Posez votre question Signaler

HARCELEMENT MORAL - depot de plainte ? [Résolu/Fermé]

val7627 - Dernière réponse le 21 oct. 2010 à 20:23
Bonjour,
Je pense avoir été victime de harclement moral et aujourd'hui poussée à bout j'ai donné ma demission sans avoir trouvé un autre emploi derriere.
Ma direction a toujours fait bonne mine devant moi car j'ai toujours beaucoup donné de mon temps et j'ai toujours fait un travail de qualité. Jusqu'au jour ou je leur ai annoncé que j'attendais un bébé. de plus à 5 mois 1/2 de grossesse mon médecin m'a arrété : forte fatigue, chutte de tension, une heure de route pour aller bosser, 35 ans, metier tres stressant (responsable d'une agence d'interim)... Bref il n'a pas voulu prendre de risque. depuis ce jour ma direction m'a mise complement à l'écart de mon agence. J'ai été mise au placard (ma direction à meme fait mentir mon équipe et j'ai eu le droit à des retours du style "si vous etes debordées c'est de la faute de votre reponsable qui confond maladie et grossesse"). Bref je subissait pendant mon congé maternité. Mon bébé est né. Ma direction m'a de suite demandé si j'etais Ok pour reprendre mon activité doucement par téléphone (rapp certains Clients, m'occuper de mon équipe...). Je leur ai repondu que j'etais en conge maternité, que mon bebe avait beaucoup besoin de moi (née 6 semaines à l'avance avec de graves complications). En plus vu qu'ils m'avaient mis au placard je ne voulais pas leur faire ce cadeau. un mois avant mon retour, ma direction m'appelle pour m'annuler mes congés (conges que j'avais posé oralement vu que j'etais en maternité). La j'ai craquée. j'ai envoyé un mail à ma direction leur expliquant que je n'avais personne pour garder mon bébé sur Juillet et que trouver quelqu'un un mois avant c'etais mission impossible. Je leur ai proposé un compromis en leur demandant q'une semaine. je n'ai pas eu de nouvelle de ce mail. j'ai appelé plusieurs fois en laissant des messages. Aucune réponse. j'ai ecrit un courrier à mon directeur general et là j'ai reçu un recommandé de ma direction me disant qu'elle ne voyait pas de quels conges je parlais dans la mesure ou nous n'avions jamais évoqué ce sujet ensemble. Me demandant de reprendre suite à mon congé maternité car l'agence n'avait pas de bons resulats (aucune action n'a été mise en place suite à mon arret maladie et congé maternité). Il y a eu pas mal d'autres achanges de courriers et voyant que je ne trouvais aucun accord possible et n'ayant aucune solution de garde pour ma fille, j'ai du donner ma demission.
Aujourd'hui je me retrouve sans revenu.
J'ai consulté un avocat qui me dit que sans temoignage ecrit de mes anciennes collegues sur le prejudice que j'ai subi je ne gagnerai pas (je n'ai que les courriers que j'ai envoyé et les reponses).
Au assedi ils m'ont dit que si j'avais une depot de plainte je pourrais beneficier du chomage. mais si je depose plainte est ce que cela va jusqu'au tribunal ? Et si je perds, qu'est ce je risque ?
Merci pour vos réponses car je suis completement perdu et demoralisé.
Lire la suite 
Réponse
+13
moins plus
Vous portez plainte pour harcèlement et vous demandez un récépissé de dépôt de votre plainte au commissariat ou à la gendarmerie. Votre plainte aura toutes les chances d'être classée sans suite. Avez-vous envoyé une lettre de démission ou non ?

Vous envoyez une lettre recommandée en indiquant que vous avez du quitter l'entreprise suite au harcèlement dont vous êtes l'objet, qui a donné lieu à dépôt de plainte de votre part. Vous indiquez que dans ces conditions, votre départ ne saurait être assimilé à une démission, mais constitue une rupture du contrat de travail imputable à l'employeur.

Avec le récépissé de plainte et le double de la lettre AR, vous pourrez en principe (mais ce n'est pas sûr) toucher le chômage. Le problème, c'est que vous auriez du nous consulter avant de quitter l'entreprise. Sinon, il vous faudra attendre 121 jours.

Après, vous pouvez voir pour monter un dossier de harcèlement. J'en ai personnellement défendu plusieurs devant le CPH (défenseur syndical) mais c'est assez compliqué et il faut "du biscuit". Rapprochez-vous d'un syndicat pour voir le dossier, ça dépasse le cadre du forum.

