Caméras de surveillance dans l'entreprise

Septembre 2016

Un employeur peut installer, s'il le souhaite, un système de vidéo-surveillance dans l'enceinte de l'entreprise. Mais il ne lui suffit pas d'apposer des affichettes et d'informer le comité d'hygiène et de sécurité. Il lui faut aussi consulter le comité d'entreprise, informer l'ensemble de ses salariés et surtout faire une déclaration à la CNIL (Commission nationale Informatique et Libertés). En outre, il devra prouver que ce mode de surveillance est justifié par l'activité de l'entreprise.

En outre, la CNIL considère que le fait pour l'employeur de surveiller en continue ses salariés pendant leur travail via un système de vidéo-surveillance constitue une pratique abusive, la surveillance sans interruption des salariés ne pouvant être justifiée que dans certains cas particuliers. La CNIL précise également que l'accord des salariés pour se faire filmer ne rend pas pour autant licite le dispositif mis en place par l'entreprise.

Voir aussi : Surveillance au travail et pouvoir de contrôle de l'employeur.


A voir également :

Ce document intitulé « Caméras de surveillance dans l'entreprise » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une