Signaler

Quand démissionner de la police nationale? [Résolu/Fermé]

Posez votre question stine - Dernière réponse le 8 mars 2010 à 01:13
Bonjour,
Je suis fonctionnaire dans la police nationale. J'ai suivie une formation d'un an, puis stagiaire pendant un an dans mon service et titularisée depuis 2004. Je n'arrive pas à trouver dans les textes à partir de quand je peux donner ma démission sans avoir à rembourser les frais de scolarité. Y aurait-il quelqu'un qui aurait été dans le même cas?
Merci par avance pour vos réponses.
Afficher la suite 
Utile
+0
moins plus
bonjour,


je suis en scolarite de gardien de la paix, fin de stage je souhaite demissionner ! raisons familiales....
mon statut est particulier car je suis ancien sapeur pompier professionnel qui a demandé a etre detaché au sein de la police. je ne sais comment faire pour annoncer mon depart, car je suis bien classé... j aurai voulu savoir qu elles etaient les demarches a effectuer , quel est le delai pour qu il me laisse reinteger les sapeurs pompiers etc ..... je suis dans le flou le plus complet pourriez vous m aiguiller!
massilia.84@hotmail.fr- 26 oct. 2009 à 09:24
salut scorpio!

je te remercie pour ta reponse ; c est sympa je me sens moins seul .
en ce moment je suis en arret de travail à cause d une grosse entorse . je vais envoyé ma lettre de demission puis on verra bien . je vais en parler à mon formateur j apprehende un peu !!! en tout cas merci . et toi que deviens tu ?
demissionnaire Scorpion550 - 4 nov. 2009 à 12:10
Bonjour, je suis gardien de la paix à Paris et veux démissionner de la police nationale. A qui dois-je adresser ma démission ( chef de service ou ministre de l'interieur)? J'ai des problèmes avec mon chef de service, Est-ce que je peux passer au-dessus de lui par exemple en adressant ma démission au sgap de paris? Quel est le délai de préavis? Je suis actuellement en maladie, est ce qu'on peut refuser ma démission à cause de ça? est-ce que mes C.A. seront payés?
Merci pour vos réponses.
demissionnaire- 7 nov. 2009 à 12:00
Bonjour, y a t-il quelqu'un pour répondre à mes questions SVP ?
Pour les personnes qui ont démissionner avant les 5 ans effectifs, Combien avez-vous dû rembourser concernant les frais de scolarité? Si on est au RMI doit-on quand même rembourser cette somme?
stephane- 21 nov. 2009 à 22:57
Bonsoir démissionnaire,
Tu es en arrêt et souhaites donner ton préavis...
Tu rédiges ton rapport, s/c de la voie hiérarchique, à ton chef de service (même si tu ne t'entends pas avec) puis un autre en accusé de récéption à la PP, car ton chef ne transmettra peut-être pas mais tu auras transmis selon les règles du code du travail, à savoir en A/R.
Et sincèrement, (je suis actuellement dans le privé, heureux), je me suis rendu compte, lors de ma démission, que je n'avait à faire qu'à des moutons...on te met à un poste (faut être polyvalent dans la boîte)et faut suivre les instructions, sans connaître les lois, règlements du travail...
Si tu es bien entouré, ne te pose pas trop de questions, prends la meilleure décision, pour toi, les personnes qui t'aiment et que TU aimes.
La vie c'est l'amour des gens qu'on aime, qui sont toujours là quand on rentre(en province), et non le superficiel de panam...
bon courage, à bientôt
PS: phone au 3939, un numéro qui m'a aidé mais difficile à avoir un correspondant car très sollicité et efficace
demissionnaire- 23 nov. 2009 à 16:00
merci stephane. J'ai envoyé ma demission au ministre de l'interieur sous couvert de la voie hierarchique et une copie à la PP.
Utile
+0
moins plus
Je vais tenter de répondre à la question initiale posée dans ce forum à savoir comment éviter d'avoir à rembourser les frais de scolarité pour un policier qui décide de quitter la police nationale.

D'après les recherches, le régime juridique du remboursement de la somme forfaitaire à par les policiers ayant décidé de rompre leur engagement de servir est fixé par un arrêté du 5 février 1997 portant application de l'article 9 du décret n° 95-654 du 9 mai 1995 relatif à l'engagement de servir l'Etat et au remboursement d'une somme forfaitaire par certains élèves ou anciens élèves issus des corps actifs des services de la police nationale (NOR: INTC9700075A).

Le système est dégressif en fonction des années des services accomplis (par exemple, 100% la 1ère année, 50% la 3ème année, 0% la 5ème année, pour les fonctionnaires du corps des agents de maîtrise et d'application de la police nationale).

