Droit-Finances
Recherche
Posez votre question Signaler

Mise en disponibilité d'un agent territorial [Résolu/Fermé]

provence tantine 1Messages postés mercredi 2 avril 2008Date d'inscription 2 avril 2008Dernière intervention - Dernière réponse le 13 mars 2010 à 15:30
Bonjour,
J'ai un gros soucis : Je termine un an de maladie ordinaire, une déclaration d'incapacité absolue et définitive de travailler sur mon poste et enfin une demande de reclassement non aboutie car la mairie n'a trouvé aucun poste. Je vais donc être en disponibilité dans l'attente d'un poste en reclassement. On m'a vaguement expliqué que je vais percevoir la valeur d'un demi salaire par contre on ne sait pas qui va me la payer ni si j'ai droit à une autre indemnité telle que cotorep ou assedic ou allocations familiales.... Je suis ainsi très inquiète pour les jours à venir car avec un 1/2 salaire qui peut s'en sortir ?
Si quelqu'un est ou a été dans cette situation peut m'éclairer sur ce problème, cela me permettrai peut être de moins stresser.
Merci à tous
Lire la suite 
Réponse
+1
moins plus
Je viens de voir ceci : http://www.axmedica.fr c'est dingue !!!!!

Réponse
+1
moins plus
NON LA MAIRIE DOIT VOUS CONVOQUEZ. VS ALLEZ PASSER UNE PSY. VS ALLEZ AVOIR DES TESTS DE VALIDATION POUR QUELLE PUISSE EN FONCTION DE VOS RESULTATS . TROUVEE UN POSTE EN RAPPORT AVEC VOTRE DEGRE D INSTRUCTION. C EST CE QUI EST ARRIVE POUR MOI.

Chani21 1Messages postés vendredi 7 novembre 2008Date d'inscription 7 novembre 2008Dernière intervention - 7 nov. 2008 à 10:23
Bjr,
Quand je lis tout ce qui est écrit sur ce forum, on réalise à quel point on est coincé par la F.P.T., lorsqu'on devient malade et en plus invalide....
Mon cas est similaire à bien d'autres....
Opérée de deux très grosses opération en fin 05 et début 06, alors en congé ordinaire, j'ai demandé la Longue Maladie, problèmes neurologiques au niveau des plexus brachiaux des bras, donc, nerfs lésés et léger handicap au départ, mais une repousse des nerfs étaient possible, au niveau de leurs racines. Mais voilà, le longue maladie m'a été refusée, de plus je n'ai jamais reçu le courrier, on me l'a appris par tél... donc, bête et disciplinée, j'ai repris le boulot et ce durant dix mois à temps complet. Le temps passant, l'inflammation de ces nerfs s'est accrue sous l'effet des gestes répétitifs d'une secrétaire, j'ai du augmenter la morphine qu eje prenais pour les douleurs neuropathiques afin de pouvoir travailller jusqu'au jour où je me suis effondrée sous la douleur , j'étais plus humaine.
Alors, là, devant les différents examens, notamment des Electroneuromyographies effectuées avant la reprise et après les 10 mois de travail, deux racines supllémentaires se sont retrouvées complètement OUT, c'est à dire que mon bras droit surtout est bien plus handicapé qu'avant et surtout plus aucune repousse ne sera possible sur ces nerfs là, donc l'handicap s'est amplifié durant ces dix mois, et aujourd'hui, mon bras droit est très touché.
A la suite de cela, alors on m'a accordé le Congé Longue Maladie qui va se terminer en janvier 2010. J'aurais presque 58 ans alors.....mais le problème c'est que je ne travaille dans la F.P.T. que depuis 14 ans.
On me propose la mise à la retraite anticipé à ce moment-là avec un montant se situant entre 500 et 650€ au mieux. ayant travaillé dans le privé durant de longues années avant, je n'aurais droit à la retraite du privé qu'à 60 ans, puisque mon taux de reconnissance de handicap de la mDPH (ex cotorep), est de 75%, et que pour la prendre à 58 ans, il aurait fallu que je sois prise à un taux de 80%.....
Donc, comme je suis divorcée et seule, je ne vois pas comment je vais pouvoir vivre avec si peu d'argent durant deux ans et quelques mois.
Si je refuse la retraite anticipée c'est la mise en disponibilité d'office, avec moitié salaire , peut-être, cela je n'en suis pas sûre.

Je me retrouve devant une situation invraisemblable, je travaille pour un département...

Voilà, si quelqu'un a une idée, je suis preneuse, et merci à ceux qui voudront bien me repondre..
Réponse
+1
moins plus
Bonjour,
J'ai été en maladie ordinaire pendant un an à plein traitement. Je suis maintenant depuis presque deux ans en congé de longue durée à demi traitement c'est malheureusement inévitable et si tu n'as pas d'assurance "perte de salaire" tu n'auras que ton demi traitement.
Ne stresse pas ça ne sert à rien, je survis tout de même en me disant que l'important c'est la vie avant tout!

