Cumul d'assurances et doublons de garanties

Septembre 2016

Avant de souscrire une garantie prévue par un contrat d'assurance, mieux vaut bien vérifier que vous n'êtes pas déjà couvert pour le risque concerné. Nos conseils pour prévenir les doublons et éviter des coûts inutiles.

Assurance auto, multirisques habitation, carte bancaire... l'accumulation des contrats multiplie les risques de payer deux cotisations pour une même couverture. Des dépenses superflues qui peuvent parfois représenter plusieurs centaines d'euros par an...


Détecter les doublons

Conseils

La première des précautions pour éviter le cumul de garanties consiste évidemment à bien lire les conditions générales des contrats d'assurance proposés, et à les comparer avec les garanties que vous avez déjà souscrites. Une vigilance pas toujours facile à exercer, faute de temps ou de connaissance du panel d'options, souvent vaste, dont un assuré peut bénéficier.

Assurances inutiles

En fonction du type d'assurance que vous souscrivez, voici les principaux points qui doivent retenir votre attention.

Assurance scolaire

Si vous êtes parent, il n'est pas forcément judicieux de souscrire une assurance scolaire en faveur de vos enfants. En principe, votre assurance multirisques habitation couvre déjà leur responsabilité civile ainsi que les dommages qu'ils pourraient causer dans un cadre scolaire ou extrascolaire.Vous risquez donc de payer deux fois pour une seule et même garantie.

Voyage à l'étranger

Annulation de voyage, rapatriement, prise en charge des frais médicaux complémentaires... les garanties proposées en cas de voyage à l'étranger sont nombreuses mais bien souvent de trop. Dans la plupart des contrats, les garanties offertes par les cartes bancaires couvrent déjà les frais d'annulation de voyage ou ceux d'assistance lors d'un déplacement à l'étranger. En outre, les contrats auto ou habitation prévoient aussi fréquemment des garanties d'assistance ou de rapatriement.

Moyens de paiement

Autre risque de perte d'argent inutile : souscrire une assurance pour un risque déjà en grande partie couvert par la législation. Exemple le plus courant en pratique : les assurances des moyens de paiement. Ce type de contrat n'est généralement pas d'une grande utilité, puisque la loi prévoit que le client d'une banque doit être remboursé lorsqu'il est victime d'une fraude (sauf négligence grave ou acte frauduleux de sa part). Voir ainsi qui est responsable en cas de fraude à la carte bancaire.

Protection juridique

La protection juridique est l'une des garanties que l'on retrouve le plus fréquemment dans les contrats d'assurance (auto, santé, habitation, carte bancaire...). Une option qui, parce que courante, fait très souvent l'objet de doublons. Pour éviter des coûts inutiles, il est donc conseillé de comparer le contenu de vos différents contrats mais aussi les contours de chaque protection juridique éventuellement souscrite. Précision : ces garanties sont souvent limitées à l'objet de votre contrat, et il est donc aussi possible qu'elles se complètent sans faire doublon.

Ski

L'assurance ski est-elle réellement utile ? Une question que se pose beaucoup de vacanciers avant de partir, d'autant plus au regard du coût que peut représenter un accident à la montagne.
Sachez que les dommages que vous pouvez causer à d'autres skieurs sont en principe déjà couverts par la garantie responsabilité civile prévue par votre assurance habitation. En outre, certains contrats d'habitation ou de cartes bancaires prévoient la prise en charge des frais de secours en cas d'accident sur les pistes. Même si vous êtes déjà couvert, il peut toutefois être utile de souscrire une assurance spécifique si vous comptez faire du ski en dehors des pistes, puisque, bien souvent, les contrats d'assurance excluent la pratique du hors-piste de leurs garanties.

Résilier son contrat

Face au phénomène croissant des garanties doublons, la loi Hamon de 2014 a instauré un « droit de rétractation » en cas de double assurances si vous souscrivez une assurance dans le cadre de l'achat d'un bien ou d'un service (garantie contre la casse d'un téléphone, extension de garantie d'un produit électroménager, assurance annulation lors d'un voyage...). Si le contrat souscrit couvre un risque pour lequel vous êtes déjà assuré, vous pourrez résilier ce contrat dans les 14 jours qui suivent sa souscription. Pour en savoir plus, voir assurances : ce qui change avec la nouvelle loi Hamon.


A voir également :

Ce document intitulé « Cumul d'assurances et doublons de garanties » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une