1er tour des départementales : les premières estimations avant 20 h

Décembre 2016

Le dimanche 22 mars 2015, les français seront nombreux à consulter les premiers résultats des élections départementales sur internet avant même la clôture de tous les bureaux de vote et l'annonce des scores par les radios et les télévisions françaises. Mais cette pratique est-elle sans risque ?

Les sites français sont soumis à la législation française prohibant la communication publique des scores avant 20 heures. Les medias français, les instituts de sondage et les particuliers ne doivent donc pas divulguer les résultats avant la clôture du dernier bureau de vote. Comme lors de précédentes élections, la commission des sondages devrait mettre en place une cellule de veille afin de s'assurer du respect de ces règles sur la Toile, y compris sur les réseaux sociaux. En principe, un particulier qui communiquerait en ligne les résultats avant 20 h est passible d'une amende pouvant atteindre jusqu'à 75 000 euros.

En revanche, certains sites étrangers (et notamment suisses ou belges) ne s'estiment pas soumis à la loi française et ont l'intention de publier les premières estimations avant l'heure fatidique. Dès lors, rien n'interdit à un internaute français de les consulter. En principe, il n'encourt aucun risque en accédant à ces résultats à l'avance, à condition bien entendu de ne pas les communiquer à son tour publiquement, notamment via les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter.

Parmi les sites les plus connus figurent ceux de la RTBF (radio-télévision-belge-francophone), de la RTS (radio télévision suisse) ou du quotidien belge Le Soir qui comptent rendre publics les premiers résultats du 22 mars peu après 18 h. Traditionnellement, ces sites enregistrent d'importants pics d'audience en diffusant les premiers résultats des scrutins français avant 20 heures.


A voir également :

Ce document intitulé « 1er tour des départementales : les premières estimations avant 20 h » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une