Oreillettes au volant : régles et sanctions

Septembre 2016

Oreillettes, écouteurs, kit mains libres pour téléphone... Le point sur ce qui est interdit ou autorisé au volant. Et les sanctions applicables.


Réglementation

Ecouteur et oreillette

Conformément à son plan d'action pour la sécurité routière, le ministère de l'Intérieur interdit désormais « de porter tout système de type écouteurs, oreillette, casque... susceptible de limiter tant l'attention que l'audition des conducteurs ». Les conducteurs qui téléphonent au volant en utilisant ce type de matériel peuvent donc êtres sanctionnés.

Quand

Ces nouvelles interdictions sont entrées en vigueur depuis le 28 juin 2015 suite à la parution du décret n° 2015-743 du 24 juin 2015 relatif à la lutte contre l'insécurité routière. Depuis cette date, vous risquez donc une contravention ainsi qu'un retrait de plusieurs points en cas de verbalisation (voir plus bas).

Hauts-parleurs

Cette nouvelle interdiction concerne la conduite avec des écouteurs, un casque ou une oreillette. Mais vous pourrez toujours utiliser un kit main libre avec haut-parleur.

Bluetooth

L'oreillette bleutooth est également interdite au volant. En revanche, les kits main libre bluetooth intégrés au véhicules ne sont pas concernés par ces nouvelles règles.

Scooter, motos

Les conducteurs de voitures et de poids lourds sont concernés par cette nouvelle interdiction, tout comme les conducteurs de motos, de scooters et de vélos. En revanche, les dispositifs intégrés aux casques des conducteurs de deux-roues restent autorisés.

Musique et radio

La nouvelle interdiction vise les conversations téléphoniques, mais également l'écoute de musique ou de la radio par écouteurs, oreillettes ou casques audio.

Ecouteur éteint

Le conducteur peut être verbalisé par les forces de l'ordre dès lors qu'il conduit avec l'un des dispositifs interdits, même si le matériel utlisé est éteint.

Surdité

Le décret prévoit une exception pour les "appareils électroniques correcteurs de surdité", qui ne sont pas concernés par l'interdiction.

Sanction

En cas d'infraction, vous vous exposez à un retrait de 3 points de permis ainsi qu'à une amende de 135 euros (contravention de 4e classe).

Autres mesures

Le plan d'action du ministère s'accompagne de 25 autres mesures. Parmi celles-ci figurent notamment la réduction du taux d'alcoolémie maximum pour les jeunes conducteurs ainsi que l'interdiction du stationnement à moins de 5m d'un passage piéton.

Crédits photo : © costycheloo - Fotolia.com


A voir également :

Ce document intitulé « Oreillettes au volant : régles et sanctions » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une