Posez votre question Signaler

Non renouvellement de bail locatif [Résolu]

pacifiquemag13 1Messages postés samedi 12 avril 2008Date d'inscription 12 avril 2008Dernière intervention - Dernière réponse le 14 juin 2012 à 23:15
Bonjour,
je viens de recevoir une lettre" recomandé m'informant la non reconduction de mon bail cette lettre me previens six mois à l'avance ,mais ne comporte pas de motif ,pourquoi la proprio ne renouvelle pas le bail j'ai tjrs honorée mes loyers par versement direct de banque a banque tous les 1er de chaques mois,apres appel la proprio me dis que je dois prevenir trois mois avant de partir donc preavis de trois mois mais si je trouve avant dois je lui payer les trois mois de loyers ou juste ce que j'ai occuppée exemple si je quitte dans une semaine et que mon preavis est donné je paie que la semaine ou les trois mois entier s de preavis ,merci de votre reponse
Lire la suite 
Réponse
+59
moins plus
Bonjour,
J'ai besoin d'une information.
J'ai reçu au mois d'avril 2008 la notification de fin de bail de mon appartement que j'occupe depuis février 2003.
Je dois donc quitter cet appartement pour le 31/01/2009.
Le propriétaire à fait les choses bien, et je suis certaine dans les règles.
Il récupère son appartement pour y loger un de ses enfants, et je sais que c'est vrai.
Or, ma situation n'est pas brillante actuellement et je ne parviens pas à trouver de logement compte tenu de ma situation actuelle.
Vais-je me retrouver à la rue au 31/01/2009 ?
Le propriétaire a t il des obligations envers moi pour la recherche d'un autre logement ?
Je vous remercie pour vos conseils.
Ajouter un commentaire
Réponse
+19
moins plus
Claudette à nouveau.

Par contre, je rencontre au porblème : mon propriétaire ne s'est pas installé, ni un membre de sa famille dans notre ancien logement. Combien de temps après la remise des clés, a-til pour s'installer ? Pour nous il s'agit plus d'une action punitive car nous nous plaignons trop du bruit d'une voisine (alcoolisme, tapages nocturnes répétitifs et incessants avec passage de la police etc), cette personne étant protégée par le propriétaire. il se trouve que depuis notre départ l'appartement est vide et l'agence l'a même fait visiter. Quels dommages et intérêts pourrions nous réclamer ? Quelle serait le prix de la procédure judiciaire ?

Merci
Claudette
Ajouter un commentaire
Réponse
+17
moins plus
Le propriétaire ne peut demander le non renouvellement d'un bail que s'il est stipulé par lettre recommanndé au moins 6 mois avant la date de renouvellement de bail qui a lieu tout les trois ans. En l'occurence, il n'a donc absolument pas le droit de réclamer votre départ un mois avant la date de renouvellement et encore moins par téléphone. Dans ce cas précis, vous n'avez donc rien à faire votre contrat de de location fait loi.
/ Phil
lola- 26 févr. 2010 à 10:34
bonjour je viens de lire votre message qui m'interresse car je me trouve actuellement dans une situation tres grave ..
Effectivement je suis en location avec mon conjoint dans une maison depuis juin 2007 avec le bail au deux noms la fin de bail est le 15 juin 2010, est je n'ai pas reçu de lettre de renouvellement ni meme de non renouvellement , est ce que cela veut dire que le bail est automatiquement reconduit ???

De plus le cautionnaire vient de se désister est ce une raison valable pour ne plus reconduire le bail sur 3 ans alors que nous avons toujours bien payer notre loyer et qu'ils nous ont pas envoye lettre dans les 6 mois ????

Et enfin , aujourd'hui depuis le 17 fevrier mon conjoint m'a abandonné , je me retrouve donc seule avec mon enfant de 17 ans avec un revenu moins important que le loyer a payer , donc dans la galère totale , il veut se retirer du bail au 15 juin et je me retrouve sans cautionnaire . Dois je donner aussi mon preavis de trois mois ou est ce que mon proprietaire a le droit de me mettre dehors avec mon fils au 15 juin alors que vu ma sutuation financiere ne me permet pas de me trouver quoi que ce soit d'autre et surtout en trois mois alors que je n'ai pas reçu la lettre de non renouvellement et qu'il reste que 3 mois ????

