Droit-Finances
Recherche
Posez votre question Signaler

Calcul du chomage pour une rupture convention

lavly - Dernière réponse le 7 août 2008 à 12:09
Bonjour,
quand sur le site des assedic il est dit :Ainsi, le règlement de l’assurance Chômage a été modifié pour intégrer cette nouvelle catégorie de bénéficiaires potentiels. L’avenant au règlement est en attente d’agrément ministériel.
combien va t on toucher au assedic 70% DU SALAIRE ?
ou moin de 70% ?
nul part on parle du montant de l'indemnisation. peut etre qu'il y aura une différence d'indemnisation entre une rupture conventionnelle et un licenciement.
avez vous des infos??
Lire la suite 
Réponse
+4
moins plus
Bonjour lavly,

Il ne faut pas rêver, cela fait bien longtemps que l'on ne touche plus 70% sauf si très bas salaire (SMIC par exemple) car la nouvelle règle est plus proche de 57% du brut pourune grande partie.
En gros, la fourchette est fonction de votre dernière année de référence de salaire et oscille entre 57 % mini et 70% maxi.

Je crois me rappeler que l'on calcul au minimum 57% de l'année de référence + un montant journalier supplémentaire en fct du montant total sur l'année de référence si on ne dépasse un certains sueil car au délà c'est seulement 57%.
Cela pour les 6 premier mois et de moins en moins ensuite tous les 6 mois pendant maximum 2 ans.

Cette règle devrait s'appliqué également dans le cas de votre question.

@+
Ajouter un commentaire
Ce document intitulé « calcul du chomage pour une rupture convention » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une