Taxi : les droits du voyageur

Décembre 2016

Le point sur les droits et les obligations du chauffeur de taxi et de son client.


Près d'une station

Inutile de héler un taxi si vous vous trouvez à moins de 50 mètres d'une station où des taxis libres sont en attente. Aucun taxi roulant ne s'arrêtera car il suffit de quelques mètres pour que vous disposiez d'une voiture.

Refus de prise en charge

Un taxi n'a pas le droit de refuser la prise d'un passager sauf dans les cas suivants :

  • s'il est déjà occupé ou s'il effectue une « course d'approche » à destination d'un client (le voyant taxi est alors éteint et l'un des plots lumineux indiquant le tarif A, B, C ou D est allumé) ;
  • si le passager est accompagné d'un animal (à l'exception des chiens d'aveugle) ;
  • si le passager pose des problèmes d'hygiène ou d'ébriété ;
  • dans la dernière demi-heure de son service, si la destination demandée ne va pas dans la direction de son domicile ou de son garage.

Les droits du voyageur

Le client d'un taxi a notamment le droit :

  • de solliciter le taxi de son choix parmi la file de la station (sauf dans le cas où la piste d'attente ne comporte qu'une file dont les voitures ne peuvent se dégager) ;
  • de choisir son itinéraire (mais ne négligez pas cependant les conseils du chauffeur car il connaît bien sa ville) ;
  • de demander au taxi d'éteindre ou d'allumer la radio et choisir le niveau sonore et la station de son choix ;
  • de faire arrêter le taxi en cours de route pour déposer ou charger un accompagnant.

Tarifs

Absence

En cas d'absence de véhicule à une station vous pouvez utiliser la borne d'appel afin de joindre un taxi se trouvant dans une station voisine.

Vous paierez alors en sus du prix de votre course le montant de « la course d'approche ». Son prix affiché au compteur au moment de votre charge correspond au trajet effectué par le taxi depuis son stationnement jusqu'à la station d'appel.

Approche

La « course d'approche » vous sera également facturée si vous réservez un taxi ou si vous en appelez un de chez vous (domicile, résidence ou lieu de travail). Dans ces deux cas n'hésitez pas à demander au taxi quel est son lieu de départ et quelle est l'estimation du prix de la « course d'approche ».

Négocier une remise

Il est toujours possible de négocier un rabais sur le prix affiché au compteur car contrairement à une idée reçue le tarif préfectoral n'est pas un tarif imposé, mais un tarif maximal autorisé.

On observera cependant que l'éventualité de se voir accorder une remise reste proportionnelle à la distance à parcourir. En effet, plus la course sera longue et plus la probabilité de se voir octroyer une remise (gratuité de « la course d'approche » par exemple) est envisageable.

Bulletin de voiture

Lorsque le prix de la course est supérieur à 25 euros, le taxi a l'obligation de vous remettre un « bulletin de voiture » où figurent les caractéristiques de la course et son prix. Pour les courses d'un montant inférieur, ce document ne vous sera remis que si vous en faîtes la demande. En cas de litige, la détention de cette pièce est indispensable.

Nombre de passagers

Retenez qu'à Paris, il est possible d'embarquer à quatre dans un taxi (sous réserve de ne pas contrevenir aux caractéristiques techniques du véhicule figurant sur la carte grise). Moyennant 3 euros de supplément, une quatrième personne peut en effet prendre place aux côtés du conducteur.

Réclamation

Pour toute réclamation adressez-vous en priorité à la mairie de la commune de stationnement

Pour la zone des taxis parisiens, il faut vous adresser à la Préfecture de Police de Paris, DCTC, 2ème Bureau, 6 rue des Morillons, 75015 PARIS.

Voir également


A voir également :

Ce document intitulé « Taxi : les droits du voyageur » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une