Assurance animaux domestiques

Septembre 2016

Chiens, chats, rongeurs, chevaux... Les animaux domestiques peuvent bénéficier d'une assurance particulière pour couvrir les frais liés à leurs soins. Qu'il s'agisse d'une intervention chirurgicale ou d'un traitement médical, les soins vétérinaires coûtent cher et peuvent, dans certains cas, représenter une importante source de dépenses. Afin d'aider les propriétaires à soigner leurs animaux domestiques dans les meilleures conditions, les compagnies d'assurances proposent des contrats spécifiques pour prendre en charge les dépenses engagées. Pourquoi contracter ce type d'assurance pour son animal ? Quelles garanties apporte une assurance pour animaux domestiques, et quelles sont les conditions de souscription ?


Pourquoi assurer son animal domestique

Les propriétaires d'animaux domestiques le savent bien, et les nouveaux adoptants l'apprennent à leurs dépens : les frais vétérinaires sont souvent très élevés. Certains ménages sont parfois amenés à différer le soin de leur animal, car trop impactant pour leur budget. La souscription d'une assurance pour animaux domestiques permet de couvrir les dépenses, généralement imprévues, engendrées par la maladie d'un animal. Grâce à ce type de contrat, le propriétaire peut emmener son compagnon chez le vétérinaire, sans craindre de ne pas être en mesure de s'acquitter des honoraires. Encore faut-il que le contrat signé prenne en charge les différents soins qui pourront être requis : c'est la raison pour laquelle il est primordial de bien déterminer les besoins de couverture de son animal domestique.

Des formules d'assurance graduées

Les organismes d'assurance proposent à leurs clients des formules diverses afin de répondre à des besoins spécifiques. Ainsi, le contrat d'assurance de base couvre simplement les frais liés à d'éventuelles opérations chirurgicales, tandis que des formules plus complètes pourront prendre en charge les dépenses de médicaments, les honoraires de vétérinaire ainsi que la plupart des actes de soins vétérinaires : radiographies, analyses sanguines, hospitalisation, vaccination... À noter également : certains contrats d'assurance pour animaux domestiques prévoient une indemnisation du coût d'une pension animalière en cas d'hospitalisation du maître, tandis que d'autres versent un capital, généralement équivalent au prix d'achat de l'animal, lors du décès de ce dernier.

La limite d'âge

Pour accepter la souscription d'une assurance pour animaux domestiques, de nombreuses compagnies d'assurances fixent des limites d'âge. En effet, les assureurs privilégient majoritairement les animaux âgés de 3 mois à 10 ans maximum, âges auxquels les risques de décès et de maladie sont statistiquement moins importants.

En dehors de cette tranche d'âge, les assureurs peuvent tout simplement refuser d'assurer l'animal, ou bien proposer des garanties moins couvrantes. Dans tous les cas, l'animal devra présenter un carnet de vaccination à jour pour pouvoir prétendre à une éventuelle couverture santé. En dehors des limites d'âge, il est conseillé de vérifier les exclusions de prise en charge prévues par le contrat : en effet, les opérations sans indication médicale, comme la castration, ou encore les interventions d'ordre esthétique, ne sont généralement pas prises en charge. Enfin, le délai de carence, c'est-à-dire l'intervalle pendant lequel le contrat ne fonctionne pas encore après sa signature, est un autre critère à examiner soigneusement.


A voir également :

Ce document intitulé « Assurance animaux domestiques » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une