Assurance-vie : désignation des bénéficiaires

Décembre 2016

A la signature d'un contrat d'assurance-vie, le titulaire doit désigner des bénéficiaires, à qui seront versés, à son décès, le montant du contrat. Cette clause bénéficiaire peut proposer plusieurs mentions types.


Mon conjoint


Il s'agit ici de l'époux ou de l'épouse du titulaire au moment du décès. Et donc du nouveau conjoint en cas de remariage.

C'est pour cette raison qu'il faut éviter de ne pas désigner le conjoint par ses nom et prénom.

Mes enfants nés ou à naître


Il s'agit ici de tous les enfants vivants ou conçus au jour du décès du titulaire. Y compris les enfants adultérins, adoptifs ou naturels, dès lors que leur filiation est établie juridiquement.

Mes enfants vivants ou représentés


Quand un enfant est décédé avant ses propres enfants, ces derniers viennent "en représentation". C'est-à-dire que le défunt est "représenté" par ses enfants. Cette mention permettra aux enfants concernés de recevoir la quote-part du contrat d'assurance-vie qui aurait dû revenir à leur père ou mère précédé.

Mes héritiers


Il s'agit ici des héritiers prévus par la loi et des légataires désignés par le testament rédigé par le défunt.

Chacun recevra sa part du contrat en proportion de sa part d'héritage.


A voir également :

Ce document intitulé « Assurance-vie : désignation des bénéficiaires » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une