Frais déductibles des revenus mobiliers : déclaration

Décembre 2016

La déclaration de revenus pré-remplie ne tient généralement pas compte des frais liés aux revenus mobiliers.

Il y a quelques années, les contribuables qui percevaient des revenus mobiliers (intérêts d'un plan d'épargne logement de plus de douze ans, dividendes d'actions, coupons d'obligations, etc.) devaient reporter eux-mêmes, dans les cases ad hoc de leur déclaration de revenus, les sommes figurant sur les formulaires transmis par les établissements financiers.

Depuis, ces établissements financiers transmettent ces formulaires à l'administration fiscale, qui fait figurer ces sommes sur la déclaration de revenus préremplie.

Plus besoin donc de les reporter...Ce qui facilite les formalités déclaratives des contribuables. Et limite les risques d'erreur, d'oubli...ou de fraude.

Mais attention : l'administration ne reporte que les revenus, et non pas le montant des frais (déductibles de ces mêmes revenus mobiliers), qui figure pourtant sur les formulaires transmis par les banques.

Certes, ces frais sont en général modiques, de quelques dizaines à quelques centaines d'euros dans la plupart des cas. Mais dès lors que leur déduction est parfaitement légale, le contribuable a tout intérêt à vérifier, et à reporter case CA le montant de ces frais à partir des formulaires transmis par les banques.


A voir également :

Ce document intitulé « Frais déductibles des revenus mobiliers : déclaration » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une