Posez votre question Signaler

Licenciement pour invalidite [Résolu/Fermé]

guycome - Dernière réponse le 9 mars 2010 à 18:46
Bonjour,Je suis en invalidité depuis avril 2007 .Mon employeur ( LA POSTE) ne peut , parait-il ? me reclasser. Celle ci ne me paye pas de préavis. Je leurs est dit que je n'étais pas d'accord . J'ai 57 ans et ils me devraient 5 mois de préavis. Ils en sont là. Après plus de 15 ans .Merci de me répondre si je peux me défendre?
Lire la suite 
Réponse
+176
moins plus
Bonjour

J'ai 55 ans, je viens de passer devant le médecin conseil qui me met en invalidité 2.
J'ai travaillé dans une société depuis plus de 26 ans. Cette société peut-elle me licencier ou me garder dans les effectifs ?
Actuellement, je reçois les indemnités journalières de la CRAM, ma société ne me paye plus depuis un an, mais je fais toujours dans les effectifs.
Je ne sais vraiment pas à combien se monteront mes revenus à partir du 1er avril, date à laquelle mon dossier d'invalidité sera établi.
si licenciement : prime ? - chômage - pension d'invalidité ?
Si quelqu'un peut me répondre, je le remercie d'avance.

Réponse
+114
moins plus
Bonjour,
Je ne sais pas trop ce que je dois faire?
Je viens de passer la visite médicale sécurité sociale pour une demande d"'invalidité. Le médecin m'a dit que c'était ok pour une mise en invalidité catégorie II (arthrodèse+hernie discale+ pb pulmonaire +++...=.
Le médecin m'a expliqué que lorsque je recevrais le papier de mise en invalidité cat II je devais l'envoyer à mon employeur qui me licenciera et je toucherais 50% de mon salaire.
Je suis en arrêt de travail depuis le 24.05.08, je ne pense donc pas pouvoir reprendre le travail avant la mise en invalidité?
D'après ce que j'ai lu sur le forum je vais être convoquée à deux reprises par la médecine du travail (c'est eux qui m'ont dit de me mettre en invalidité=.
Comme il n'y a pas de poste adapté pour moi je serais licenciée (j'ai 5 ans d'ancienneté et j'ai 50 ans).
Ensuite je vais percevoir 50% de mon salaire par la sécurité mais aurais je droit à une complémentaire par mon travail même en étant licenciée?
Dois je obligatoirement m'inscrire à l'ANPE?
Merci beaucoup pour votre aide.
chantal

Réponse
+87
moins plus
Bonjour,
Puisque la SS vous a déclarée en invalidité 2, cela veut dire que vous êtes inapte au travail (précédent).
Je vous conseille, si votre employeur ne le fait pas, de demander une visite auprès du médecin de la Médecine du Travail afin qu'il voie si vous êtes inapte - soit au poste que vous occupiez précédemment, soit inapte à tout poste dans l'entreprise.
Il y aura alors 2 visites obligatoires auprès du médecin de la Médecine du Travail, espacées de 15 jours pour permettre à votre employeur, en relation avec le médecin du travail, de vous trouver un autre poste.
S'ils ne peuvent pas vous reclasser, c'est à dire "inapte à tout poste dans l'entreprise", votre employeur <gras>DOIT, soit continuer à vous verser mensuellement le montant du salaire que vous aviez précédemment, soit vous licencier (dans les clauses légales de la convention collective dont vous relevez).
S'il vous licencie, vous toucherez donc une prime de licenciement et une attestation de votre employeur pour vous inscrire au chômage si vous le souhaitez, afin de toucher des allocations chômage.
Vous percevrez alors par la Sécurité Sociale une pension d'invalidité équivalente à la moitié de votre salaire précédent (clause d'une invalidité catégorie 2), auquel sera ajoutée éventuellement une prime complémentaire (généralement versée trimestriellement) si votre employeur cotise à une caisse complémentaire.
J'espère avoir répondu à vos questions.
Je vous souhaite bon courage pour les démarches, mais tenez bon.

eric84- 1 mars 2009 à 08:18
bonjour, j'ai vu votre message sure le net, vous dites que la sociéité ne va pas vous licencier, alors quel status allez vous avoir, et comment faire pour ne pas etre licencier et ne pas travailler.

en faite Bonjour, j'ai 38 ans, voici maintenant 2 ans que je suis en AT, ( reconnu employeur securité sociale), apres 4 opérations du dos, le médecin m'a annoncé que je ne pourrais surement plus travailler, car j'ai encore beaucoup de douleur, et je ne peux pas rester en activité plus de deux heures ( maxi), après je suis obligé a me couché.

