Avertisseur de radars : risques et sanctions

Septembre 2016

La possession d'un avertisseur de radar dans une voiture est désormais lourdement réprimée par le Code de la route. Le décret n°2012-3 du 3 janvier 2012 prévoit qu'en cas de détention, de transport ou d'usage d'un appareil de ce type, l'automobiliste sera sanctionné d'une amende de 1500 euros et d'un retrait de 6 points sur son permis de conduire. Cette interdiction concerne également les GPS disposant d'une fonction permettant d'indiquer au conducteur la localisation des radars sur son itinéraire.

Pour ne pas encourir cette sanction, les détenteurs d'avertisseurs de radars ont la possibilité de mettre à jour leur appareil afin de transformer celui-ci en simple « détecteur de zones à risques ». Pour ce faire, les fabricants proposent diverses mises à jour à leurs clients, disponibles sur Internet. De la même façon, les personnes qui détiennent un GPS doivent actualiser les options de leur appareil afin de ne pas enfreindre la nouvelle réglementation.


A voir également :

Ce document intitulé « Avertisseur de radars : risques et sanctions » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une