Sondages législatives 2017 - Les derniers sondages

Juin 2017

Avant le second tour de dimanche prochain, le point sur les derniers sondages et les projections en sièges pour les législatives de juin 2017 en France.

Le 1er tour du 11 juin a vu une nette victoire des candidats de la majorité présidentielle (La République en marche et le Modem), qui ont réuni plus de 30 % des voix. Alors que le second tour des législatives aura lieu dimanche prochain (cf. les dates des législatives 2017), les sondeurs font aujourd'hui des projections à partir des scores du 1er tour afin de savoir approximativement combien de circonscriptions (et donc combien de mandats de députés) pourront remporter chacun des partis politiques en lice.


Au regard des résultats du 1er tour, le nouveau Président Macron est aujourd'hui assuré d'obtenir une large majorité dimanche prochain, ce qui lui permettra de gouverner et d'appliquer son programme de réformes (et notamment sa réforme du Code du travail qui doit être mise en oeuvre dès cet été).


Nombre de députés

Différents instituts ont réalisés des projections à partir des résultats obtenus par chaque liste. Selon les études, La République en marche et le Modem obtiendraient autour de 400 sièges.
Au soir du 1er tour, l'institut Ipsos estimait la répartition des sièges comme suit :

  • Entre 390 et 430 sièges pour LREM et le Modem ;
  • Entre 85 et 125 sièges pour LR, l'UDI et les DVD ;
  • Entre 20 et 35 sièges pour l'alliance PS – PRG – DVG – EELV ;
  • Entre 11 et 21 sièges pour la FI et le PCF ;
  • Entre 3 et 10 sièges pour le FN.

Une étude d'Elabe donnait quant à elle les projections suivantes :

  • Entre 415 et 455 sièges pour LREM et le Modem ;
  • Entre 80 et 100 sièges pour LR, l'UDI et les DVD ;
  • Entre 30 et 40 sièges pour l'alliance PS – PRG – DVG – EELV ;
  • Entre 10 et 20 sièges pour la FI ;
  • Entre 1 et 4 sièges pour le FN.

Participation

Les projections réalisées par les différents instituts dans l'entre-deux tours ont encore une large part d'incertitude, notamment en raison de l'abstention attendue pour le second tour, qui reste difficile à évaluer aujourd'hui. La participation au 1er tour du scrutin était en effet très faible, avec une abstention de 51,29 %. Un regain de participation pourrait ainsi modifier - à la marge - les projections réalisées.

Pourcentages

Avant les résultats du 1er tour, les instituts de sondages avaient réalisé des estimations en pourcentages sur les scores réalisés par les différents partis à l'échelle nationale. Voici une sélection des derniers sondages parus. Globalement, les instituts étaient proches du résultat des urnes, même si le score de la LREM et du Modem ainsi que celui du FN étaient respectivement sous-évalué et sur-évalué.

6 au 8 juin

Un sondage Ifop réalisé du 6 au 8 juin donne les estimations suivantes :

  • 30 % pour La République En Marche et le Modem ;
  • 20 % pour Les Républicains (LR) et l'UDI ;
  • 18 % pour le Front National (FN) ;
  • 11 % pour la France Insoumise (FI) ;
  • 8 % pour le Parti Socialiste (PS) et le PRG.

2 au 5 juin

Dans un sondage BVA réalisé du 2 au 5 juin, l'institut BVA estimait les intentions vote au 1er tour comme suit :

  • 30 % pour La République En Marche et le Modem ;
  • 20 % pour Les Républicains (LR) et l'UDI ;
  • 18 % pour le Front National (FN) ;
  • 12,5 % pour la France Insoumise (FI) ;
  • 8 % pour le Parti Socialiste (PS) et le PRG.

2 au 4 juin

Selon un sondage Ipsos réalisé du 2 au 4 juin, les intentions de vote pour le 1er tour sont les suivantes :

  • 29,5 % pour En Marche et le Modem ;
  • 23 % pour Les Républicains (LR) et l'UDI ;
  • 17 % pour le Front National (FN) ;
  • 12,5 % pour la France Insoumise (FI) ;
  • 8,5 % pour le Parti Socialiste (PS) et le PRG.

Crédits photo : 123RF - Thomas Dutour

A voir également


Publié par Matthieu-B.
Ce document intitulé « Sondages législatives 2017 - Les derniers sondages » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une