Marié + 2 enfants, je commence à m'inquiéter sérieusement !!! Car non seulement je ne peux plus rein faire, mais en plus j'ai une famille a faire vivre

Question/

aurais je le droit à une prime d'invalidité, de combien, et combien de temps. Ai je le droit a d'autres aides ( caf / assurance perso ................)

PS: Salaire 2000€uros net/ mois

merci
kiki- 1 mars 2009 à 09:57
BONJOUR,

VOUS ALLER TOUCHER: 50% DE VOTRE SALAIRE, PAR , LA SECU.

DE PLUS, SI VOUS ETES , DANS UNE GROSEE ENTREPRISE, VOUS COTISEZ, POUR UNE CAISSE DE PREVOYANCE.

DE CETTE CAISEE DE PREVOYANCE, VOUS TOUCHEREZ ENTRE 20% ET 30% DE VOTRE SALAIRE.

VOILA, LE CUMUL DE CES 2 PRESTATIONS, DEVRAIT, VOUS RASSURER.

COURAGE.

JACKY
thaime- 9 juin 2009 à 19:23
Bonsoir,
J'ai 39 ans, je suis en arret travail depuis septembre 07. Je travail dans une société privée avec presque 10 ans d'ancienneté et au sein de l'entreprise il n'y a pas de caisse de prévoyance. Aujourd'hui, je suis passé devant le medecin conseil et elle m'a dit qu'elle va me mettre en invalidité 2ème catégorie. Ma question est la suivante : Est-ce que mon patron peu me licencier, si oui quels sont mes droits ? si non, que vais-je toucher exactement ? je précise que je perçois l'allocation adulte handicapée depuis novembre 2008. J'ai deposé une demande de carte d'invalidité et de stationnement qui m'ont été refusé. Lorsque je serai en invalidité, pourrai-je y prétendre ?.
Merçi et bonne soirée
rarachichi 167Messages postés jeudi 1 janvier 2009Date d'inscription 6 mars 2009 Dernière intervention - 9 janv. 2009 à 17:59
bonjour moi j ai passee une visite medical le 24/12/2008 et le medecin du travail m a mis APTE sous reserve de ne pas travailler la nuit je les envoyee a mon employeur le certificat bien sur et ce meme employeur m a repris un autre rendez vous avec un autre medecin du travail pour le 12/01/2009 esceque c est normal et il me dit que c est OBLIGATOIRE car je suis chauffeur livreur vl. d apres vous que va dire le deuxieme medecin?? va t il confirmer ce qu a dit son confrere?? merci pour vos reponses
faconier- 30 juil. 2009 à 11:06
je n'est pas de prime de complément de l inv2 cat est ne c est pas comment faire bien que je me suis présenter a la secu spécial invalidité pouvez vous m aider a boujet est comment j' habite en région parisienne depuis peux est cherche des ami est amie pour que l'ont ce soutiennent mutuellement vous etes la bien venut cordialement votre mimi riri.
Réponse
+68
moins plus
bonjour, en arret depuis le 14/12/2OO7, la CPAM m'a classé en invalidité catégorie 2 le 1er aout 2008.
La médecine du travail m'a convoqué 2 fois et a confirmé inapte au travail.
Je suis rentré dans l'entreprise le 1er aout 2000.
Ai-je droit à un préavis payé par mon patron et de combien de temps??
Quels sont les modalités à respecter???

