Surendettement et dettes alimentaires

Décembre 2016

Dans le cadre d'une procédure de surendettement, les dettes alimentaires, et notamment les pensions alimentaires, ne peuvent pas faire l'objet d'une remise, d'un échelonnement ou d'un effacement. Sauf naturellement si le bénéficiaire donne son accord.

La Cour de cassation confirme dans un arrêt du 3 juillet 2008 que les sommes dues à une collectivité publique pour des frais de cantine ne constituent pas des dettes alimentaires et peuvent donc faire l'objet d'un report ou d'un effacement. (arrêt n°07-15.223)


A voir également :

Ce document intitulé « Surendettement et dettes alimentaires » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une