Et enfin doit il m'aider a me reloger dans le cas ou il ne voudrais pas me garded a pres le 15 juin si je n'ai rien trouver???,

Merci de me repondre c'est tres urgent je souffre beaucoup de cette situation j'ai besoin d'aide !!!!!!
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+16
moins plus
bonjour,
pourriez vous me dire concernant un renouvellement de bail si mon propriétaire peut me le faire signer avant son expiration
merci
Ajouter un commentaire
Réponse
+12
moins plus
Bonjour,

- Lorsque le bailleur donne congé à son locataire, ce congé doit être justifié soit par sa décision de reprendre ou de vendre le logement, soit par un motif légitime et sérieux, notamment l'inexécution par le locataire de l'une des obligations lui incombant. A peine de nullité, le congé donné par le bailleur doit indiquer le motif allégué et, en cas de reprise, les nom et adresse du bénéficiaire de la reprise qui ne peut être que le bailleur, son conjoint, le partenaire auquel il est lié par un pacte civil de solidarité enregistré à la date du congé, son concubin notoire depuis au moins un an à la date du congé, ses ascendants, ses descendants ou ceux de son conjoint, de son partenaire ou de son concubin notoire.

Le délai de préavis applicable au congé est de trois mois lorsqu'il émane du locataire et de six mois lorsqu'il émane du bailleur
En gros votre propriétaire n'a pas fait les choses dans les règles (peut-être par ignorance), car elle doit vous donner les raisons de la non résiliation comme l'indique ci-dessus l'article 15 de la loi du 06/07/1989
Cela peut être la vente, ou le fait d'y installer un de ses enfants, le mieux serait de lui demander. Si c'est pour la vente elle se doit de vos faire la proposition en priorité.
robe- 16 août 2008 à 16:20
entiérement exact igor.

La résiliation d'un bail locatif est soumis à une règlementation trés précise et heureusement .
Répondre
vanillablue- 17 févr. 2009 à 08:39
Oui, certe, mais quand le locataire ne paie pas, c'est pas facile pour le proprietaire... :-(
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+7
moins plus
Bonjour,

Je viens juste de quitter un logement dans ce cadre, la loi et l'agence immobilière nous l'a confirmé, si le congès émane du propriétaire il n'y a PLUS DE PREAVIS à donner, le locataire peut partir du jour au lendemain en ne payant que la période réellement occupée avant le remise des clés. C'est ce que nous avons fait, lettre du propio le 30/03/2009, le temps de trouver un autre logement, nous sommes partis le 04/05/2009 et n'avons payé que les 4 premiers jours de mai : période effectivement occupée. Depuis, nous avons même obtenu l'intégralité de notre dépôt de garantie. De plus le courrier de votre propiétaire est irrecevable car il doit être OBLIGATOIREMENT MENTIONNE la raison pour laquelle le logement est repris : occupation par le propriétaire ou un membre de sa famille ou vente du bien (là vous êtes prioritaire sur la vente). Vous pouvez-vous donc, dans votre cas, faire casser la procédure et vous avez TOTALEMENT le droit de rester dans le logement et votre bail repart pour 3 ans aux mêmes conditions qu'actuellement sans AUCUNE AUGMENTATION DE LOYER.

Claudette
Ajouter un commentaire
Réponse
+4
moins plus
Ca fait donc trois mois que votre ancien logement est libre et remis à la relocation alors que vous aviez reçu un congé pour reprise personnelle...

Difficile de prouver un congé frauduleux, car tout peut arriver dans la vie, et il est possible que le parent du proprio qui devait reprendre le logement a été muté, à eu un contretemps quelconque, etc...

De plus, si le déménagement ne vous a entrainé que des frais minimes, genre location de camionnette, il sera extrêmement difficile d'obtenir des dommages et intérêts sur un chiffrage très bas.

Il vaudrait mieux laisser tomber.
Ajouter un commentaire
Réponse
+4
moins plus
Bonjour,

Voila je vais vous exposer mon problème qui est vraiment sérieux pour moi. Voila en début d'année j'ai eu de grave problème maladie qui m'ont couté mon emploi et je suis donc passée en invalidité et je touche une misère a présent. Donc j'ai eu des loyés de retard qui ont tous étaient réglés il y a quelque semaine mais début juillet juillet je reçoit un huissier chez moi pour dire que je ne payais pas mes loyés alors j'ai tout régularisé, l'accusation a été enlevé mais il y a 3 jours mon propriétaire m'appelle en me disant que je dois quitter mon logement début aout puisque c'est la fin de mon bail. Le problème c'est que je vis seule avec mes problèmes et mes 3 enfants à charges.

