Comment acheter des obligations ?

Juillet 2015

Comment acheter des obligations ? La réponse n'est pas si simple dans la mesure où l'accès à ce type de placements est assez complexe.


A l'émission

Sauf exceptions, il est difficile pour un particulier d'acheter une obligation lors de son émission. La plupart du temps, ce sont les investisseurs institutionnels (banque, assurances, fonds de placement, etc.) qui souscrivent la totalité de l'émission.

Marché secondaire

Une fois qu'elles sont émises, les obligations sont généralement cotées en bourse. Un particulier peut donc les acheter sur ce marché secondaire pour peu que le titre soit assez liquide. Il devra pour cela passer un ordre d'achat (ou de vente) à son intermédiaire financier et supporter des frais de transaction.

OAT

Les obligations les plus accessibles sur ce marché secondaire sont les emprunts d'Etat français : les OAT (obligations assimilables du Trésor).

L'Etat a en effet organisé ce marché afin que les particuliers puissent facilement investir quel que soit le montant de leur investissement. Ils peuvent ainsi placer leur épargne :

  • dans des OAT classiques
  • dans des OATi, c'est-à-dire dont le taux d'intérêt, plus faible au départ que celui des OAT classiques, est indexé sur l'inflation
  • des OAT de capitalisation, qui capitalisent les intérêts pour les rembourser à l'échéance avec le capital.

Sicav et FCP obligataires

La façon la plus simple d'acheter des obligations est d'investir dans des OPCVM (Sicav ou Fonds communs de placement) dont le capital est lui-même investi dans des obligations. Soit en direct sur son portefeuille titre, soit sur son contrat d'assurance-vie.

Avantages

  • une mutualisation des risques
  • une absence de souci de gestion
  • une facilité d'accès
  • une grande liquidité

Inconvénients

  • des frais de transaction parfois plus élevés
  • des frais de gestion parfois non négligeables
  • une performance liée aux compétences du gestionnaire

Le prix des obligations

Le prix des actions est lié au jeu de l'offre et de la demande et aux anticipations des investisseurs sur les performances futures de la société concernée.
Le prix des obligations est étroitement lié aux taux du marché.

Plus les taux augmentent, plus le prix de l'obligation baisse. Et vice-versa.

Dans la pratique, le prix d'une obligation déjà émise, négociable sur le marché secondaire, s'adapte en permanence à l'évolution des taux pour que le rendement annuel soit identique pour toutes les obligations ayant la même date d'échéance.

Exemple : soit une obligation de 100 € émise sur dix ans avec un taux de 5%, qui sert donc 5 € chaque année. Si les taux montent à 10% quelques années plus tard, le prix de l'obligation va diminuer pour que les 5 € servis chaque année représentent un intérêt annuel de 10%. Ce qui donne un prix de 50 € sur le marché secondaire.

Voir aussi Obligations : les risques

Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Comment-acheter-des-obligations .pdf

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d', diplômé d'HEC


A voir également

Ce document intitulé « Comment acheter des obligations ? » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une