Allocation d'accompagnement d'une personne en fin de vie

Décembre 2016

Il est parfois nécessaire qu'un salarié cesse ou réduise temporairement son travail pour assister un proche en fin de vie. Une allocation journalière peut alors être versée aux personnes qui accompagnent à domicile un malade en phase avancée ou terminale d'une maladie grave et incurable.


Les bénéficiaires

Peuvent bénéficier de cette allocation journalière :

  • les salariés qui ont pris un congé de solidarité familiale, à temps plein ou à temps partiel;
  • les personnes qui ont réduit ou cessé leur activité professionnelle. Dans ce cas, le bénéficiaire doit être un ascendant, un descendant, un frère, ou une soeur du malade et partager le même domicile que lui. Il peut aussi être une personne de confiance.

Les demandeurs d'emploi peuvent également bénéficier de l'allocation journalière d'accompagnement d'une personne en fin de vie s'ils remplissent par ailleurs les conditions exigées.

Durée

L'allocation journalière d'accompagnement en fin de vie est versée pendant une période maximale de 21 jours. Quand le demandeur réduit son activité professionnelle, le nombre maximal d'allocations journalières est porté à 42. Dans ce cas, le montant de la location est réduit de moitié.

Cumul

Elle n'est pas cumulable avec :


Montant

Le montant de l'allocation d'accompagnement de fin de vie est en principe révisé à la hausse chaque année.


A voir également :

Ce document intitulé « Allocation d'accompagnement d'une personne en fin de vie » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une