Vol de téléphone portable : les démarches à suivre

Décembre 2016

La victime d'un vol de mobile doit réagir vite, en suivant une procédure reposant sur plusieurs étapes.

Le premier réflexe consiste à appeler votre opérateur afin que celui-ci procède au blocage de votre carte SIM. Vous devez ensuite déposer plainte pour vol auprès d'un commissariat ou d'une gendarmerie. Afin que le portable volé ne puisse pas être utilisé avec une autre carte SIM, il vous faudra communiquer aux forces de l'ordre le code IMEI du téléphone et le faire mentionner au sein du procès-verbal.

Vous devez ensuite transmettre une copie de la déclaration de vol à votre opérateur. Celui-ci communiquera alors ces informations aux autres opérateurs qui ont l'obligation de bloquer les terminaux correspondant au téléphone volé.

Suite à la promulgation de la loi Loppsi 2 le 14 mars 2011, les autres opérateurs doivent désormais respecter un délai maximal de quatre jours ouvrés à compter de la réception de la déclaration officielle de vol pour effectuer ce blocage.


A voir également :

Ce document intitulé « Vol de téléphone portable : les démarches à suivre » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une