Merci d'avance pour vos différentes réponses.
Pierre

Réponse
+34
moins plus
Bonjour,
J'ai connu ce cas de licenciement pour invalidité, mais ne suis pas, comme vous, fonctionnaire.
Dans le cas d'un employé devenu "inapte" à tout poste dans l'entreprise (suite à 2 visites auprès de la médecine du travail après avoir été déclaré en invalidité par la S.S.), l'employeur DOIT :
soit continuer à vous verser votre salaire intégral s'il ne veut pas vous licencier,
soit vous licencier dans les règles fixées dans le Code du Travail (ex. 6 mois de salaire après 10 ans dans l'entreprise).
J'espère avoir répondu à votre question.

zadorine- 19 déc. 2008 à 12:04
bonjour
vous avez repondu a un internaute dont je vous joint le texte etant dans le cas d'invalidité 2ème catégorie dans une société privée donc vous citez
l'employeur DOIT :
soit continuer à vous verser votre salaire intégral s'il ne veut pas vous licencier,
soit vous licencier dans les règles fixées dans le Code du Travail
d'ou ma quetion quel est ce texte du code du travail ainsi que le ou les numéros d'articles auquels on peut faire référence
merci de votre réponse
cordialement



votre réponse
Bonjour,
J'ai connu ce cas de licenciement pour invalidité, mais ne suis pas, comme vous, fonctionnaire.
Dans le cas d'un employé devenu "inapte" à tout poste dans l'entreprise (suite à 2 visites auprès de la médecine du travail après avoir été déclaré en invalidité par la S.S.), l'employeur DOIT :
soit continuer à vous verser votre salaire intégral s'il ne veut pas vous licencier,
soit vous licencier dans les règles fixées dans le Code du Travail (ex. 6 mois de salaire après 10 ans dans l'entreprise).
J'espère avoir répondu à votre question.

ma
betty- 9 mars 2010 à 18:46
je suis en invalidite 2eme categorie depuis 16 ans avec un licenciement j ai ete indemnisee 1/5 pour les 10 premieres annees 2/15 pour les annees supplementaires en ce qui concerne ma pension invalidite j ai eu 60 % de mon salaire sur 14mois) . maintenant c est 50 % pour la prevoyance a laquelle je cotisais j ai eu 30 % de mon salaire brut pendant 1095 jours maintenant j approche de la retraite les annees indemnisees par la secu compte pour les trimestres valides mais non cotises etant donne que la caisse de retraite complementaire les compte egalement j arriverai a un taux plus que plein de 184 trimestres valides a 60 ans
Réponse
+15
moins plus
Aujourd'hui après une mise en invalidité il y a 1 an, mon employeur me licencie. Autait-il dût le faire juste après ma mise en invalidité ou si il ne me licencie pas , aurait-il dût reprendre mon salaire. Par ailleurs il me verse une indemnité de licenciement mais il doit me déduire un ( soit disant ) trop perçu de 8750euros.Je ne comprend pas une telle somme ? parait-il qu'il y a eu des periodes subrogées , d'autres , non subrogées , et re subrogés ect... j'aurais donc , parait-il , touché en idj maladie par la cpam+ le versement de mon salaire par mon employeur, quand j'étais subrogé ( il y a 4 ans 1/2 ).Une histoire de fous. Donc je nai pas fait le calcul ( car tres difficile dans ses conditions , mais peut-etre que je devrais de l'argent à mon employeur? tout cela est-il normal ? mon employeur est La POSTE mais je ne suis pas fonctionnaire. Merci pour votre réponse. En grave maladie , il est difficile d'affronter tout ces tracas.

Réponse
+14
moins plus
Effectivement. A partir du moment ou la CPAM vous a notifié sa décision de mise en invalidité 2eme catégorie, vous devez (ou pouvez) en informer le médecin du travail qui, éventuellement, vous déclarera (à votre employeur) inapte à occuper votre poste voire tout autre poste dans l'entreprise. L'employeur selon qu'il peut on non vous proposer un poste correspondant à vos nouvelles aptitudes (Aménagement des horaires, du poste..) pourra être amener à vous licencier. Dans ce cas, vous avez droit à toutes les indemnités légales (réalisation ou paiement de la période de préavis, Congès payés, indemnités de licenciement (4/10 de mois par année d'ancienneté je crois).
Sans entrer dans le détail, j'ai initié ma demande de mise en invalidité en 2eme catégorie auprès de la CPAM après en avoir longuement discuté avec le médecin du travail sous le sceau du secret Médical. Dans le même temps je suis en train de négocier avec mon employeur un licenciement économique compte tenu de la gène qu'occasionne mes absences répétéees pour l'entreprise. J'ai naturellement droit au indemnités légales dont je vous ai parlé précedemment mais en plus, comme il n'a pas à connaître ma démarche auprès de la CPAM, je négocie mon départ à l'amiable c'est à dire avec une compensation financière qui reste à discuter. Je comprends que tout le monde ne puisse pas faire cela cependant, il faut absolument faire respecter ses droits et faire le necessaire afin de limiter la perte financière. A ce propos, les médecins du travail ainsi que les assistantes sociales des CPAM ont une parfaite connaissance des textes en vigueur et souvent de nombreuses expériences à faire partager. En conclusion, même si vous pensez maîtriser le sujet, rencontrez les, C'est toujours très interressant.
Le plus important est de prendre soin de sa santé ainsi que les bonnes décisions pour bien vivre sa mise en invalidité qui est un cap psychologique difficile à passer mais toujours surmontable.