Réponse
+8
moins plus
quel sont les demarches a faire pour poser pleinte harcelement moral ?
plus dur c les preuves
car patron defend son ouvrier
j ai le cas
patron me propose de declarer sa a la miable
esque je peut le faire plonger aussi pour sa ?

Réponse
+8
moins plus
bonjour
je travail dans un intermarché depuis 6 ans en mars il y a eu changement de drection et depuis c'est lenfer .
Je suis arriver lundi matin a 6h et a 10h il mon changer mes horaires pour le lendemin au lieu de 7h30 13h30 il mon fait faire 13h30 19h30 sans me demander mon avis ensuite j'avais pose mes conge du 30 aôut au 6 septembre mais il me force a revenir le 30 et 31 aôut pour inventaire general et il dise que cest obligatoire sinon il peuvent me licencier et aussi me font travailler du 9aôut au 22aôut sans un jour de repos dimanche compris en me disant que cest normal .
Depuis le 12 aôut je suis en arrêt maladie parce que j'ai craqué et que je ne tien plus au telephone ma responsable de rayon m'a envoyé boulet en me disant que je l'avais fait exprés et elle ma dit de tout est ce du harcelement moral ? je voudrai partir mais si je pars de moi même je pers tout qu'es que je peux faire je suis perdu???

Réponse
+5
moins plus
notre fils nous harcele jours et nuits aux telephons fixe et portable messages plus msn menace de morts propos injurieux nous avons deposes plainte a la gendarmerie notre autre fils est dans le meme cas plus coups et blessures avec une itt de sept jours quelle peine encours notre fils pour qui nous avons depose plainte il nous it que notre plainte n a aucune valeur car c est notre fils et son frere merci de me repondre rapidement d avance merci

carole- 11 oct. 2009 à 20:07
Je crois, que vous êtes sur le mauvais forum Mylène
greenmouse58- 30 oct. 2009 à 13:22
Notre directeur depuis 2 ans se défoule sur certains de ses employé(es). Moi, particulièrement et une représentante de notre C.E, qui commence a couver une dépression. 2 de mes collègues ont craquées et sont parties, plusieurs en arrêt maladie, accident du travail, et pas plus tard que ce matin il m'a littéralement parlé comme si j'étais une "merde", ce n'est pas la 1ère fois et comme j'ai un caractère assez fort je résiste!! mais la plus part du temps il le fait quand on est seuls tous les 2 (il est très intelligent!) il nous rabaisse comme des moins que rien et fait pression sur les chefs qui sont de vrai larves devant lui! ça me dégoute! Néanmoins, aujourd'hui la fille du C.E et moi avons décidées de faire une pétition contre lui pour harcèlement moral, mais je vous explique pas que je ne sais pas combien de signatures nous aurons. 5 ou 6 déjà partantes, alors je vais me transformer en combattante et faire mon plaidoyer pour convaincre les autres de ne pas en avoir peur!! je ne sais pas ou on va toutes les 2 en s'attaquant au directeur et a son employé... le groupe CARREFOUR!!!!!!!!!
jean pierre 69009- 30 oct. 2009 à 16:04
Comment porter plainte sans preuve pour Harcèlement moral au travail
sans avocat car pas asser riche pour payer pas pauvre pour l'aide et delegue 3 mois de cotisation

on m'a dit que il faut pas dire les personnes car apres retombe fautes sur moi
( moi il a mon chef le chef des chef et le patron )

je travaille à carrefour francheville.....( les delegues et la medecine de travail sont pour la direction )
greenmouse58- 30 oct. 2009 à 17:40
Nous en avons des preuves! Je ne suis pas seule dans cette histoire, mais évidement tout le personnel ne signera pas. Et ça ce comprend. Mais si personne ne dit rien, combien de collègue je vais voir pleurer, quitter leur travail alors qu'ils ont des enfants a nourrir? Ce n'est pas a mes collègues de partir, ni a moi! c'est a lui de partir. Et en effet, certains délégués sont pour le patron, j'en ai un aussi au travail mais l'autre ne l'est pas du tout! Quand a ce qui concerne la médecine du travail qu'elle soit pour le patron ou non je m'en moque! Elle n'est pas dieu!!!! l'employeur doit protéger ses employés du harcèlement moral et dans mon cas le directeur du magasin est un employé(même si supérieur a nous) et l'employeur est le groupe Carrefour. Je vais peut être me ramasser, mais au moins j'aurais essayé. dites vous que nous ne sommes pas les seuls dans ce cas! Bonne chance a vous dans votre Carrefour et surtout ne jamais se laisser humilier. On est pas des merdes!
Réponse
+4
moins plus
bsr,

je viens de lire ce que vous avez écrit.
Sachez que je fais parti de la CFTC et je suis défenseur des prudhommes..
Effectivement votre première démarche est la bonne, d avoir porté plainte.

