L'apport personnel - Conseils pour emprunter

Septembre 2016

L'apport personnel est un atout essentiel au moment de constituer un dossier d'emprunt. Il permet de rassurer les banques et d'obtenir plus rapidement un prêt, à des taux d'intérêt plus avantageux. Comment se constituer un apport personnel ? Quel est le montant idéal ? Est-il possible d'emprunter sans apport ?


Définition

L'apport personnel est la somme d'argent que l'emprunteur investit dans son projet d'achat en complément de l'emprunt. Ce montant est exprimé en pourcentage de la somme globale. Si par exemple un emprunteur souhaite acquérir un bien d'une valeur de 100 000 euros, qu'il emprunte 80 000 euros et ajoute un apport personnel de 20 000 euros, alors le pourcentage de cet apport s'élèvera à 20%.

Les conseils d'Eric Roig, directeur-fondateur de droit-finances.net


Sources

L'apport personnel peut provenir des économies de l'emprunteur (plan d'épargne logement, livret A...), d'un héritage ou encore d'une donation. D'autres dispositifs permettent également de disposer de cette somme, comme le déblocage de la participation par l'employeur (dans le cadre de l'achat d'une résidence principale, l'entreprise peut débloquer par anticipation la participation aux résultats), ou certains prêts spécifiques tels le prêt à taux zéro, le prêt 1% logement, les prêts accordés par la CAF ou encore les prêts locaux, régionaux et départementaux.

Montant de l'apport

La loi ne fixe aucun montant minimal concernant l'apport personnel. En pratique cependant, les banques demandent généralement un apport minimum de 10% sur le montant de l'achat. Pour obtenir les meilleures conditions d'emprunt, un apport entre 20 et 30% est le plus souvent conseillé. Cette participation permet de rassurer les banques sur la capacité à épargner et donc à rembourser un prêt. Ainsi, elles auront tendance à accepter plus rapidement un dossier et à proposer des taux d'intérêts plus bas.

Par ailleurs, la durée des échéances diminue en même temps que le montant de l'emprunt. Toutefois, il est recommandé de ne pas investir la totalité de ses économies dans l'apport personnel, afin de garder une marge de manoeuvre et de pouvoir faire face à d'éventuels frais supplémentaires, comme ceux liés au financement de travaux par exemple.

Absence d'apport

Tous les emprunteurs ne disposent pas de fonds propres à investir dans leur projet, c'est le cas notamment de beaucoup de jeunes récemment entrés dans la vie active. Bien qu'il soit de plus en plus difficile d'emprunter sans apport personnel, cela reste possible. Dans ce cas, on parle de prêt à 100%, ou à 110% lorsque celui prend également en compte les frais annexes (notaire, frais d'agence...) en plus du prix d'achat.

Pour pouvoir emprunter sans apport personnel, il est nécessaire de constituer un dossier solide et d'apporter des garanties à l'établissement prêteur. Les revenus de l'emprunteur, ses placements, son historique d'endettement seront les premiers éléments pris en compte par la banque. Dans le cadre d'un prêt immobilier, le bien acheté constitue une garantie supplémentaire, puisque la banque pourra se rembourser sur la vente du bien en cas de défaillance de l'emprunteur. Il faut néanmoins garder à l'esprit que le taux d'intérêt sera généralement plus élevé pour un emprunt sans apport personnel.


A voir également :

Ce document intitulé « L'apport personnel - Conseils pour emprunter » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une