marie54300- 7 déc. 2008 à 13:35
bonjour sylvie; je suis dans la même situation , j'ai reçu le dossier de demande d'invalidité, le médecin conseil de la sécurité sociale que j'ai vu le 19 nov m'a dit que je ne pouvais plus exercer mon métier de travailleuse familiale, cause handicap j'ai été opérée d'une arthrodèse l4l5 le 9 mars 2007 et je ne suis pas bien remise, je ne peux plus faire grand chose, mon dos est bloqué, vis et plaque. Je dois voir le médecin du travail le 15/12 qui me déclarera inapte et je dois passer une autre visite le 30, le MDT me déclarera soit inapte soit demandera un reclassement dans un bureau mais je ne sais pas si je pourrai tenir, enfin ce qui m'interesse c'est de savoir comment est calculée la pension d'invalidité cat 2 sachant que je touchais un salaire brut de 1769 euros et un net de 1340 euros environ. Mon employeur , une association d'aide à domicile cotise pour une complémentaire IONIS, c'est une prévoyance , moi aussi je paye une partie sur mon salaire. Je ne travaille plus depuis le 26/12/2006. J'ai travaillé dans cette association depuis novembre 1998. Vous dites que la pension invalidité est calculée soit 4/10eme de salaire sur les dix dernières années. je ne sais pas combien payera la prévoyance. Donc si vous pouvez me donner plus de renseignements, cela m'aiderait. J'essaie moi aussi de négocier un licenciement avec mon employeur qui je pense ne sera pas contre car je n'ai pas les compétences pour travailler en secrétariat et je ne peux pas non plus rester assise plus de 2 h donc incompatible avec un travail de bureau. Je ne sais pas comment le médecin du travail va évaluer cette inaptitude? En tout cas, moi je ne me sens pas capable de retravailler mais la sécurité sociale m'a spécifié que je n'aurais plus droit aux IJ à compter du 15/12 2008. Donc je voudrais savoir qui va me payer entre le 15/12/2008 et le temps que je reçoive ma notification , j'envoie le dossier . Es-ce que l'employeur doit me payer à partir de cette date même si je ne reprends pas le travail. Et si je suis licenciée, il faudra que j'attende encore au moins un mois avt de toucher des indemnités de licenciement, à combien vont-elles se monter? Voilà en gros mes questions, si vous pouvez me répondre, je vous en serais reconnaissante. Salutations
eric84- 1 mars 2009 à 08:30
bonjour, je suis dans le meme cas !!! et tjs pas facile, !! meme tres dur de ce dire que je ne pourrais surement plus travailler !!! mes journées sont longues et douloureuses !!! pourriez vous me tenir au courant de votre situation SVP!!!! Merci encore et bon courage

