Surcomplémentaire santé - Définition et avantages

Septembre 2016

Une surcomplémentaire santé peut être une solution si vous êtes mal remboursé par votre mutuelle santé. Une surcomplémentaire santé joue en quelque sorte le rôle d'extension de la mutuelle : elle intervient là où s'arrête la prise en charge de cette dernière. Qui fait la demande d'une surcomplémentaire santé ? Quels en sont les principes et quels sont les frais remboursés ?


Quand souscrire

Les personnes les plus concernées sont les salariés qui bénéficient d'une mutuelle santé obligatoire imposée par leur employeur, dans le cadre d'un contrat groupe. Ils peuvent estimer que la prise en charge de leurs frais de santé par cette mutuelle groupe obligatoire est mal équilibrée, donc faible dans les postes où ils voudraient qu'elle soit renforcée, ou inversement excessive dans d'autres pour lesquels ils se sentent peu concernés.

Les seniors, eux aussi, peuvent souhaiter une surcomplémentaire santé, lorsque les risques de dépenses augmentent dans certains postes et que les frais restant à leur charge commencent à peser lourd dans leur budget.

Enfin, ce type de contrat peut attirer n'importe quel adhérent d'une mutuelle santé individuelle, s'il s'estime mal remboursé ou bien s'expose à des dépenses supplémentaires de confort.

Fonctionnement

La surcomplémentaire santé n'est pas une complémentaire santé : elle ne complète pas l'assurance maladie, mais vient compléter la part non remboursée par la complémentaire ou non prise en charge par l'assurance maladie.

Elle constitue en quelque sorte un troisième échelon dans la chaîne de remboursement.

Les pourcentages de prise en charge annoncés par la surcomplémentaire santé représentent un cumul des pourcentages de remboursement respectifs de la Sécurité sociale, de la mutuelle et de la surcomplémentaire santé.

Pour être remboursé, l'adhérent doit transmettre à sa surcomplémentaire un décompte où sont portés les montants Sécurité sociale et mutuelle déjà remboursés.

Frais remboursés

Tout ou partie des frais mal indemnisés par la première complémentaire santé et par l'assurance maladie sont pris en charge par la surcomplémentaire santé : dépassements d'honoraires, frais d'optique et dentaires, prothèses auditives, médecines douces, cures thermales, orthodontie adulte, implants dentaires...

Obligations

La souscription d'une surcomplémentaire santé est facultative. En revanche, un salarié est souvent obligé d'adhérer à la complémentaire de son entreprise. Le salarié aura alors la possibilité d'opter pour une surcomplémentaire pour pouvoir élargir sa prise en charge s'il estime que la mutuelle de son entreprise ne le rembourse pas assez bien.

Conseils

Il faut vérifier que la mutuelle choisie a bien le statut d'une surcomplémentaire santé. Une lecture attentive des conditions du contrat s'impose. Il faut veiller aussi à ce que la surcomplémentaire santé soit bien ajustée à ses besoins, et vienne utilement compléter la première mutuelle dans le ou les postes dans lesquelles celle-ci est défaillante.

Sont considérées comme de bonnes surcomplémentaires santé celles qui améliorent de 25 à 75 % les remboursements cumulés de Sécurité sociale et mutuelle.


A voir également :

Ce document intitulé « Surcomplémentaire santé - Définition et avantages » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une