Droit-Finances
Recherche
Posez votre question »

Allocation équivalent retraite (AER) et chômage

Mars 2015

Certains seniors demandeurs d'emploi peuvent toucher l'allocation équivalent retraite (AER). Cette aide n'est plus attribuée depuis le 1er janvier 2011 mais continue à être versée aux bénéficiaires en cours d'indemnisation à cette date. Depuis, l'AER a été remplacée par l'allocation transitoire de solidarité (ATS).


Chômeurs bénéficiaires et retraite


Sont concernés les demandeurs d'emploi qui justifient, entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2010 et avant l'âge de soixante ans, de la durée de cotisation à l'assurance vieillesse nécessaire pour l'ouverture du droit à une pension de vieillesse à taux plein. La réforme des retraites modifie l'âge limite pour percevoir l'AER, qui passe donc de 60 à 62 ans dans le cas général (Voir Augmentation progressive de l'âge légal de départ à la retraite)

Décret instituant de nouveaux bénéficiaires en 2013


En 2013, l'AER est partiellement rétablie pour une dizaine de milliers de nouveaux bénéficiaires, via l'instauration d'une mesure d'urgence en leur faveur. Cette aide concerne les demandeurs d'emploi nés en 1952 et 1953 n'ayant pas encore atteint l'âge de la retraite mais ayant suffisamment cotisé pour percevoir une aide équivalent à l'AER. Ils doivent en outre avoir été inscrit à Pôle emploi avant le 31 décembre 2010.

Cette aide leur permet de toucher un revenu mensuel égal à 1030 euros par mois. Les premiers versements doivent intervenir au mois de mars 2013.

Conditions et plafonds de ressources


Les ressources du demandeur (avec celles de son conjoint ou concubin) ne doivent pas dépasser un plafond correspondant à 48 fois le montant journalier de l'allocation équivalent retraite pour une personne seule et à 69 fois le même montant pour une personne en couple.

Le montant pris en compte est le douzième du total des ressources perçues pendant les douze mois précédant celui au cours duquel la demande a été présentée.

Les prestations familiales et l'allocation logement ne sont pas prises en compte.

Il n'est pas tenu compte des allocations d'assurance ou de solidarité, des rémunérations de stage ou des revenus d'activité perçus pendant la période de référence lorsqu'il est justifié que leur perception est interrompue de manière certaine à la date de la demande et que le bénéficiaire de ces ressources ne peut prétendre à un revenu de substitution. Si le bénéficiaire peut prétendre à un revenu de substitution, un abattement de 30 % est appliqué sur la moyenne des ressources auxquelles ce revenu se substitue.

Les ressources ne comprennent pas les allocations d'assurance ou de solidarité, les rémunérations de stage ou les revenus d'activité du conjoint de l'intéressé, ou de son concubin ou de son partenaire lié à lui par un pacte civil de solidarité.

Les bénéficiaires de l'allocation équivalent retraite bénéficient, à leur demande, de la dispense de recherche d'emploi.

Montant et calcul


L'allocation équivalent retraite garantit aux bénéficiaires un montant journalier maximal égal révisé chaque année. Voir ainsi le montant de l'AER 2014.

Pour déterminer le montant d'allocation servie, les ressources prises en considération sont identiques à celles retenues pour l'ouverture des droits.

Lorsque le total des ressources prises en considération, majoré du montant de l'allocation équivalent retraite à taux plein, est inférieur ou égal au plafond mentionné à l'article 1er, l'allocation est versée à taux plein.

Lorsque le total des ressources prises en considération, majoré du montant de l'allocation équivalent retraite à taux plein, excède le plafond mentionné à l'article 1er, une allocation différentielle est versée permettant à l'intéressé de porter le montant global de ressources au niveau du plafond.

Néanmoins, si les ressources du bénéficiaire n'atteignent pas le montant de l'allocation à taux plein, celle-ci est majorée de manière à ce que ces ressources soient portées à ce niveau.

L'allocation équivalent retraite se substitue au revenu de solidarité active mentionné et prend la suite de l'allocation d'assurance chômage pour ceux qui ont épuisé leurs droits à cette allocation.

Elle peut également la compléter lorsque cette allocation ne permet pas d'assurer à son bénéficiaire un total de ressources égal au montant de l'allocation.

L'allocation équivalent retraite est attribuée par périodes de douze mois renouvelables.

Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Allocation-equivalent-retraite-aer-et-chomage.pdf

A voir également

Dans la même catégorie

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d', diplômé d'HEC

Publié par ericRg.
Ce document intitulé « Allocation équivalent retraite (AER) et chômage » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une