Retraite des professions libérales - Age et calcul

Juin 2017

Comment fonctionne la retraite des professions libérales ? A quel âge les libéraux peuvent-ils partir en retraite ? Comment se calcule le montant de leur pension ?


Fonctionnement

Les professions libérales (médecins, notaires, architectes, consultants...) cotisent à la fois à un régime de retraite de base et à un régime de retraite complémentaire.

La retraite de base est gérée par une seule caisse : la Caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL). Hormis les avocats, ce régime concerne toutes les professions libérales. Le fonctionnement du système s'articule autour de 10 caisses professionnelles (appelées "sections") qui perçoivent les cotisations des assurés puis les transfèrent ensuite à la CNVAPL. Elles sont toutes soumises aux mêmes règles.

Ces mêmes caisses perçoivent également les cotisations pour la retraite complémentaire, dont le fonctionnement n'est en revanche pas centralisé. Les 10 caisses appliquent cette fois des règles différentes les unes des autres.

Age

L'âge de départ à la retraite des professions libérales est le même que celui applicable au salarié. L'âge minimal est donc égal à 62 ans pour les retraités nés à partir de 1955.

L'âge du taux plein automatique est quant à lui fixé à 67 ans pour les libéraux nés à partir de cette date.

Calcul

Formule

La retraite de base des professions libérales repose sur un système par points.

On multiplie ainsi le nombre de points acquis pendant l'activité par une valeur du point. On multiplie ensuite le résultat obtenu par un taux de liquidation qui dépend de la durée d'assurance (tous les régimes confondus).

Points

Le nombre de points dépend des cotisations versées (avec deux taux de cotisation différents en fonction des tranches de revenus). La valeur du point est quant à elle régulièrement révisée. Voir ainsi la valeur du point de retraite des professions libérales.

Taux

Le taux plein est égal à 50 %. Pour partir à taux plein, il faut soit avoir atteint l'âge du taux plein automatique (67 ans pour les assurés nés à partir de 1995) ou, à défaut, avoir cotisé suffisamment de trimestres au cours de sa carrière. Ce nombre de trimestres correspond à la durée d'assurance pour partir à taux plein prévue pour les salariés. En cas de trimestres manquants, le taux de liquidation de la retraite sera donc minoré.
Contrairement au cas des retraites des base, les règles applicables à votre retraite complémentaire dépend de la caisse à laquelle vous cotisez.

A voir également


Ce document intitulé « Retraite des professions libérales - Age et calcul » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une