Comment regrouper ses crédits

Septembre 2016

Regrouper ses crédits peut présenter des avantages. À condition de bien évaluer le coût réel d'une telle opération. Les règles et les conseils à lire avant de s'engager.


Avantages du regroupement de crédits

Un emprunteur qui a souscrit plusieurs crédits en même temps (crédits immobiliers ou crédits à la consommation) doit payer plusieurs mensualités. Il peut alors éprouver des difficultés financières pour faire face à ces différentes échéances.

Le regroupement de crédits lui permet dans ce cas de racheter ses différents crédits par anticipation, via la souscription d'un nouveau crédit unique dont la durée de remboursement est plus longue. Exemple : au lieu de rembourser un crédit de 2 ans et un autre de 3 ans, l'emprunteur ne devra plus rembourser qu'un seul crédit sur une durée de 5 ans.

L'emprunteur ne devra alors verser qu'une seule somme par mensualités, dont le montant se trouve réduit par rapport à la somme de ses anciennes mensualités. Le regroupement de crédits présente donc un avantage à court terme, l'emprunteur ayant moins d'argent à rembourser chaque mois. Il pourra donc étaler ses dettes sur une période plus longue.

Risques et inconvénients

Si le regroupement de crédits permet de réduire ses difficultés financières à court terme, il est néanmoins plus coûteux pour l'emprunteur sur le long terme. En effet, si le montant des mensualités se trouve réduit, la durée de remboursement se trouve rallongée. Conséquence : le coût des intérêts est augmenté.

Plus la durée de votre remboursement est longue, plus votre nouveau crédit vous coûtera cher. Le regroupement de crédit est donc susceptible d'aggraver votre situation financière à long terme, et vous pourriez ainsi ne faire que « reculer pour mieux sauter » si vous vous trouvez déjà dans une situation financière délicate.

Regroupement de crédit immobilier

Le regroupement de crédits peut aussi bien porter sur des crédits à la consommation que sur des crédits immobiliers (ou les deux à la fois). Toutefois, en pratique, le regroupement de crédits immobiliers est la plupart du temps déconseillé. Ce procédé suppose en effet un remboursement anticipé de votre crédit immobilier, et donc des frais relativement coûteux. Ces pénalités de remboursement anticipé seront intégrées dans le montant de votre nouveau prêt. A noter qu'en principe ces pénalités de remboursement anticipé ne sont pas applicables en cas de rachat de crédits à la consommation, sauf dans certains cas. Pour connaitre ces derniers, voir les pénalités de remboursement anticipé d'un crédit à la consommation.

Procédure de regroupement de crédits

Négocier le nouveau prêt

Pour regrouper vos crédits, vous devrez d'abord négocier le montant et le coût du nouveau prêt auprès de votre banque. Avant toute chose, évaluez le montant total des sommes que vous devez au titre de vos différents prêts en prenant en compte le capital à rembourser, les intérêts et l'assurance. Lors de la négociation du taux d'intérêt du nouveau prêt, prenez en compte le taux effectif global (TEG) du prêt. Le TEG intègre tous les coûts obligatoires : les intérêts, mais aussi les frais de dossier, l'assurance décès, etc. Evitez de souscrire un prêt à taux variable, vous vous exposeriez à une augmentation du coût des mensualités en cours de remboursement.

Rachat de crédits

Une fois l'accord conclu avec votre banque, cette dernière remboursera vos différents crédits par anticipation. Le client doit s'assurer que ces crédits ont bien été intégralement remboursés. Pour ce faire, il doit en demander la confirmation aux différents organismes auprès desquels les prêts ont été contractés.

Ces organismes doivent ainsi vous fournir une attestation de remboursement prouvant que le prêt a bien été intégralement remboursé.


A voir également :

Ce document intitulé « Comment regrouper ses crédits » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une