Ceci dit, vous ne risquez pas de perdre et même si c' t le cas, sachez que nous les défenseurs aux prudhommes, nous ne demandons jamais d argent..

Un avocat serait beaucoup de trop..
Amicalement

valérie

bouedo- 14 déc. 2008 à 15:20
bonjour,
je travail actuellement dans une grande surface et j'ai une chef très très dure.
depuis 2 ans, qu'elle est chef, j'ai fait une dépression ainsi que ma collègue. nous avons eu 2 démissions suite à une dépression et un départ en congé parental.
elle est humiliante, nous rabaissent et refuse tous nos congés payés avec nos maris ou enfants.
croyez vous qu'en portant plainte, j'ai des chances qu'on me donne raison?
merci beaucoup
Réponse
+4
moins plus
coucou, je peux t'assurer ke tu ne risque pas de perdre si tu as des preuves concretes et si c'été le cas de toute facon meme l'avocat tu ne le paierai pas demande l'aide juridictionnelle. Bon courage te laisse pas faire, pour le bien de ta fille

Réponse
+2
moins plus
merci pour votre réponse.
Pour repondre à votre question j'avais plus de 6 années d'ancienneté dans cette société.
Lorsque vous dites qu'il y ai peu de chance qu'il y ai une suite, que voulez vous dire. En fait idealement je voudrais porter plainte et qu'ensuite toute cette histoire tombe dans les oubliettes ! Je suis toujours sous anti depresseur et incapable d'affronter physiquement (s'il y a confrontation) mon ancienne directrice. Est ce que si je porte plainte il ya ensuite confrontation avec l'employeur ? Ou alors il peut ne pas y avoir de suite ?

Pour le chomage j'espere ne pas avoir à atrtendre 121 jours. Au pire je pourrais prouver ma recherche active de travail.
Merci encore. ca me remonte un peu le morale

Réponse
+2
moins plus
Bonjour,
Je suis dans une entreprise depuis novembre 2008.
Depuis le mois de Mars j'ai changé de chef de service et depuis ça se passe très mal, elle me harcèle (enfin moi et une autre de mes collègues) et depuis la fin du mois d'Août j'ai annoncé ma grossesse, et là c'est le drame, lundi elle est allé tellement loin, que j'ai eu des contractions et que mon bébé est en danger, car je suis à moins de 3 mois de grossesse.
Ayant un poste à responsabilité, je suis juste en dessous d'elle hiérarchiquement, elle me retire tout mon travail, sans rien me dire alors que je reviens de 2 semaines de vacances!
Je me prend tout en pleine figure et je n'en peux plus j'ai craqué et là je suis en arrêt maladie, je ne veux en aucun cas lui donné la chance de me voir donner ma démission, je suis comme tout le monde, j'ai besoin de travail et j'ai surtout besoin de travailler pour mon épanouissement personnel!!!
Je n'en peux plus, j'ai besoin d'aide car je ne sais pas quoi faire et comment pouvoir retourner travailler sans avoir besoin de travailler avec elle.

Je suis suivie par la médecine du travail depuis le mois d'Avril, qui depuis n'a pas fait grand chose, et je dois la revoir le 29 de ce mois-ci.
Ma direction est au courant en Avril j'ai demandé à changer de service, et ma directrice de département ne veut pas, mais au mois de Juillet comme les choses ne se sont pas améliorées, lorsqu'on en a parlé (mes 2 collègues et moi), on nous a dit que des sanctions serait prises contre nous, dans ce cas je ne comprend qu'on n'ai pas voulu me sortir de ce bureau lorsque je l'avais demandé la 1ère fois!!!

Je pense aussi à mes collègues, car étant également leur supérieure, je ne veux pas les laisser tomber et les laisser seules avec notre chef, qui maintenant que je suis en arrêt s'en prend encore plus à elles!!!!

Merci d'avance pour vos réponses, car au jour d'aujourd'hui je suis dans un tunnel sans fin !!!!

