SCI et location meublée

Octobre 2017

Le recours à une société civile immobilière (SCI) est très fréquent pour investir à plusieurs dans l'immobilier. Les membres d'une même famille ou des amis peuvent ainsi posséder à plusieurs des appartements ou des maisons qu'ils occupent ou qu'ils donnent en location.

En cas de location, sur le plan fiscal, la SCI est alors totalement transparente : soumis au régime des revenus fonciers, les associés sont imposés comme s'ils possédaient le bien en direct, à proportion de leur part naturellement.

Mais cette transparence n'est possible qu'en cas de location nue.

La location meublée d'un local d'habitation est en effet assimilée à une opération commerciale. Et dès lors que le propriétaire est une société civile, celle-ci est alors obligatoirement soumise à l'impôt sur les sociétés (IS).

Ce qui change tout du point de vue fiscal : les associés ne pourront appréhender les bénéfices que sous la forme de dividendes, après paiement de l'IS. Et la plus-value n'est plus soumise au régime des plus-values immobilières des particuliers.

A voir également


Publié par ericRg.
Ce document intitulé « SCI et location meublée » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une