Ps: A toutes les mauvaises langues qui pensent qu'il est facile de ne rein faire de ces journées !! et bien je leurs dit, que cela ne vous arrive pas
maguy33- 28 mars 2009 à 19:37
Bonjour eric, je suis bien d accord a vous lorsque vous dit que les journee a rien pourvoir faire son long et sur angoissante enfin pour moi, et surtout de ce demande de quoi sera fait notre demain! bon courage a toi et au plaisir.
marie54300- 19 déc. 2008 à 19:10
bonjour, je suis allée voir le médecin du travail et il m'a dit de rentrer chez moi et de me faire prolongée jusuque début janvier pour ne pas perdre mes droits. Il va me mettre inapte à tout poste début janvier et je serai licenciée car mon employeur n'a pas de poste adapté à mon handicap. De plus je n'ai pas assez de qualifications pour travailler dans un bureau. J'ai écris un message plus haut où j'explique ma situation. Pour vous répondre, vous dites que cette personne va toucher 4/10eme de salaire hors moi avec ma convention collective c'est 1/5eme de salaire par année d'ancienneté. De plus j'ai pris conseil auprès de l'inspection du travail qui m'a dit que l'employeur ne tiendrait pas compte des deux années d'arrêt maladie dans mon cas ce qui revient à dire que je toucherai des indemnités pour seulement 8 années de présence au lieu de 10 plus 2 mois. Pour ce qui est de la complémentaire, mon employeur devra me payer 30/% en plus de ma pension invalidité cat 2. J'ai calculé que cela ferait en gros 2800 euros d'indemnités de licenciement. Je ne sais pas si c'est vrai car ailleurs on m'avait dit que je toucherais 3000 euros et plus peut-être. 1/5ème de salaire multiplié par 10 années de présence dans l'entreprise. Je ne sais plus où j'en suis, pouvez-vous me renseigner car vous avez l'air de vous y connaître en droit du travail. Merci de me répondre, salutations
lilas93- 26 févr. 2010 à 17:02
Bjr Sylvie, oui je suis tout a faire d'accord avec toi! les medecins du travail et les AS sont au courant des textes sur les droits des employees sur leur devenir lorsqu'ils sont en invalidité. D'ailleurs depuis le début je ne fais que suivre leur conseil, en effet moi j'ai la chance d'etre dans une société qui cotise pour une caisse de prévoyance très intéressante. Bon c sur que jusqu'a la retraite ca arrange mai après pffffffffff! on aura des clopinettes mais bon je suis pas Mme SOLEIL mais je ne vivrai pas jusque la.
Bonne continuation
Réponse
+11
moins plus
je vais passer la 2eme visite a la medecine du travail dans 15 jours ou je serais de nouveau declaree inapte mon patron a ensuite 1 mois pour me licencier . ne touchant plus d'indemnites journalieres et n'ayant plus de conges payes quelles vont etre mes ressources avant de toucher le chomage ?

mimiriri- 6 mars 2008 à 19:19
Bonjour,
Comme je vous le disais précédemment, votre employeur DOIT continuer à vous verser votre salaire jusqu'à votre licenciement.
Réponse
+10
moins plus
Bonjour,

Personnellement, je ne trouve pas que ce soit "peu" pour 10 ans.
Généralement la prime devient plus conséquente après 20 ans ou plus d'ancienneté.

Essayez alors de négocier avec votre employeur :
il ne vous licencie pas, donc il continue à vous payer jusqu'à la retraite.

Je vous rappelle qu'après être licenciée et avoir touché votre prime, vous recevrez une rente d'invalidité de la part de la Sécurité Sociale.
(Cette rente est basée sur la moyenne des salaires des 10 dernières années) et ce, jusqu'à vos 60 ans, date de retraite obligatoire en invalidité, quel que soit le nombre de trimestres cotisés dans votre vie.

marie94500 zouzou - 25 févr. 2009 à 23:25
bonjour si vous voulez un conseil rester en maladie vous serez mieux indemniser car j etais en maladie je toucher 490 euro en tout part mois la secu ma mis en invalidité j ai eu une baisse des paiement je suis a 238 euro et je ne peu plus etre en maladie simple je dois etre licencier en debut du mois de mars 2009 alors reflechissez bien car on ne peut plus revenir en arriere j espere bien avoir repondue bonsoir
pandorane zouzou - 31 oct. 2009 à 02:30
c'est la médecine de la sécu qui après deux années en principe de longue maladie convoque le patient et consolide puis détermine la catégore, s'il estime qu'un travail a temps partiel est compatible alors ce sera soit la 1 ou la deux, sans quoi ce sera la trois mais alors pas le droit de travailler. Mais en principe ce cas est réservé aux grabattaires...