Réponse
+1
moins plus
Bonjour,allez au prudommes ils sont très efficace

jean pierre69009- 30 mars 2009 à 17:39
comment porter plainte pour Harcèlement moral au travail sans avocat car pas asser riche pour payer pas pauvre pour l'aide et delegue 3 mois de cotisation

on m'a dit que il faut pas dire les personnes ( moi il a mon chef le chef des chef et le patron

je travaille à carrefour francheville delegue sont pour la direction )
SYLVIE60- 7 mars 2010 à 04:29
ET BIEN MOI POUR TOUT TE DIRE JAI ETE VICTIME PAREIL QUE TOI MAIS SAUF QUE JE DEPEND DE ED CEST LA MEME SOCIETE ON DEPEND DE CARREFOUR ET PUIS CEST MA CHEF DE MAGASIN QUI MA FAIT DU HARCELEMENT MORAL QUAND JE SUIS TOMBEE ENCEINTE ELLE MA MIS A LECART DE TOUT LE MONDE ET DONC REJETE ET ELLE MA VIREE
jean pierre 69009- 7 mars 2010 à 11:51
oui mais moi il a pas de preuve et il veulent pas me viré
Réponse
+1
moins plus
Bonjour,

Si vous perdez vous risquez juste de payer votre avocat rien d'autre.

Apres une demission vous avez droit au chomage au bout de 2 mois.

mais je ne vois pas de harcelement moral dans votre histoire, surtout qu'ils vous on rapeler pour que vous repreniez doucement le travaille par telephone comme vous expliquez c'est bien la preuve que vous etes un element indispensable a la societe !

Il a juste un manque de communication, car caché sa grossesses jusqu'a plus pouvoir c'est idiot, si vous l'aviez indiquer avant votre societe aurais pris des dispositions pour pouvoir vous remplacez le temps de votre congés maternité.

C'est un peu vous qui les avez planté.... de manque de communication en manque de communication voila ou on en arrive.

Je vous conseil plutot de reprendre contacte avec votre entreprise si vous etes toujours interesser par votre poste et si la societe est ok pour vous reprendre.

Sinon il ne vous reste plus qu'a pointé au chomage, en attendant les assedics vous pouvez demander le RMI c'est pas beaucoup mais c'est toujours ca.

val7627- 9 sept. 2008 à 09:53
Je ne comprends pas votre reponse. j'ai prevenu ma direction de ma grossesse lorsque j'etais enceinte de 4 semaines !! Je ne pense que j'aurais pu faire mieux. C'est à partir de ce moment qu'ils m'ont submergé de travail et que la communication ne passait plus.
zezette- 19 oct. 2008 à 22:47
1- pour avoir des allocations assedic, lors d'une démission, ce n'est pas au bout de 2 mois que la situation est ré-é tudiée par les assedics, mais au bout de 4 mois. en sachant qu'il est peu probale que la demande aboutisse compte-Tenu de la situation économique actuelle.
2- pour le rmi . faut pas dire de conneries. on y a droit que si pendant le trimestre précédent, il n'y a eu aucun revenus. de plus, il est versé par rapport aux revenus du ménage.si la dame en question a un mari qui travaille , elle ne peut donc pas obtenir le RMI...
Réponse
+1
moins plus
N'écoutez pas les moralisateurs ou les donneurs de leçons qui n'ont rien à faire sur un forum juridique. Vous ne donnez pas tous les éléments : L'ancienneté par exemple est importante pour les juges. Effectivement, si vous voulez bénéficier des allocations de chômage, il vous faudra porter plainte contre votre employeur, mais même si je ne mets pas en doute votre bonne foi, les éléments que vous avancez sont maigres. De toute façon, presque toutes ces plaintes sont classées sans suite par le procureur, alors vous avez très peu de chance que l'affaire se poursuive au pénal. Vous n'auriez pas du démissionner, mais prendre acte de la rupture en même temps que le dépôt de plainte. Maintenant, ça va être dur de rattraper le coup. Allez voir un avocat (consultations gratuites au palais en principe, renseignez-vous) ou un syndicat pour vous aider. Attention, vous pourrez recommencer à bénéficier des allocations chômage au bout de 121 jours, à condition de faire la preuve de recherches effectives d'emplois : Lettres aux employeurs et réponses, démarches diverses ANPE et Internet, recherches de formations, etc..C'est loin d'être systématique (je sais de quoi je parle, je fais partie de cette commission en tant que salarié). Bon courage.