N'hésite pas à me contacter si tu as des questions à me poser.

amicalement,

Fred.

perdigao- 21 nov. 2009 à 08:01
Bonjour

C'est la première fois que je viens sur ce forum, car je ne sais pas comment faire pour m'en sortir ! Suite à 4 ans d'harcelement psychologique (impossible à prouver, car personne veut témoigner..trop peur pour leur place) de la part de ma supérieure directe et avec la lacheté de tous les responsables de cette mairie y compris le maire, j'ai fini par craquer et demander ma mutation dans un autre service. Le problème c'est que l'harcelement à continuer et au bout d'un mois et demi de mutation j'ai dévelopé une fybromialgie conséquence du traumatisme violent psychologique subi..diagnostique posé par plusieurs médecins neurologues et psys, après trois semaines d'hospitalisation en rééducation fonctionnelle. A l'issue de mon hospitalisation, le médecin où j'ai été hospitalisée me donne un arrêt de travail avec marqué dessus reprise à mi-temps thérapeutique de 3 mois avec éventuellement renouvellement 1 fois. J'ai été reçue par un médecin de la comission médical qui a refusé et la reprise et l'arrêt !! J'ai fait appel et après une nouvelle convocation par le comité médical et avec un compte rendu de mes médecins et du psy pour une demande de clm et où il est bien stipulé l'harcelement j'ai été mise en disponibilité d'office, avec un demi traitement ! J'ai 39 ans et donc que 4 ans dans la fonction public (je suis titulaire et mon grade est adjoint administratif) puisque j'ai travaillé toute ma vie d'avant dans le privé. Donc en arrêt depuis mai 2006 et donc en dispo d'office. J'avais une convocation le 13 octobre 2009 avec le comité médical pour une reprise à mi-temps thérapeutique, mais dans la même mairie où je ne peux plus retourner, car je serai de nouveau harcelée, c'est une évidence puisque leur but est de se débarasser de moi et donc mon psy a fait un courrier pour me représenter en marquant que la reprise même à mi-temps était impossible pour le moment, mais le problème c'est qu'il a mal tournée la fin de son courrier, car il marque également que ni maintenant ni plus tard, sans préciser dans cette mairie, ce qui fait que ma mairie a sauté sur l'occasion tout de suite à cause de cette fin de courrier pour en profité pour m'envoyer un courrier avec l'information qu'ils lancent une mise à la retraite pour invalidité..ce qui est un licenciement déguisé et j'aurai une misère..et au final ils auront gagné et pourrie ma vie jusqu'au bout !! Tous mes médecins sont d'accord pour dire que je peux reprendre une activité professionnelle malgré ma maladie orpheline et incurable au jour d'aujourd'hui et malgré le traitement lourd (17 à 19 médocs par jour), mais ailleurs que dans cette mairie, ce qui est une évidence !! J'ai contacté mes médecins et l'assistante sociale pour essayer d'arrêter leur procédure aparament légale et qui les arangent bien qui pour le moment n'est pas encore lancée, car je dois me mettre en contact avec le drh pour convenir d'un rdv avec un médecin et donc lancer la procédure. Alors j'ai plusieurs questions ; 1 l'assistante sociale me dit que mon psy peut et doit faire un courrier au comité pour expliquer qu'il y a malentendu sur sa fin de courrier et prouver que je peux travailler, mais ailleurs, est-ce vrai et possible ? 2 puis-je m'opposer à la procédure dès maintenant ? 3 si malgré tout ils peuvent poursuivre la mise à la retraite pour invalidité que vais-je avoir comme avantages ? 4 en dernier recours, puis-je refuser toute la procédure et démissioner ? Je suis déséspérée !! Si vous pouvez m'aider je vous remercie d'avance !!

Cordialment

Anna (pseudo : perdigao)
pet- 18 déc. 2009 à 04:41
Bonjours

je suis touché par ton message car je croit que nous avons le même combat.

Le harcèlement et la fibromyalgie mais moi j'ai eu un congé de longue durée et je suis en cour de procédure pour reconnaitre le carractère professionnel de mes troubles.


Pourquoi pas nous entraider.

amicalement Pétra
bastoque- 14 févr. 2010 à 18:19
bonjour
je connais ces problemes de psy aussi je suis en arret de travail depuis octobre 2008 en AT oui en AT et bien ma collectivite me cherche des poux car j'ai repris il ya deux semaines en mi-temps thérepeutique pour 1mois
mais je ne me laisse pas faire meme si j'ai vecu des moments trés difficile avec l'aide d'une psy formidable
a present si on peut s'entraider j'en serai ravi car ce systeme n'a que trop durer
bastoque
bastoque perdigao - 12 mars 2010 à 18:00
salut perdigo

j'ai recu ton message et tu es dans le vrai j'aime beaucoup ton analyse car elle est miene
ainsi la medecine du travail a sollicité une reprise à mi-temps therapeutique pour une durée de 3 mois donc je devrais reprendre le 1er mai mais connaissant la betise et la méchanceté des hommes et de notre administration j'ai fais un courrier pour précipité me reprise "à contre coeur" ainsi je leur ai coupé l'herbe sous les pieds ils m'ont changer de service pour me faire chier mais peu importe je fais en sorte que ça se passe bien , le contraire leur ferai trop plaisir.

