Fermeture de compte lcl [Résolu]

dadure14 28 Messages postés dimanche 6 juillet 2008Date d'inscription 16 janvier 2012 Dernière intervention - 30 juil. 2008 à 12:36 - Dernière réponse : dadure14 28 Messages postés dimanche 6 juillet 2008Date d'inscription 16 janvier 2012 Dernière intervention
- 5 août 2008 à 00:01
Bonjour,
J'ai une question assez difficile a vous poser.J'avait un compte au lcl depuis plus de dix ans avec une arriver d'argent que pendant la saison estivale ne me servant pas de mon compte l'hiver je me suis apercu hier en voulant deposer un chéque qu'il avait cloturer mon compte sans me le dire et que je leur devait la somme de 450 car il etai a decouvert avec leur frais 4 presentation d'avis a tiers detenteur de la pars des impot 103 euro a chaque fois ca fait mal. Etant ficher a la banque de france je voudrai savoir comment rouvrire un compte et si le lcl avait le droit de cloturer mon compte surtout que quand il on avalait ma carte hier ca ma donner un papier me disant que c moi qui avait demander la cloture de cet carte surtout que avec mon ancien conseiller il le savait tres bien que j etai saisonnier et la il me l'on changer sans me prevenir merci d'avance.
Afficher la suite 

3 réponses

Répondre au sujet
0
Utile
1
Bonjour,

Malheureusement, la banque peut clôturer votre compte sans avoir à le justifier.
Par contre pour ouvrir un nouveau compte, vous pouvez contacter d'autres banques, expliquez votre cas, si vous avez des refus, demandez une attestation, si vous arrivez à 3 refus, allez voir la banque de France avec vos 3 attestations; elle désignera une banque ("droit au compte").

bon courage
depuis plusieurs années déjà, il suffit d'un seul refus pour que la banque de france fasse la procédure dite de droit au compte
Commenter la réponse de nolwen
dadure14 28 Messages postés dimanche 6 juillet 2008Date d'inscription 16 janvier 2012 Dernière intervention - 5 août 2008 à 00:01
-1
Utile
merci a vous
Commenter la réponse de dadure14
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une