SOSSOLUTION- 26 janv. 2009 à 11:27
Bonjour,

Je cherche à connaitre mes droits car mon employeur m'a envoyé une lettre en AR pour absence et non respect de la convention car je n'ai pas envoyé mon certificat sous les 48h. A savoir, j'ai contacter mon employeur par téléphone le matin même afin de signaler mon absence et la recontacté l'après midi à ma sortie du médecin pour indiquer la durée de mon absence dans l'entreprise par contre je n'ai pas envoyé mes documents par courrier mais lui à remis en main propre à mon retour. A savoir, mon arrêt à était prolongé d'une semaine, j'ai recontaté ma société on m'a appris que le directeur était en congé.Je n'ai pas pris connaissance du recommandé à mon domicile mais uniquement lorque c'est moi qui l'a réceptionné dans mon entreprise pour retour à l'expéditeur, il me l'a donc remis en main propre et demander une réponse par écrit a t il le droit de me l'imposer? c'est étrange, il m' a remis cette lettre après avoir eu connaissance de mes deux arrêts de travail mais parcontre sont courrier date d'avant mon retour à mon poste. De plus, je ne suis pas la seule dans ma société à avoir été malade et ne pas envoyer mon arrêt sous les 48h à la direction pourtant je suis la seule sanctionnée dois je concidérer que c'est de la discrémination, il a mis les deux autres salariés en congés payés car ils n'ont à ce jour toujours pas fournit de justificatf valable.Mais où vat le monde? La loyauté et la gentillesse n'ont pas de place dans cette société malheureusement. Je veux pouvoir défendre mes droits dans les règles de l'art merci de partager quelques unes de vos connaissances.

Au plaisir de vous lire.
jean pierre69009- 12 mai 2009 à 11:04
Comment porter plainte sans preuve pour Harcèlement moral au travail
sans avocat car pas asser riche pour payer pas pauvre pour l'aide et delegue 3 mois de cotisation

on m'a dit que il faut pas dire les personnes car apres retombe fautes sur moi
( moi il a mon chef le chef des chef et le patron )

je travaille à carrefour francheville.....( les delegues et la medecine de travail sont pour la direction )
Réponse
+1
moins plus
merci beaucoup

Réponse
+1
moins plus
excusez l'erreur, il fallait lire " le directeur et son employeur" et non "employé"

Réponse
+1
moins plus
merci de m'avoir repondu vite jai vu mon medecin hier qui ma mis en arrêt pour anxiete generalise mais il connait un peu le cas de cette entreprise puiqu'il a vu une de mes collègues qui elle aussi est en arrêt je ne sais pas pour qu'elle motif puique maintenant sur les arrêt de travail ce n'est pas marqué mais a mon avis c'est la même chose ou pas loin si je regroupe des temoignages ecrit de la part des personnes come sa est ce que tu pense que je peux deposer plainte et ou je peux le faire ??? merci

Réponse
+1
moins plus
il faut des preuves.....mais le mieux est d'etre en arret maladie pour harcelement....

Réponse
+1
moins plus
toutes personnes à droit de justice , peut toujours faire appel à la justice à tout moment , il y a le droit Européen, les droits des femme au travail , à voir !
vous ayez des certificat médicale, vous avez un historiques , certaines situations qui prouve votre maltraitance , vous avez peut être une ou des personnels qui non rien dit par peur et que maintenant serais peut être d'accord de vous aider à cette reconnaissance.
vous avez était obligées, de démissionner , pour sauver votre capitale votre sante votre vie! alors foncée maintenant et demander réparation. ils n'on plus d'emprises sur votre personnes, et il ne faut pas laissez recommencer sur une autres personnes , car pour moi c'est des licenciements déguiser pour ne pas payer la facture.

Réponse
+0
moins plus
Bonjour Val 7627
J'ai l'impression de revivre ce que j'ai vécu, et que je vie encore. Prends rendez-vous avec la médecine du travail. Tu dois avoir encore un recipissé, ou tu l'as passé. Je pense que tu peux aussi envoyer un courrier à l'inspecteur du travail. surtout tout le courrier en accusé réception recommandé, et gardes tout.
Pour moi, la médecine du travail a très bien joué son rôle, et je suis suivie par la médecin du travail. Je te dis le plus important, c'est ton petit enfant. Laisse de côté toutes les misères . bonne chance!!!

coco- 1 oct. 2010 à 22:42
attention la médecine du travail est payer par les entreprise j'
Réponse
+0
moins plus
ilfaut que tuest des preuves ....sinon tu te met en arret de maladie pour harcellement

Réponse
+0
moins plus
Hommage à la collègue de la CGT de Notre-dame de Bondeville qui à mis fin à ses jours.

Que dire après une telle tragédie, malheureusement les mêmes procédures de management sont aussi employées à la Mairie de Paris.

