Incinération-crémation : conservation des cendres

Octobre 2017

Où et comment sont conservées ou dispersées les cendres d'un défunt après une crémation ou une incinération.



Crématorium

Après l'incinération, l'urne peut être conservée au crématorium, mais pendant un an maximum. Si les proches ne prennent pas de décision sur le sort des cendres du défunt, celles-ci sont par défaut dispersées dans un espace dédié du cimetière de la commune du lieu du décès.

Chez soi

D'après une proposition de loi adoptée en 2008, par le Parlement, il n'est plus possible de conserver à domicile les urnes funéraires contenant les cendres du défunt après crémation ou incinération. La loi prévoit toutefois la possibilité pour les intéressés de les enterrer dans un jardin privé. En revanche, la dispersion dans un jardin privé est interdite.

Dispersion

Il est également possible de disperser les cendres dans "un jardin du souvenir", dans un cimetière ou en pleine nature (hors voies publiques). La dispersion des cendres en mer est autorisée.

La loi (Article L2223-18-3 du Code général des collectivités territoriales) impose de déclarer la dispersion (date, lieu et identité du défunt) à la mairie du lieu de naissance du défunt.

Cimetière ou site cinéraire

L'urne peut aussi être conservée dans un cimetière ou site cinéraire spécialisé, site que les communes de plus de 2 000 habitants ont l'obligation de créer à la disposition de leurs administrés.

A voir également


Publié par ericRg.
Ce document intitulé « Incinération-crémation : conservation des cendres » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une