Néanmoins, l'article 7 de cet arrêté envisage une possibilité d'échapper au remboursement mais son interprétation est des plus délicates tellement sa rédaction est floue:
"En cas de difficulté personnelle grave, l'élève ou l'ancien élève peut être dispensé de tout ou partie de l'obligation de remboursement de la somme forfaitaire mentionnée aux articles 2, 3 ou 4 ci-dessus, par arrêté du ministre del'intérieur".

Mais, en pratique, il est assez difficile d'échapper au remboursement d'après l'aveu de certains services de la police nationale.

Eric HALPERN
Avocat à la Cour
www.cabinet-halpern.com
phoenixius- 8 déc. 2009 à 12:00
La question que toute le monde se pose sur ce forum c'est surtout d'expliquer le calcul du remboursement pour les années que l'on doit encore à la fonction publique d'état. Le problème se pose pour les fonctionnaire de police titularisé mais n'ayant pas encore Titularisation +4. Quand on consulte l'article 4 de l'arrêté du 05 février 1997, on dit que la somme à rembourser est composée de :
du traitement brut et, le cas échéant, de l'indemnité de résidence qu'il a perçus pendant la scolarité, en dehors des périodes de formation en alternance et à l'exception de tout avantage familial qui a pu lui être servi ;
- de l'indemnité forfaitaire, fixée par arrêté du ministre de l'intérieur,
représentant les frais d'études correspondant à la scolarité effectivement accomplie.
Moi la question ce que je me pose c'est à quoi correspond la partie de remboursement que l'on décrit comme l'indemnité forfaitaire, fixée par arrêté du ministre de l'intérieur? Quelle est le montant de cette partie du remboursement? Où peut ton trouver cette arrêté du ministre de l'intérieur?
Utile
+0
moins plus
Bonjour,
Trés interessant votre temoignage, je souhaite justement rentrer dans la police nationale aprés avoir lu votre commentaire sa me decourage legerement pouvez vous nous en dire davantage ?
Etes vous sur Paris ?
Quel arrondissment?
Utile
+0
moins plus
Je ne suis pas flic,mais je vous engage fortement à tous dénoncer par le biais de manifs,interview,procès etc......
Pour secouer tout ce merdier!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Utile
+0
moins plus
Bonjour à tous !


J'ai lu tous les commentaires de cette page avec attention du début à la fin et je dois dire... que je me sens légèrement démotivé et assez surpris du malaise qui règne dans cette profession.
Je sais très bien que le métier de policier n'est pas simple, mais à ce point là.

Pour ma part, j'ai 24 ans et je suis actuellement "demandeur d'emploi", j'ai passé mon concours ADS en région Bretagne fin 2007 et début 2008, j'ai été retenu sur liste d'attente et actuellement, malgré avoir signé un contrat d'embauche pour une durée de 5 ans, je ne suis toujours pas rentré en école...
Le temps me parait extrêmement long et à force d'attendre, je commence sérieusement à me poser des questions sur mon avenir dans ce métier (surtout après avoir lu vos récits).

Je suis toujours motivé pour faire ce contrat ADS (en province), mais je crois qu'après je ne serais plus très chaud pour continuer en tant que GPX sur Paris. Sachant que j'aurais 25 ans en septembre 2010 et en admettant que je commence en septembre... Je me retrouverais donc à l'age de trente ans en fin de contrat ADS... Que pourrais je faire par la suite ???
Y a t 'il des gens comme qui ont arrêté après leur contrat ADS et qui ont réussi à retrouver du travail ??
Je n'ai qu'un BEP et je me demande si pendant mon contrat ADS je n'aurais pas intérêt à passer une formation qui me valide au moins un niveau Bac... (sous forme de cours du soir)


Je suis au chomage depuis 2004 (ma sorti de scolarité), je survis grâce à des petits CDD qui me permettent de faire rentrer un peu d'argent à la fin du mois (j'habite chez mes parents mais vraiment pas par choix).
Je sais que je ne suis pas dans la profession, mais j'aimerais dire aux GPX qui voudraient démissionner de bien réfléchir aux conséquences de leurs actes... car se retrouver au chômage c'est très angoissant et très franchement dans le privé c'est loin d'être la "belle vie"

Je souhaite bonne continuation à tous et j'espère sincèrement que vos choix vous satisferont !



