Posez votre question Signaler

Bail professionnel et taxe foncière

bob44 - Dernière réponse le 6 févr. 2008 à 17:53
Bonjour,
Je suis locataire, avec un bail professionnel.
Ce dernier, indique, que je dois m'acquitter des impôts et taxes.
Je voudrais savoir, si concernant la taxe foncière, je devais effectivement régler l'intégralité de cette dernière.
Dans la taxe foncière, nous avons, des sommes relatives à :
-La commune,
-Le Département,
-La région,
-Les ordures ménagères,
-et les frais de gestion de la fiscalité locale.
Le propriétaire a t'il le droit de me demander le remboursement de toutes les sommes indiquée ou seulement les Ordures ménagères ?
De plus, en cas d'erreur de calcul, est-ce que je peux demander un remboursement des sommes "trop versées", les années précédentes ?
Lire la suite 
Réponse
+110
moins plus
Contrait aux baux d'habitation, qui sont très réglementées sur la répartition des charges et taxes, dans votre cas, tout doit être indiqué dans le contrat de location. Votre propriétaire peut effectivement vous demander de payer la taxe foncière.. C'est souvent le cas
Ajouter un commentaire
Réponse
+15
moins plus
Merci,
Il est indiqué que: "le preneur, devra remboursés au bailleur le montant des taxes foncières concernant les locaux loués"

Mais ceci veut il dire que toutes les sommes sont prises en charge par le preneur ?
Il me semble, que " les frais de gestion de la fiscalité locale", peuvent être déduite par le propriétaire.

Il serait donc normale, que ces dernières ne soit prise en charge par le locataire.
De plus, concernant le trop versé, puis-je demander un remboursement des années passées ?
Merci de vos réponses
Ajouter un commentaire
Réponse
+12
moins plus
Je pense qu'il s'agit de toutes les sommes réclamées au titre de la taxe foncière.
Ajouter un commentaire
Réponse
+6
moins plus
Je suis dans le meme cas que toi et il est ecrit au dos de la taxe fonciere que les frais de gestion ne peuvent etre facturé au bailleur..
Lis bien les petites lignes au dos de ta taxe fonciere..
Ajouter un commentaire
Réponse
+3
moins plus
Un dentiste, ou un médecin, sous réserve qu'il n'y ait pas déjà un utilisateur de la même profession à qui demander une auttorsation, peut-il s'installer librement pour exercer son activité dans un immeuble d'habitation?

Ou lui faut-il une autorisation, au même titre que pour l'implantation de bureaux en région parisienne?

Une agence immobiliière a prétendu qu'il fallait obtenir un "échange de droit" avec un médecin ou dentiste qui abandonnait son local professionnel et le remettait en habitation pour suggérer plutôt un bail commercial qui comporterait une clause de possibilité de dénonciation au bout de 2 ans, ce qui a mon avis n'est pas possible puisque que ce dernier point concerne les "baux précaires" qui se transforment simplement en baux commerciaux si le délai de deux ans est dépassé.
Ajouter un commentaire
Ce document intitulé « Bail professionnel et taxe foncière » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une