Puis il y a un RDv avec la médecine du travail au moment de la reprise, elle note l'inaptitude au travail pour le poste habituel et demande un aménagement de poste, puis l'employeur a un mois pour donner sa réponse. La CRAMIF ensuite prend le relaye pour la constitution du dossier afin d'évaluer le montant de la pension, par contre, il faut aussi faire une demande auprès de la COTO, attention il peuvent ne pas déterminer la même catégorie d'invalidité et si le taux est sup à 80% d'invalidité, il y aura une pension...
cabribu81- 31 oct. 2009 à 10:10
Bonjour,
Je suis en invalidité 2ème catégorie depuis le 01/07/2009, après 3 ans de longue maladie (1095 jours).
Si vous passez en invalidité avant c'est que votre état est considéré comme strabilisé par la sécu. Attendre 3 ans c'est souvent une histoire d'avantage : mutuelle de groupe, prévoyance etc...Aucune catégorie empèche de travailler par contre, la durée de travail et/ou le salaire de référence avant la maladie ne doit pas dépasser les 2/3. C'est un statut provisoire qui peut être réviser par le médecin sécu : de la 2 à la 3, de la 2 à la 1. Ensuite pour s'inscrire à la MDPH, il faut avoir un taux supérieur à 80 % et avoir les avantages liés : carte, aménagements liés au handicap, fiscalité etc... En dessous, il faut être dans la capacité de travailler et être inscrit au Pôle Emploi pour bénéficier des avantages : formations, aides à la création d'entreprise donc insertion dans le monde du travail (agephip).
Si vous êtes en catégorie 2 et moins de 80%, comme c'est souvent le cas, vous pouvez travailler en demandant l'avis du médecin sécu : formulaire ressource trimestrielle. Certains Pôle emploi refusent l'incription demandeur d'emploi ou font passer une visite médicale. La 1, vous êtes aptes à vous insérer dans le monde du travail. Le médecin de la sécu m'a imposé cette catégorie que je considère comme provisoire ; j'ai repris mes études à la fac de droit sans avoir à demander à la sécu, parce qu'aucuns revenus liés à mon activité. Ne rester pas dans le statut invalide sauf bien sur dans le cas de lourd handicap, ça fait 7 ans que je profite de ma non-activité pour passer mon bac et poursuivre dans le supérieur (réseau adulte) et je ne suis pas la seule handicapée dans ce cas. Quand mon médecin spécialiste me donnera le feux vert je retournerai dans le monde du travail.
Bonne continuation à tous.
cucaracha- 15 juin 2009 à 14:28
Bonjour,

Je suis en invalidité depuis 2 ans 1/2. Je travaillais à mi temps. Je travaille dans la fonction publique. J'ai été mise en congés grave maladie et donc été réintégrée à temps plein. Les versements de la CRAMIF ont donc été suspendus.
Je suis licenciée pour inaptitude. Je vais avoir une prime de licenciement assez conséquente (25 ans d'ancienneté).
Lorsque j'appelle la CRAMIF pour savoir à quelle date les paiements vont reprendre, ils me répondent que la prime de licenciement va bloquer la reprise des paiements. Est-ce que cela veut dire qu'ils considèrent la prime comme un revenu et non une prime et que je ne toucherais pas de pension pendant x mois jusqu'à ce que x mois multiplié pas montant pension = prime de licenciement ?
J'avais besoin de cette prime pour solder mes crédits, je suis surendettées, et prévoir ma retraite. Actuellement j'ai un complément par une prévoyance que je me suis payée mais à la retraite je n'aurais plus grand chose. je pensais m'en sortir avec cette prime, or il semblerait que ce serait la même chose si je n'avais pas cette prime.
Pouvez-vous, s'il vous plait, me confirmer ou m'infirmer ceci ?

Je vous remercie
lilas93- 26 févr. 2010 à 16:50
Salut, moi je suis un peu dans la meme situation que toi sauf que je ne suis pas encore licencier. Je viens de passer en 2ème cat d'invalidité mais le médecin du boulot me propose de travailler 2/3 demi journée par semaine pour faire encore partie de la société (enfin si l'employeur est d'accord car à partir de la seconde cat il peut décider de vous licencier car ce n'est plus lui qui me paye mais la caisse de prévoyance de la société qui est très très avantageuse! sur ce coup la j'ai de la chance). S'il accepte je bosserai 2 demi journées sinon je proposerai du télé-travail. Maintenant s'il décide de me licencier c'est clair que je négocierai un chèque de départ car j'ai tout de meme 9 ans de boite. Par contre si tu dis que la CRAMIF tient compte de la prime de licenciement pour continuer à payer! la!!!! ca pose probleme en effet! quel intéret cet prime si ce n'est pas pour nous aider à nous en sortir dans cette vie de merde! si j'avais le choix je reprendrais à pleins temps mais malheureusement je souffre d'insuffisance respiratoire a coz d'une saloperie de leucémie que j'ai eue quan j'avais 11 ans! ils vont me finir ces cons!
Réponse
+10
moins plus
Je suis en ALD depuis près de 2 ans, travaillant pour la sécurité sociale, mon employeur me verse mon salaire pendant trois ans. Après ces trois ans, il ne me reste que la COTOREP d'après eux. J'ai entendu dire que la sécu possédait une espèce de caisse complémentaire qui pourrait me verser environ 1000 euros par mois jusqu'à guérison ou retraite. Est-ce vrai? Pourriez-vous me donner une adresse où me renseigner. Merci.

