Posez votre question »

Crédit immobilier : les bons conseils pour emprunter

Juillet 2015


Certes, il est parfaitement possible d'acheter "comptant" un appartement ou une maison. Et certains le font, notamment après avoir vendu un autre bien immobilier. Mais pour la plupart des acheteurs immobiliers, le recours à l'emprunt est un point de passage obligé. Et un point de passage "conseillé" pour les investisseurs, dans la mesure où la prise en compte des intérêts permet de diminuer le montant des revenus fonciers imposables.

C'est même un des avantages de la pierre par rapport aux valeurs mobilières : l'immobilier permet de se constituer progressivement un patrimoine à crédit. Alors qu'il est impossible d'emprunter pour investir en bourse ou en assurance-vie...


Les conseils d'Eric Roig, directeur-fondateur de droit-finances.net


Le bon moment pour acheter ?


Avant d'emprunter pour acheter, on peut se poser la question du "timing" : est-ce le bon moment pour investir dans la pierre ?

La réponse varie selon qu'il s'agit de sa résidence principale ou d'un logement locatif.

Quand on achète pour se loger, c'est plus une question d'opportunité, de moyens ou de besoins que d'évolution du marché immobilier. La recherche d'un toit ne peut se résumer à une opération financière.

L'achat d'un logement locatif dépend davantage de la conjoncture et de l'évolution des prix.

Mais dans tous les cas, il faut savoir que l'immobilier est soumis à des cycles généralement longs et lents. Contrairement à d'autres pays, le marché français ne connaît pas de "bulle spéculative" et les risques sont très faibles de subir une brutale chute des prix, perspective qui pourrait faire retarder une acquisition.

Des taux historiquement bas


Le principal argument en faveur d'un achat immobilier est le niveau historiquement bas des taux d'emprunt à l'heure actuelle. Au quatrième trimestre 2014, les taux moyens des crédits immobiliers oscillaient pour la plupart entre 2,50% et 3,00%. Et il est probable qu'on ait atteint là un niveau plancher.

Négocier son prêt


Si les taux sont peu élevés, même en tenant compte du coût de l'assurance emprunteur, il convient de bien négocier son prêt immobilier. Par exemple en faisant varier la durée et le montant des remboursements, en faisant valoir au banquier son profil de futur client, etc.

Les prêts complémentaires

La négociation d'un crédit immobilier aujourd'hui va de pair avec la recherche des prêts complémentaires, comme les prêts à taux zéro ou les prêts d'épargne-logement. Les montants de ces prêts aidés ne sont pas très importants, mais peuvent contribuer à alléger la charge de remboursement.

Taux fixe ou taux variable

On pourra aussi se demander s'il faut choisir des prêts à taux fixe ou des prêts à taux variable, voire des prêts in fine pour certains investisseurs.

Le choix est vaste et la concurrence vive entre les établissements financiers. L'emprunteur est donc relativement favorisé aujourd'hui, d'autant plus que les règles légales du crédit immobilier sont assez protectrices.

Notre dossier vous aidera à mieux définir vos critères de décision et mieux négocier pour financer votre achat dans des conditions optimales.

Questions de confiance ! Le mag info des intermédiaires en assurance, banque et finance - Réalisé par Seprem Production


Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Credit-immobilier-les-bons-conseils-pour-emprunter.pdf

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d', diplômé d'HEC

A voir également

Dans la même catégorie

Publié par ericRg.
Ce document intitulé « Crédit immobilier : les bons conseils pour emprunter » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une