Réduction d'impôt : fenêtres

Décembre 2016

Les travaux d'isolation et d'économie d'énergie sur les fenêtres peuvent donner droit à une réduction d'impôt pour travaux dans la résidence principale.


Régime 2014

Le dispositif suivant s'applique aux dépenses réalisées jusqu'au 30 août 2014.

Travaux concernés

Sont concernés :

  • les matériaux d'isolation thermique des parois vitrées sur les fenêtres
  • les volets isolants, mais uniquement pour les foyers aux fables revenus.

Notre vidéo

Les conseils d'Eric Roig, directeur-fondateur de droit-finances.net


Conditions

  • Les travaux doivent porter sur la résidence principale du contribuable. Les résidences secondaires sont donc exclues.
  • Le logement doit être achevé depuis plus de deux ans.
  • Les travaux doivent s'insérer dans le cadre d'un bouquet de travaux et doivent donc concerner au moins deux catégories de ce bouquet.
  • Les travaux doivent porter sur au moins la moitié des fenêtres.

Taux de réduction d'impôt

Le taux de la réduction d'impôt est de 25% des dépenses, prises dans la limite de 8 000 € (ou 16 000 € pour un couple) + 400 € par personne à charge.

Pour les volets isolants, le taux est de 15%.

Revenus modestes

Les foyers qui bénéficient du plafonnement de la taxe d'habitation sont soumis à des conditions plus souples : les dépenses peuvent être isolées sans faire partie d'un bouquet de travaux et peuvent porter sur moins de la moitié des fenêtres.

Mais le taux de la réduction d'impôt est ramené à 15%.

Régime 2015

Pour les dépenses réalisées à compter du 1er septembre 2014, le taux du crédit d'impôt est fixé à 30% et le "bouquet de travaux" n'est plus exigé. Voir Réforme 2015 des travaux d'économie d'énergie.


A voir également :

Ce document intitulé « Réduction d'impôt : fenêtres » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une