Déduction des intérêts d'emprunt

Décembre 2016

Ce dispositif, détaillé dans notre article sur Intérêt d'emprunt et résidence principale : réduction d'impôt, n'est plus en vigueur aujourd'hui.


Ce qu'on appelle communément "déduction des intérêts d'emprunt" correspond à la réduction d'impôt à laquelle ont droit les contribuables qui souscrivent un emprunt pour acheter ou faire construire leur résidence principale.

La réduction d'impôt est égale à 40% du montant des intérêts payés au cours des douze premiers mois, puis à 20% de ce montant au cours des quatre annuités suivantes.

Toutefois, pour le calcul de la réduction d'impôt, ces intérêts ne sont pris en compte que dans la limite de 3 750 euros pour une personne seule et 7 500 euros pour un couple, marié ou pacsé. Ces montants sont doublés lorsqu'au moins un des membres du foyer fiscal est handicapé. Ces montants sont également majorés de 500 euros par personne à charge.

Exemple : un célibataire qui paie 5 000 euros d'intérêts les douze premier mois ne pourra déduire que 2 000 euros du montant de son impôt sur le revenu.

A voir également :

Ce document intitulé « Déduction des intérêts d'emprunt » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une