Honte, que de honte, encore un suicide d'un agent de la Mairie de Paris au mois de juin 2010, suite à des conditions de travail pitoyables.

Les fonctionnaires de la Mairie de Paris n'ont jamais été aussi mal menés, oui en 2006, j'ai moi aussi voulu attenter à ma vie, c'est un collègue qui avait alerté mon fils, sinon je ne serais plus de ce monde

L'injustice, le harcèlement moral, le prosélytisme, la discrimination, et les suicides existent bien à la Mairie de Paris et peut-être même plus qu'ailleurs...

Le harcèlement devient pour certains petits chefs une véritable méthode de management sans foi ni loi. La situation est également favorisée par le contexte social de la municipalité en place, L'administration et l'élu, savent bien que l'agent fera tout pour garder son emploi. Et que les collègues témoins fermeront les yeux sur les injustices de peur de perdre leur poste ou de passer en conseil de discipline.



A la Mairie de Paris, les agents sont protégés du licenciement. Il reste donc la solution de « faire craquer et détruire » l'indésirable et de faire rentrer dans le rang le responsable syndical qui dénonce ces pratiques lamentables.



Voilà l'image de la Mairie de Paris, des conseils de disciplines staliniens pour celles ou ceux qui tentent de se plaindre des souffrances qu'ils subissent au quotidien, bien sur ces conseils de discipline sont soumis à l'arbitraire des contingences politiques, au profit de certaines CAP.



Voici la chronologie des faits que notre organisation syndicale tien à disposition pour les journalistes.<< Prosélytisme, Harcèlement, Discrimination, Propos Homophobe, Faux témoignages, Menaces, entrave syndicale, Suicides, etc>>.



Le trésorier de la fédération ( M. Gérard) en dépression depuis plus d'un an.

Le secrétaire général d'un de nos syndicats M.C, a quitté son poste, pour causes de pressions morales et de sanctions déguisées, celui-ci a même été traité par un syndicat maison de Gestapo et kommandantur.

Un de nos délégués M.P, a été lui aussi dans l'obligation de quitter son poste suite à des pressions qu'ils subissaient de sa hiérarchie..

Notre trésorière (Mme Sophie )en dépression et en très grande souffrance depuis plusieurs mois.
Une de nos adhérentes, Melle P, a vu elle aussi ses conditions de travail se dégrader depuis qu'elle a dénoncé le harcèlement sexuel et le prosélytisme dans sa direction ainsi que le faux en écriture qu'elle a trouvé dans un dossier concernant une grave affaire de prosélytisme sur le lieu et temps de travail dont elle est aussi victime.


Voilà, à ce jour, notre Fédération et notre syndicat affilié ne disposent d'aucun local, contrairement à toutes les autres organisations syndicales. C'est une entrave à l'exercice du droit syndical que la Mairie de Paris nous inflige.



Voilà, pour moi-même je subis " un véritable assassinat administratif " depuis plusieurs années malgré mon manda de Président de syndicat



Pour ma part, il faut être fort, et malgré tout avoir encore espoir en l'avenir.



Denis

Réponse
+0
moins plus
Bonjour,

Ne voyant plus la lumière, toujours angoisée, des cauchemars, insomnies, colère, honte... j'ai décidé de prendre un avocat et de porter plainte contre mon supérieur hiérarchique. Harcèlement moral, sexuel, discrimination. J'ai rencontré le médecin de la Ville de Paris, psychologue du travail, assistante soçiale du travail, j'ai tout signalé. Des collègues et anciens collègues, des amis, ma famille m'ont fournis des attestations de témoignages, je ne pensais pas en avoir autant. Au moment où j'écris je suis en arrêt maladie pour anxiété et dépression. Il y a le soutien d'amis, de la famille et de collègues. J'aurais du parler des faits avants. Cela fait un an que mon supérieur hiérarchique a un comportement lamentable, déplacé... père de famille en plus. J'ai rencontré des médecins à l'écoute, médecin traitant, remplaçants du médecin traitant. Je conseille à tous de signaler des tels agissements à la médecine du travail, au bureau de l'harcèlement et discrimination rue Lobau et surtout de raconter les faits. Je souhaite quitter mon poste, pourtant il y a une bonne entente entre collègue, parfois des différents, mais nous sommes une bonne équipe de travail, simplement notre chef de bureau qui a une méthode de management sans fois ni loi.
C.B

Ce document intitulé « HARCELEMENT MORAL - depot de plainte ? » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une