C'est pas facile mais il faut tenir en ésperant aider toutes les personnes qui souffrent dans la fonction
public

si c'était à refaire je ne serai pas rentrer dans la "fonction de dérive psychologique " car en réalité c'est mourir à petit feu sans qu'on s'en rendent compte.

courage à toutes et à tous

Tony
perdigao- 13 mars 2010 à 15:30
Salut Tony..je crois que tu es également Batoque non !!

Et oui..tout comme pour toi, mon rdv avec la doc de la commission médicale n'a servit à rien !! Elle m'avait assuré que je partais sur un mi-temps de 3 mois renouvelables jusqu'à 1 an à partir du 1er avril et finalement, ma ''charmante '' maire-adjoint au personnel vient de se faire un plaisir de m'envoyer une lettre en recommandé pour m'annoncer la bonne nouvelle..reprise le 1er juin (date de fin de mes droits à congés) et non pas à mi-temps, mais directement à temps complet !! J'imagine d'ici leur agassement de ne pas avoir réussi à me mettre à la retraite, mais aussi leur joie de voir que la commission me fait reprendre directement à temps complet..je dois me mettre en relation avec mon service DRH..tous des c....molles..qui sont à la botte de la pourriture qui m'a harcelé pendant 4 ans !! Inutile de te dire que je n'attends aucun cadeau de leur part, mais je ne leur en ferais aucun non plus !! Je ne sais pas dans quel service je vais atterir..mais je suis très sereine de ce côté là, car j'ai bien l'intention de ne plus jamais me laisser enm........!! Finalement, même si ma maladie est présente tous les jours et même si je dois prendre 19 médocs par jour pour pouvoir bouger et vivre le plus normalement possible, toute cette affaire est un mal pour un bien, car j'ai redéfini mes priorités et j'ai maintenant beaucoup apris à relativiser les choses et à profiter vraiment de chaque instant de bonheur que la vie nous offre, auprès de mon adorable fils et de mon tendre époux !! Alors je me dis que même si ces pourris m'ont fait chi... pendant 4 ans, ils ne m'ont pas détruite et n'ont pas détruit ma vie et mon noyau familial..et c'est bien là le plus important !! En ce qui te concerne, tu n'as pas envisagé de changer d'administration ?? car à partir du moment où tu trouves une mutation, ton administration ne peut pas s'y opposer et te retenir plus de 3 mois !! C'est ce que je compte faire le plus vite possible pour recommencer vraiment ma vie professionnelle ailleurs dans de bonnes conditions !! Bon courage et comme tu le dis si bien..peut-être que nos témoignages peuvent servir à d'autres personnes dans nos cas et qui pensent la situation désespérée..il ne faut surtout pas déprimer, car cela ferait trop plaisir aux boureaux qui nous ont pourri la vie !! J'envoie plein d'espoir à vous tous !!
Réponse
+1
moins plus
bonjour a tous

je vais essayer de faire au plus court !

j ai 36 ans ,je suis dans la fonction public territorial (une mairie)je suis titulaire , je suis en accident de service depuis le mois de juillet 2009, j ai etait convoqué par le medecin assigné par mon employeur , puis j ai moi meme demander un rdv avec la medecine du travaille voyant que mon arret allez ce prolongé.
mon employeur a ensuite demande a un medecin specialisé pour mon probleme de me convoqué et je me suis rendu a chaque fois au rdv sans aucun souci .
je suis en attente d une hospitalisation de jour pour tout le mois de fevrier , pour un réentrainement a l effort pour mon dos (suite a mon accident j ai eu une double hernie discal et tous les medecin se sont accordés a dire que sa venait a 99% de l accident), au mois de fevrier , reprise prevus au boulot au mois de mars donc j ai telephoné au service du perso pour prevenir et la on m apprend que je vais etre mis en procedure de "comission de reforme" .
alors j ai plusieur question car je voudrais savoir ce quil peut m attendre !
sachant que je vais suivre ce réentrainement a l effort dans le but de reprendre mon poste a temps complet et normalement (c est le but de cette hospitalisation de jour !)

j espere que vous pourrez eclairé mes inquietudes .

d avance merci

Réponse
+1
moins plus
bonjour, le mieux est de contacter un membre de la CDR qui pourra vous orienter.
Il suffit de demander qui siège en tant que syndicat et vous serez renseigné
bon courage

Ce document intitulé « mise en disponibilité d'un agent territorial » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une