Hendrix, futur ADS quelque peu démoralisé...
rdc- 8 mars 2010 à 01:13
Bonjour à tous ! Moi j'ai 25 ans j'étais GPX en banlieue, j'adorais mon travail dans la police, j'étais en brigade de nuit en police secours, au bout de deux ans j'étais un ancien.
Un jour j'ai rencontré un problème de logement car j'étais en colloque mais ce dernier est parti faire sa vie (ce qui est normal à un moment donné) moi je voulais faire la mienne et on s'est séparé !
Les loyers étaient exorbitants et je payais en plus un loyer en province pour mon épouse alors étudiante. Deux loyers pour un salaire de 1700 euros ca fait cher. J'ai donc demander de l'aide longtemps à l'avance à l'administration qui n'a rien fait pour moi! une fois à la rue je me suis retrouvé à dormir dans ma voiture, en bossant de nuit je dormais dans ma caisse le jour c'était l'horreur j'avais l'air d'un clodo... moi fonctionnaire d'état. J'ai donc décidé, histoire d'interpeller un peu ma hiérarchie, de ne plus venir travailler ! tout ca me gonflait ! je n'ai pas pour autant coupé le contact avec l'administration, pourtant je me suis retrouvé... radié des cadres sans procédure disciplinaire pour abandon de poste... moi qui n'ai jamais fais la moindre faute, qui ne me suis jamais fais remarquer... j'étais gpx titu depuis 2 ans et demi et aujourd'hui je n'ai qu'une envie celle de me battre pour me faire réintegrer, parce que j'aime ce boulot, parce que je ne suis pas la par hasard, on aime ca on l'a dans le sang, la camaraderie, l'esprit d'équipe, l'uniforme, l'ambiance de la patrouille...
Pour ceux qui veulent partir je peux comprendre parce qu'a moi aussi on m'a fait un beau coup de pute par derrière ! Maix réfléchissez à TOUT. J'ai deux collègues de ma promo qui ont démissionés, l'un était stagiaire l'autre titu et aucun des deux n'a remboursé quoi que ce soit ! l'un est aujourd'hui chef de la sécurité sur un site TOTAL et gagne le double de ce qu'il avait dans la police !! mais c'est dur de trouver un tel poste, et l'autre est aujourd'hui detective privé et gagne en profession libérale entre 60 et 120 euros de l'heure ! C'est bien car il y a des opportunités pour les anciens flics, il suffit de trouver le bon filon... mais attention, certains finissent vigiles, d'autres simples agent de sécurité dans le privé et se font insulter tout comme les policiers mais eux n'ont aucun pouvoir...
Je pense qu'il faut réfléchir, moi ca fait six mois que je ne suis plus flic et mes deux chevrons me manquent énormément et je suis pret à tout pour etre reintegrer meme si je devais etre suspendu encore un an j'accepterai ! La vie est dure dans le privé, 1200 euros par moi pour en chier et en plus il faut etre rentable, et franchement c'est la routine les gars !
Réfléchissez à tout, moi j'ai fais le con d'arreter le taf, mais j'etais à la rue et j'avais pas envie de faire chier les collègues pour me faire heberger, ce n'etait pas à eux de m'aider. Mais vous qui avez un logement, restez y c'est un bon conseil au pire vous ferez quoi : 5 ans ? 10 ans à paris ?? c'est quoi dans une vie ?? pensez qu'un jour vous serez peut etre à vierzon ? à antibes ? à Mont de marsan ? prenez votre mal en patience les gars... moi ce que j'ai compris c'est que pierre qui roule n'amasse pas mousse... Pour ma part je suis en train de repasser le concours tellement j'ai envie de revenir... et j'écris et j'écris encore tantot aux syndicats tantot au ministre mais rien n'avance personne ne m'aide... et je vous envie d'y etre encore...
Ciao mes collègues ! à plus !
Utile
-1
moins plus
Bonjour cher policiers , voilà g 15 et demi , j'habite dans la Drôme et j'aimerais , plus tard , m'engagé dans la police , j'orè aimé savoir si vous pouviez me donné les conditions d'admission à la police et savoir si vous aviez des conseils pour moi . Merci d'avance .
stephane- 5 sept. 2009 à 22:07
bonsoir garbach
tu veux des conseils, des avis objectifs:
poursuit tes études, ai un objectif professionnel, la police c'était avant, et au jour d'aujourd'hui c'est une cata!!!
Utile
-1
moins plus
Bonsoir,

Comment veux tu avoir des renseignements objectifs de la part de gars qui ne veulent que demissionner parce que non vie de fonctionnaire, trop de boulot, ...
spiricop- 30 nov. 2008 à 13:38
Les réponses sont très objectives parcequ'elles sont vécues au jour le jour par des centaines et des centaines de collègues !! Il est légitime de vouloir changer de service ou même de vouloir démissionner quand une vie de couple avec des enfants est en péril tu crois pas ?? Je rappelle qu'il ne faut pas cracher sur le métier de policier qui est un boulot formidable où il faut une maîtrise de soi et un sens de l'abnégation conséquent mais il n'en demeure pas moins que certains fonctionnaires ne font pas le boulot qu'on leur avait promis et ils sont déçus... Notamment sur PARIS c'est assez représentatif... Bye

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une