Etat des lieux d'entrée : conseils au locataire

Décembre 2016

Avant la remise des clés, un état des lieux d'entrée est dressé par le propriétaire et le locataire. Voici les principales précautions à prendre avant de signer ce document si vous êtes locataire.

L'état des lieux d'entrée est une étape importante dans une location. S'il néglige cette formalité, le locataire s'expose au risque de payer sur son dépôt de garantie le coût des travaux de réparation ou d'entretien pour des vices existant pourtant avant son entrée dans les lieux, mais non mentionnés dans l'état des lieux.


Les conseils d'Eric Roig, directeur-fondateur de droit-finances.net


Avant l'état des lieux

Avant de prendre rendez-vous, vérifiez que l'électricité est bien présente dans le logement au moment de l'état des lieux. Un état des lieux effectué le soir avec un mauvais éclairage est propice à des oublis et à des défauts non-signalés. L'alimentation en électricité vous permettra également de :

  • vérifier le bon fonctionnement des éventuels appareils électriques (radiateurs, réfrigérateur, plaques chauffantes...)
  • faciliter le relevé du compteur électrique.

Dans le même sens, assurez-vous que l'eau et le gaz sont fournis dans le logement. Vous pourrez ainsi tester le fonctionnement de la robinetterie, de la douche, et de tout appareil fonctionnant au gaz (chaudière, plaques de cuisson, etc.).

Avant l'état des lieux, munissez-vous d'un appareil photo. Les photographies des pièces et des équipements seront des éléments précieux en cas de litige avec le propriétaire ou l'agence.

Pendant l'état des lieux

L'état des lieux doit être établi avec précision. Il est donc important de décrire le logement pièce par pièce (entrée, séjour, cuisine, salle de bain...). Les équipements se trouvant dans chacune d'elle doivent également être décrits avec précaution. Il convient ainsi de :

  • vérifier l'état des sols, des murs et des plafonds en mentionnant tout type de défaut (traces, fissures, peinture qui s'effrite, etc.) ;
  • être vigilant sur l'état des vitres, des revêtements, des fenêtres, des volets, des portes, des poignées, des serrures... pensez également à ouvrir tous les placards et tiroirs ;
  • tester le fonctionnement des prises et des appareils électriques, et notamment des radiateurs (si chauffage électrique), du frigo ou des plaques électriques. S'il n'y a pas encore d'électricité dans l'appartement au moment de l'état des lieux, alors n'hésitez pas à formuler expressément des réserves sur le fonctionnement de ces appareils. Notez les ampoules éventuellement absentes.

Globalement, les mentions figurant sur l'état des lieux doivent être aussi précises que possible. Les termes trop généraux (« bon état, état correct, etc.) doivent donc être évités.

N'oubliez pas non plus de relever les compteurs d'eau, d'électricité et de gaz.

N'hésitez pas à prendre votre temps ! Certains propriétaires ou agences ont malheureusement tendance à bâcler l'état des lieux d'entrée tout en étant, à l'inverse, très méticuleux au moment de l'état des lieux de sortie...

Après l'état des lieux

Si un défaut important n'est pas mentionné sur l'état des lieux, le locataire a toujours la possibilité de le signaler au propriétaire après la remise des clés. Pour ce faire, il doit lui adresser un courrier en recommandé dans les 10 jours qui suivent son aménagement. En cas de refus du bailleur, le locataire peut saisir la commission départementale de conciliation territorialement compétente (article 3-2 de la loi du 6 juillet 1989).

En outre, le locataire peut également demander un complément d'état des lieux concernant les éléments de chauffage pendant le premier mois de la période de chauffe.

Voir également les plafonds d'honoraires des agents immobiliers si vous êtes passé par une agence pour trouver une location.


A voir également :

Ce document intitulé « Etat des lieux d'entrée : conseils au locataire » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une