deux dispositifs ne sont pas cumulables : le salarié doit choisir l'un ou l'autre.

Incapacité permanente

Ce dispositif concerne les assurés justifiant d'un taux d'incapacité permanente d'au moins 20% au titre d'une maladie professionnelle ou d'un accident du travail.

Les salariés justifiant d'un taux d'incapacité permanente de 10% à 20% peuvent également bénéficier d'un départ anticipé sous réserve :

  • d'avoir été exposé à des facteurs de risques professionnels pendant au moins 17 ans, ces facteurs étant définis par l'article D 4121-5 du Code du travail et relevant des contraintes physiques marquées, de l'environnement agressif ou des rythmes de travail
  • de pouvoir établir le lien entre cette incapacité et cette exposition.

Compte pénibilité

Chaque année, un salarié exposé à des facteurs de pénibilité (exemples : le travail de nuit, des travaux répétitifs, le bruit, les températures extrêmes, etc.) acquiert des points sur son compte pénibilité, qui est intégré à son compte personnel d'activité (CPA).

L'âge légal de départ à la retraite est réduit d'un trimestre tous les 10 points acquis sur le compte. Exemple : un salarié né en 1957 ayant accumulé 30 points sur son compte pourra partir à compter de 61 ans et 3 mois (3 trimestres en moins que l'âge légal de 62 ans).

Ce report est possible dans la limite de 8 trimestres (donc 80 points). Il n'est donc pas possible de partir avant 60 ans.

Départ anticipé pour handicap

Les salariés handicapés peuvent également partir à la retraite avant l'âge légal, et même parfois dès 55 ans. Ils doivent toutefois remplir deux conditions : l'une liée à leur taux de handicap et l'autre liée au nombre de trimestres de cotisation à leur charge.

Le salarié doit subir une incapacité permanente d'au moins 50 % (taux prononcé par la MDPH) ou avoir été reconnu travailleur handicapé avant 2016.

Il doit en outre justifier d'une durée minimale d'assurance vieillesse (en trimestres), dont une part minimale d'assurance cotisée. Ces deux durées varient en fonction de l'année de naissance.

Exemple : les salariés nés en 1961, 1962 ou 1963 peuvent partir à 55 ans pour une durée d'assurance de 128 trimestres dont 108 d'assurance cotisée. Les nombres de trimestres requis diminuent de 10 pour chaque année de plus (exemple : il faut 118 trimestres dont 98 d'assurance cotisée pour un départ à 56 ans, etc.).

Sous certaines conditions, le retraité peut obtenir une majoration de sa retraite pour handicap.

Voir aussi



Crédits photo : 123RF - Mirko Vitali

A voir également



Wann kann ein Arbeitgeber Überstunden fordern?
Wann kann ein Arbeitgeber Überstunden fordern?
Ce document intitulé « Age de départ à la retraite en 2017 » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une