eric84- 1 mars 2009 à 08:23
bonjour, avez vous des nuvelles suite à votre poste concernant les 1000€uros versé par la securité sociale, car j'ai 38 ans, voici maintenant 2 ans que je suis en AT, ( reconnu employeur securité sociale), apres 3 opérations du dos, le médecin m'a annoncé que je ne pourrais surement plus travailler, car j'ai encore beaucoup de douleur, et je ne peux pas rester en activité plus de deux heures ( maxi), après je suis obligé a me couché.

Marié + 2 enfants, je commence à m'inquiéter sérieusement !!! Car non seulement je ne peux plus rein faire, mais en plus j'ai une famille a faire vivre

Question/

aurais je le droit à une prime d'invalidité, de combien, et combien de temps. Ai je le droit a d'autres aides ( caf / assurance perso ................)

PS: Salaire 2000€uros net/ mois

merci
Réponse
+7
moins plus
je suis en invalidité depuis le 1er janvier 2008 ,étant dans l'entreprise depuis cinq ans et demi ,je viens d'être licencie parce que je ne suis pas inclassable dans l'entreprise ,mon patron me donne deux mois de préavis sans me les payer parce que je ne peux pas les faire , aurai-je droit au chômage , merci de me répondre

kikat- 3 juil. 2008 à 12:10
Oui,tu as droit aux assedic
kikat- 3 juil. 2008 à 12:14
Excuses-moi,mais si tu es en accident de travail,ildoit te payer les 2 mois de préavis ,c'est dans le code du travail,car ne pouvant les éffectuer,c'est un dû.
grecque 37Messages postés mercredi 12 mars 2008Date d'inscription 7 mars 2010 Dernière intervention - 24 sept. 2008 à 13:17
je crois que tu te trompe car moi j ai etais licencier en accident de travail et il ma payer 1 mois de preavi je les fait voir a mon avocat qui est specialiser en prud homme il ma dit qui que mon employeur etait conforme a mon licenciement et il ma payer 2/10 du salaire x 9 ans dencienneter a partir de 10 ans c est 2/15 merci
Réponse
+7
moins plus
je voudrais savoir si quelqu un peu me renseigner si avant d etre licencier en accident de travail esque je devai passe devant le medecin conseil de la secu et apres a la medecine du travail pour qu il me declare ianapte definitive a mon poste de travail et apres etre licencier la je suis passé devant la medecine du travail en etant en accident de travail mon employeur et la medecine du travail ma demander de reprendre une journee en conges payes et apres me mettre en rechute pour pouvoir me mettre inapte definitif et etre licencier mais avant j etais aller voir la medecine du travail en etant en accident de travail et la il m avait mis en inaptitude temporaire mon avocat me dit qu il n avait pas le droit de me licencier car maintenant je suis licencier et encore en accident de travail c est pour cela qui les a mis au prud homme pour ca pour non reclassement car il m on envoyer un courrier dans les temp voulu ne depassant pas les un mois pour ne pas me payer le mois ils m ont pas trouver de preuve comme quoi il n avait pas de place en ayant 8 entreprises a son actif sans compter le reste que je ne connais pas pouvez vous me renseigner s il avait le droit de me licencier merci

Réponse
+6
moins plus
est ce j ai le droit d avoir comme revenu l invalidité 2 eme catégorie, la retraite, du travail est la complémentaire retraite.

mercie de me répondre cordiamement votre.

