Période de sureté - Définition

Septembre 2016


Définition dune période de sûreté


La période de sûreté est la durée minimum pendant laquelle une personne condamnée à une peine de prison ferme ne peut bénéficier d'aucun aménagement de peine, c'est-à-dire ni bracelet électronique, ni semi-liberté, ni placement à l'extérieur, etc. Ces périodes de sûreté sont généralement prononcées pour les crimes d'une particulière gravité.
Une personne condamnée à perpétuité peut se voir appliquer une peine de sûreté maximum de 22 ans. Dans le cas d'une peine incompressible, la période de sureté est portée à 30 ans. En cas de condamnation avec une période de sureté, les réductions de peine automatiques ne s'appliquent que sur la partie de la peine excédant la période de sureté. Exemple : pour un détenu condamné à 20 ans de prison avec une période de sureté de 15 ans, les remises de peine ne seront calculées que pour les 5 dernières années.


A voir également :

Ce document intitulé « Période de sureté - Définition » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une