Assurance cheval : tarifs et garanties

Septembre 2016

La plupart des assurances multirisques habitation assurent les chevaux dans le cadre de leur garantie responsabilité civile, mais cette garantie ne joue que lorsque l'animal occasionne un dommage à autrui. Pour tous les autres risques liés à la possession d'un cheval, souscrire une assurance cheval est recommandé.


Pourquoi souscrire une assurance cheval

Le principal intérêt de souscrire une assurance cheval pour le propriétaire est de pouvoir faire face aux frais occasionnés par la maladie, le décès, la perte d'usage de son animal, ou les dommages que ce dernier peut causer.

Quels frais l'assurance cheval couvre-t-elle ?

La plupart des assurances cheval proposent des formules à options permettant d'assurer cheval et cavalier. Une option frais vétérinaires permet le remboursement des coûts occasionnés par la maladie ou l'accident de l'animal : soins, frais de déplacement et de transport, hospitalisation, etc. Les options invalidité et vol du cheval pallient les dommages pécuniaires que peut subir le propriétaire en cas de perte d'usage de son animal.

L'assurance équarrissage prend en charge les frais d'enlèvement et de traitement du cadavre ; l'assurance attelage est une garantie contre les dommages causés aux personnes transportées. Quant à l'assurance cavalier, elle prend en charge soins et perte de salaire du cavalier accidenté. Ces options peuvent être réunies dans des forfaits ou des packs d'assurance cheval, à titre individuel ou en contrat groupe.

Les limites de l'assurance cheval

Avant de souscrire une assurance cheval, il faut bien lire les clauses et conditions qui s'attachent à chaque risque couvert : limite d'âge de l'animal, nature de l'affection et des soins, valeur du cheval, type d'usage, délais de carence, plafonnement, etc. Par le jeu des conditions particulières, des franchises et des plafonds, l'indemnisation à 100 % reste exceptionnelle.

Tarifs d'une assurance cheval

Les prix dépendent essentiellement de trois critères : le nombre d'options souscrites, l'âge du cheval, et sa valeur initiale ou acquise. Il est évident que plus les risques couverts seront nombreux et la valeur du cheval importante, plus le prix de l'assurance cheval sera élevé. Ainsi, la réunion de trois options de base - santé, invalidité, mortalité - coûte en moyenne 400 €/an pour un cheval de moins de 11 ans et d'une valeur inférieure à 10 000 €. Au-delà de 11 ans, la cotisation annuelle est majorée de 100 € en moyenne.

Comment bien choisir son assurance cheval

Il faut privilégier l'assurance cheval dont l'information est la plus claire, et se méfier de celles qui multiplient renvois de fin de page, astérisques et autres petites lignes illisibles, qui ne sont jamais bon signe. Le bouche à oreille ou les conseils de son vétérinaire sont souvent une précieuse aide à la décision. Et surtout, il ne faut pas hésiter à observer la concurrence et à comparer les offres pour faire le meilleur choix en toute connaissance de cause.


A voir également :

Ce document intitulé « Assurance cheval : tarifs et garanties » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une