Réponse
+5
moins plus
Bonjour,
Suite à une opération d'une hernie dyscale qui s'est mal déroulée, j'ai été en arret de travail depuis juillet 2006. Aujourd'hui, je suis en invalidité 2eme catégorie depuis le 1er mai 2008.
Ce mois-ci, j'ai touchée mon salaire integral en plus de ma pension d'invalidité. Es-ce normal ?
J'ai passée ma 1ere visite médicale de reprise ce jour, ils m'ont déclarés inapte à mon poste et ont demandés une mutation dans un autre service.
Que ce passera-t-il si mon employeur ne me trouve aucune place adapté?
Merci en attente de vos réponses.

bnbdjamel- 24 févr. 2009 à 23:19
Bonjour PAT
Je actuellement dans la même situation que toi, actuellement je suis en arrêt de maladie pour une protrusion discale bilatérale, je voudrai savoir ce qui c'est passé plus tard te concernant.
Merci
Réponse
+5
moins plus
je n'arrive pas a voir les réponse comment faire merci alur

grecque 37Messages postés mercredi 12 mars 2008Date d'inscription 7 mars 2010 Dernière intervention - 24 sept. 2008 à 21:15
je vien de te repondre au dessous de ta demande
Réponse
+4
moins plus
suit a une longue maladie suit a un accident du travail sans la descision de la medecine du travail mon employeur ma licencier actuellement en invalidite est ce que j ai droit a un recour pour demander des domages est interre car j ai ete arceler par ma responsable est abuser dans le travail elle me faisai faire des travaux de manutention alor que je n avez pas le droit en tant que reconnu travailleur handicapé par la cotorep pendant son conger elle me faisai controler par une societe prestataire de service en menage de la societe ou je travailler en tant qu employer c est a moi de les controler est n on l inverse.

Réponse
+3
moins plus
bonjour, je sui en reclassement professionnel depuis 3 mois , mon employeur lhopital ma tjrs pas contacter,pour me proposer qq chose,en +mon invalidite viens suite a 1maladie professionnel. que dois-je faire si on me licencie. merci pour vos conseils.

Réponse
+3
moins plus
bonjours
je me permet de vous écrire,je suis passé en invalidité de 2éme catégorie suite à des problèmes de santé du a mon travail,j'ai une spondylarthrite ankylosante et d'autre maladie et la dernière opéré d'une tumeur au sein j'ai été malade en 1991 j'ai travaillé mi-temps pendant 3 ans et la sécurité social ma mise en invalidité directe 2éme ctégorie depuis 1995 ,mais je ne suis pas liciencié de mon employeur j'ai rencontré le directeur des ressources humaines en 2003 pour voir ce qui pensé de faire de moi,toujours me gardé OUI où me licencié,la réponse a été NON ,de temps en temps je reçois ma fiche de paye vierge.
je suis dans cette entreprise depuis 11 mai 1977
je perçoit une invaldité de 534€ par mois et j'a 53ans
qu'elle sont les démarches que je peu faire?

Réponse
+2
moins plus
"Effectivement. A partir du moment ou la CPAM vous a notifié sa décision de mise en invalidité 2eme catégorie, vous devez (ou pouvez) en informer le médecin du travail qui, éventuellement, vous déclarera (à votre employeur) inapte à occuper votre poste voire tout autre poste dans l'entreprise."

NON, c'est l'inverse, après six mois de maladie, il y a longue maladie et convocation auprès de la médecine de la sécu qui consolide et passe en invalidité, puis il y a une reprise du travail et une visite auprès du médecin du travail. qui demande l'aménagement de poste auprès de l'employeur qui a un mois pour répondre sans toutefois modifier le salaire.
en général, l'employeur répond qu'il n'a pas de poste a proposer, remet les documents au salarié qui est pris en charg a 70% du salaire (base sur la moyenne des salaires sur deux années)... la CRAMIF prend le relaye, mais n'empeche pas le salarié de travailler, mais si le salarié dépasse le salaire de référence, la pension peut etre dévaluée ou supprimer, mais pas la reconnaissance travailleur invalide.

Réponse
+1
moins plus
bonjour mimiriri ni a-t-il pas un moyen desespere plus par ce que 6 mois de salaire ces peux pour plus de dix ans ou essayer de se faire licencier pour outre chose

Ce document intitulé « licenciement pour invalidite » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une