Je voulais savoir si il avait le droit et si je pouvais faire quelque chose pour rester dans mon logement???

Merci de vos réponses je suis très stressée par cette situation...
LNMLF92- 27 juil. 2010 à 13:46
Bonjour Antigone,

Je suis propriétaire et peux vous dire exactement ce que votre propriétaire a le droit de faire. Si votre bail expire en août, vous auriez du recevoir une lettre de non-renouvellement 6 mois avant (3 mois si meublé). Si ce n'est pas le cas, aucun souci. Si vous avez bien reçu un tel courrier, sachez que leur demande sera irrecevable devant un tribunal car votre retard de loyer a été reglé depuis. Votre propriétaire joue avec votre ignorance. La seule raison valable de ne pas renouveller le bail d'un locataire qui paie, c'est de le vendre ou de l'habiter.
Répondre
dan- 4 oct. 2011 à 12:47
bjr mon bail va etre renouveller pour 3 an esceque mes cottionnaires peuvent arreter detre cautionnaire pour le renouvellement ?
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+3
moins plus
bonjour,

Je suis aussi un peu dans cette situation et j'aimerai avoir vos conseils.
Je loue un appartement depuis 12/2002 et aucun problème de loyers.
j'ai reçu courant 09/2009 un recommandé de l'agence qui gère le logement pour me dire que le bail n'est pas reconduit pour y mettre le fils des propriétaires.
Selon ce que je viens de lire, ils (l'agence) ne respectent pas les 6 mois de préavis donc est-ce que la procédure est annulée?
De plus je suis tombé au chômage au mois de juillet et je ne pourrai donc certainement pas avoir un autre logement compte tenue des critères de location ( bulletins salaires/ 2 mois de cautions...).
Il y a aussi la trêve hivernale depuis le 01/11/2009 et je suis célibataire donc pas de ressources supplémentaires.

Merci de m'aider dans cette passe difficile pour rédiger une lettre à l'agence.
starffay- 3 nov. 2010 à 16:46
salut seb

je suis exactement dans la meme situation que toi qu'est ce qui tes arrivé par la suite?
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+3
moins plus
Bonjour,

En juillet mon bail se renouvelle.
Il s'agit d'un appartement loi Besson en location depuis 9 ans, donc avec un loyer plafonné.

Le propriétaire peut-il avoir interêt à sortir de la loi Besson ?
Peut-il me donner congé pour revaloriser le loyer ?

Je m'inquiète car c'est ce qui est arrivé aux locataires du dessus, soit ils acceptaient le nouveau loyer, soit ils partaient.
Y'a-t-il eut un abus à l'époque ?
Ajouter un commentaire
Réponse
+2
moins plus
il faut payer jusqua la fin du bail meme si vous quittez avant, le seul moyen est davoir une entente a lamiable entre vous et le proprio ou meme le nouveau locataire. un arrangement peu tjrs se faire mais selon la loi faut payer jusqua 30 juin maiton ou la fin du bail
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
A tous les locataires victimes des abus de pouvoir des propriétaires.

Tout congé doit être motivé : reprise pour habiter, vente, impayés ou troubles sérieux de voisinage.

Même pour les meublés, on ne peut plus reprendre un logement pour le laisser inoccupé ou vide. La reprise signifie en jurisprudence qu'il faut habiter ensuite le lieu. Et si un contrat précise parmi les motifs de reprise celui de l' "habiter", il faut le préciser dans la lettre de congé.

