Retraite du fonctionnaire - Calculer son montant

Juin 2017

Comment se calcule le montant de la retraite d'un fonctionnaire ? A quel taux un fonctionnaire peut-il partir en retraite ?


Le fonctionnaire qui a atteint l'âge de départ à la retraite peut faire liquider ses droits. Il touchera alors une pension, dont le montant dépend à la fois de son traitement indiciaire et de sa durée de cotisation.

Formule de calcul

Le montant de la retraite d'un fonctionnaire se calcule en appliquant la formulaire suivante :
Traitement indiciaire brut x taux de liquidation x coefficient de minoration (décote)/majoration (surcote).

Traitement indiciaire brut

Le traitement indiciaire brut est le dernier traitement indiciaire brut versé au fonctionnaire pendant au moins ses 6 derniers mois de carrière. Si cette durée minimale n'est pas atteinte, il faut retenir le montant du traitement précédent.

Taux plein et taux réduit

Le taux plein chez les fonctionnaires est fixé à 75 % du traitement indiciaire (contre 50 % du salaire pour les salariés du privé). Pour bénéficier de ce taux, il faut avoir validé suffisamment de trimestres pour la retraite. Le nombre de trimestres à valider varie en fonction de l'année de naissance :

  • il en faut 166 si vous êtes né en 1955, 1956 ou 1957
  • il en faut 167 si vous êtes né en 1958, 1959 ou 1960
  • il en faut 168 si vous êtes né en 1961, 1962 ou 1963
  • il en faut 169 si vous êtes né en 1964, 1965 ou 1966
  • il en faut 170 si vous êtes né en 1967, 1968 ou 1969
  • il en faut 171 si vous êtes né en 1970, 1971 ou 1972
  • il en faut 172 si vous êtes né en 1973 ou après.

S'il vous manque des trimestres, votre taux de liquidation sera proportionnellement réduit en fonction du nombre de trimestres manquants. Exemple : vous êtes né en 1955 et vous comptez partir en ayant validé seulement 160 trimestres. Le taux de votre retraite sera donc égal à 75 / 166 x 160 = 72,29 %.

Décote

Si vous n'avez pas validé suffisamment de trimestres pour partir à taux plein, vous subirez en plus une décote de votre pension de retraite si vous n'avez pas atteint l'âge de l'annulation de la décote. Cet âge varie selon :

  • votre année de naissance
  • la catégorie à laquelle vous appartenez : sédentaire ou active.

Exemple : dans la catégorie sédentaire, l'âge d'annulation de la décote est de 66 ans et 3 mois si vous êtes né en 1955. Il est de 67 ans pour les fonctionnaires de cette catégorie nés en 1958 ou après.

La décote se calcule en appliquant un taux par trimestre manquant pour partir à taux plein. Ce pourcentage est fixé à 1,25 % pour les retraites demandées depuis 2015.

Exemple : pour reprendre l'exemple plus haut, il vous manque 6 trimestres. On applique donc le taux suivant : 6 x 1,25 = 7,5 %.

Surcote

A l'inverse, vous bénéficiez d'une surcote si vous continuez à travailler plus que le nombre de trimestres nécessaires pour partir à taux plein et que vous avez atteint l'âge de retraite minimal du fonctionnaire.

Cette surcote se calcule en multipliant 1,25 % par le nombre de trimestres supplémentaires.

Retraite complémentaire

Au cours de sa carrière, le fonctionnaire cotise également à un régime complémentaire sur les primes et les indemnités qui lui sont versées : la retraite additionnelle de la fonction publique. A son départ en retraite, sa retraite totale pourra donc cumuler la pension de sa retraite de base et la pension de sa retraite complémentaire.

Crédits photo : 123RF - fahrner

A voir également


Ce document intitulé « Retraite du fonctionnaire - Calculer son montant » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une