Travail forcé - Définition

Décembre 2016


Définition juridique du travail forcé


Le Codé pénal français (article 225-14-1) définit le travail forcé comme le fait, par la violence ou la menace, de contraindre une personne à effectuer un travail sans rétribution ou en échange d'une rétribution manifestement sans rapport avec l'importance du travail accompli. La loi sanctionne le travail forcé d'une peine de 7 ans de prison et de 200 000 euros d'amende. Cette infraction a été introduite dans le Code pénal par la loi n° 2013-711 du 5 août 2013.


A voir également :

Ce document intitulé « Travail forcé - Définition » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une