Une jurisprudence de la Cour d'Appel de Paris, 4e chambre, en date du 29 mars 2011, est rappelée par Jurisclasseur (au chapitre « Fin du bail », alinéa 44 intitulé « Option du bailleur ») : avant 2005, le congé pour meublés était motivé « sans plus de précision », mais « La loi du 18 janvier 2005 est par la suite venue préciser que le bailleur ne peut donner congé que pour trois motifs qui sont les mêmes que ceux prévus dans le cadre de la loi du 6 juillet 1989 à savoir : - le congé pour habiter (...) ». (Source : Béatrice Vial-Pedroletti, JurisClasseur, Bail à Loyer. Fasc. 540. Locaux meublés cote 05 2011, date de fraîcheur : 21 juin 2011, Jurisdata : 2011-005209, www.lexisnexis.com)
Sur le site de rédaction de contrats de référence http://www.tissot.fr/faq.php on peut lire :
« 29. Quelles sont les obligations de formalisme qui entourent le contrat de location meublée ?
4. Et le refus de renouvellement par le bailleur doit être motivé par son désir soit de reprendre le logement pour l'habiter, soit de le vendre, soit pour un motif légitime et sérieux.... »
Idem ici : http://www.tissot.fr/article.php?articleId=ILC-338 (ILC-338 CONTRAT DE LOCATION MEUBLEE HORS LOI DU 6 07 89)
ou ici : http://www.tissot.fr/locations/location-pour-locaux-d-habitation/baux-pour-location-meublee-ou-exclue-de-la-loi-du-06-07-89/contrat-pour-meubles-triplicata-format-a3.shtml.

Sur les meublés depuis 2005, voir aussi le journal officiel du Sénat, (http://www.senat.fr/questions/base/2005/qSEQ050215798.html) :
« Réponse du Ministère délégué au logement et à la ville publiée dans le JO Sénat du 28/04/2005 - page 1213 (...)
La loi du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion sociale a généralisé des dispositions existantes encadrant la location de logements meublés et destinées à apporter une protection aux locataires. (...) Le non-renouvellement du bail par le propriétaire doit être motivé par la décision de vendre ou de reprendre le logement pour l'habiter, ou par un autre motif légitime et sérieux ».

On ne reprend donc pas un logement pour passer quelques minutes dans un logement par jour. Autrement, si le locataire l'accepte, il laisse passé un abus. Il pourra certes toujours prouver après que personne n'y habiter pour de bon, par huissier, photo ou vidéo datées de boîte au lettres,

Selon une jurisprudence de la Cour d'Appel de Nîmes du 21 avril 2011 à propos d'un congé frauduleux, (ch. civile, 10/01853) "la fraude est caractérisée lorsqu'il est établi que l'intention véritable du bailleur est d'évincer le locataire pour un motif autre que la reprise aux fins d'habitation". Une incompatibilité d'humeur n'est évidemment pas un trouble sérieux de voisinage.
La nullité est prononcée "en vertu du principe général selon lequel la fraude corrompt tout".
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Bonjour

je ne trouve pas la jurisprudence du 21 avril citez au dessus!!!
Par contre, dans le cas d'un non renouvellement de bail, le propriétaire a t'il pas des obligations( tel que d'autre proposition de location)?
Caro- 15 mars 2012 à 13:07
uniquement pour les personnes âgées ...
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
J'ai eu le problème.
Ayant signé un bail pour trois ans, le proprio m'a envoyé 6 mois (à quelques jours près) avant la fin de bail, le lettre de non renouvellement de bail, pour que son fils y loge..Pour une fois, il applique les règles quand ça l'arrange... Sauf que , ayant été harcelé, menacé etc par les voisins pendant trois ans, et que ce prorio leur donnait raison, c'est la vraie raison du non renouvellement de bail.... Il a éliminé le "problème", donc moi, qui en réalité, n'était pas le problème... Connaissant tout ce beau monde de magouilleurs, et bien après un passage le soir, c'est le fils, non pas du propriétaire, mais de la fameuse voisine, qui habite dans mon ancien logement.. Juste pour info, quelqu'un peut me renseigner sur les éventuels démarches et recours dans ces cas là... La magouille est évidente.. Elle m'a pourri la vie pendant trois ans, de toutes les manières possibles...Sauf que, rien n'a fonctionné..Il restait plus qu'à me mettre dehors.... N'y a t'il rien qu'on puisse faire, le déménagement ayant couté cher, alors qu'il n'était pas prévu du tout, donc les difficultés financières s'en ressentent longtemps après...
kasom 19373Messages postés samedi 25 septembre 2010Date d'inscription ContributeurStatut 17 avril 2015Dernière intervention - 14 juin 2012 à 23:15
allez vous renseigner auprès de l'ADIL de votre département , vous pourrez intenter une action pour congé abusif
Répondre
Ajouter un commentaire
Ce document intitulé « non renouvellement de bail locatif » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une