Comptage des votes blancs aux élections

Septembre 2016

Lors des élections françaises, les votes blancs sont désormais reconnus et comptabilisés depuis le 1er avril 2014. Le point sur ce qui a changé.


Ce qui a changé

Jusqu'au 1er avril 2014, les votes blancs n'étaient pas reconnus lors du décompte des votes en France. Il ne faisait donc pas l'objet d'un comptage spécifique dans les résultats de vote. Mais depuis la loi du 21 février 2014 visant à reconnaître le vote blanc aux élections publiée au Journal officiel du 22 février 2014, ces votes sont désormais pris en compte et ne sont donc plus considérés comme de simples bulletins nuls. Ils sont décomptés séparément et annexés au procès-verbal. En revanche, les votes blancs n'entrent pas en compte dans le calcul du nombre de suffrages exprimés.

Comment voter blanc

Dans l'isoloir, le « vote blanc » peut être exprimé de deux manières par l'électeur : soit par le biais d'un bulletin blanc glissé dans l'enveloppe, soit par le biais d'une enveloppe vide.

Vote nul

Le vote blanc doit être distingué du vote nul. Le vote nul correspond à un bulletin déchiré ou annoté.

Entrée en vigueur de la loi

Cette modification de la loi électorale entrera en vigueur pour la première fois lors des élections européennes du mois de mai 2014. Pour les municipales du mois de mars de la même année, les votes blancs n'étaient en revanche pas décomptés.


A voir également :

Ce document intitulé « Comptage des votes blancs aux élections » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une