Amende en vélo - Ce qui est interdit en vélo

Décembre 2017

De nombreuses infractions peuvent conduire à recevoir une amende en vélo. Le point sur la sanction encourue pour les cas les plus fréquents.

Beaucoup de cyclistes pensent, à tort, qu'ils peuvent contourner la réglementation routière sous prétexte qu'ils ne mettent pas en danger les autres véhicules. Le Code de la route prévoit pourtant des règles strictes en la matière. Elles sont sanctionnées d'une amende en cas d'infraction constatée par les forces de l'ordre.


Rouler sur le trottoir

Il est parfois tentant pour un cycliste de rouler sur le trottoir, notamment lorsqu'aucun piéton ne s'y trouve. Cette pratique est pourtant interdite : sauf lorsqu'une piste cyclable est prévue, un vélo doit rouler sur la route, au même titre qu'une voiture, qu'un scooter ou qu'une moto.

Le fait de rouler à vélo sur le trottoir expose à une amende de 135 euros. Son montant peut être minoré à 90 euros en cas de paiement dans les 15 jours, et majoré pour atteindre 375 euros en cas de paiement au delà de 45 jours.

Cette sanction ne s'applique pas si le cycliste marche en tenant son vélo à la main : il est dans ce cas considéré comme un piéton et peut donc utiliser le trottoir. Elle ne s'applique pas non plus aux enfants de moins de 8 ans, qui sont autorisés à rouler à vélo sur un trottoir.

Rouler sans casque

Contrairement au cas des scooters et des motos, le casque à vélo n'est pas obligatoire... en tous cas pour les adultes. Car cette obligation existe pour les enfants de moins de 12 ans. En cas d'infraction, l'amende s'applique à l'adulte qui transporte ou accompagne l'enfant. Son montant est de 135 euros (pouvant être minoré à 90 euros et majoré à 375 euros).

Feu rouge

Comme les automobilistes, les cyclistes ne peuvent pas griller un feu rouge, et ce même si aucune voiture n'arrive à l'intersection. S'ils le font, ils risquent la même amende que les automobilistes : c'est-à-dire une amende de 135 euros.

A noter toutefois que l'amende ne s'applique pas si la signalisation autorisait le cycliste à « passer le feu rouge ». A certaines intersections, ils peuvent en effet être autorisés à tourner à droite ou à continuer tout droit. Mais il faut impérativement que la signalisation prévoit cette possibilité.

Alcool

Beaucoup de cyclistes l'ignorent, mais rouler à vélo en état d'ivresse peut conduire... au tribunal !
En cas de contrôle, l'amende encourue peut atteindre jusqu'à 750 euros si le taux d'alcoolémie est compris entre 0,5 et 0,8g par litre de sang. A partir de 0,8g, il s'agit d'un délit. L'affaire est jugée par le tribunal ou fait l'objet d'une composition pénale. Le permis de conduire peut également être suspendu.

Ecouteurs

Il est interdit de rouler à vélo avec des écouteurs. Ce fait est passible d'une amende de 135 euros. La règle est la même que pour les automobilistes. Voir ainsi l'interdiction des écouteurs au volant.

Retrait de points de permis

Les infractions routières commises en vélo entrainent une amende, mais pas de retrait de points sur le permis de conduire. Et ce y compris pour les infractions « graves » comme prendre un sens interdit ou griller un feu rouge. La sanction ne sera donc que financière.

En revanche, en cas de délit commis à vélo (suite à une consommation d'alcool ou de drogue), le permis de conduire peut potentiellement être suspendu sur décision judiciaire.

Crédits photo : © RAM - Fotolia.com


Publié par Matthieu-B.
Ce document intitulé « Amende en vélo - Ce qui est interdit en vélo » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une