Posez votre question Signaler

Frais de formation du fonctionnaire [Résolu/Fermé]

Bananée - Dernière réponse le 9 sept. 2010 à 12:11
Bonjour,
Je voudrais soulever le problème du financement des frais de formation lorsque l'on est fonctionnaire. En effet, certes, le gouvernement a prévu une indemnité de départ pour quitter la fonction publique mais il n'a rien prévu en ce qui concerne la prise en charge des frais de formation lorsque l'on veut se reconvertir dans un autre métier ! Le FONGECIF n'existe pas, ni d'autres dispositifs de ce genre ! Par exemple pour s'établir comme artisan, la chambre des métiers demande le diplôme (minimum CAP) correspondant et pour l'obtenir on doit se former à nos frais ? Lors de mon bilan professionnel, la personne qui me suivait m'avait dit que si j'avais été demandeuse d'emploi ou salariée dans le privé, je n'aurais pas eu de problème pour bénéficier d'un FONGECIF car le secteur d'activité vers lequel je me destine (peintre -décorateur- en bâtiment) est actuellement un secteur en tension. Je vais donc devoir débourser 8000 euros de ma poche, et quand on a un salaire de fonctionnaire de catégorie C (1000 euros par mois) ç'est énorme ! Je précise que je me suis déjà adressée aux administrations de type Conseil Général, Conseil Régional, et à certaines personnalités (député de mon secteur), et que rien effectivement, n'est prévu ! Restent les aides sociales vers lesquelles on m'a renvoyé, mais celles-ci ne sont pas prévues pour un tel montant et sont soumises à un plafond de ressources familial, alors si le conjoint a une activité professionnelle, aucune chance ! Pour un salarié ou un demandeur d'emploi qui demande un FONGECIF, lui demande t'on l'ensemble de ses factures, sa feuille d'imposition, ses attestations de crédit, etc.... j'en doute ! Le droit à la prise en charge de sa formation devrait être pour tout le monde pareil, que l'on soit agent de l'état, salarié du privé, demandeur d'emploi. Nous sommes une minorité dans la fonction publique à vouloir nous former pour une reconversion, il me semble que l'état qui n'hésite pas à réinjecter des milliards d'euros pour sauver les banques pourraient subventionner ce genre de projet professionnel sans à en sentir les effets dans son budget. Cela fait 12 ans que je suis agent de l'état et je suis bien amère de la façon dont nous traite cet employeur !
Lire la suite 
Réponse
+7
moins plus
bonjour,

je suis actuellement en bilan de compétences. j'étais pleine d'espoir et d'envie de changement et de reconversion. je viens d'apprendre qu'il n'existe effectivement aucun organisme susceptible de prendre en charge ma formation (vitrailliste) donc tous mes projets et mes espoirs d'exercer un jour un métier manuel qui me plaise tombent à l'eau.
bon courage pour l'avenir

CRICRI- 10 déc. 2008 à 11:30
Bonjour,
Tiens tiens, je me sens moins seule, je me trouve exactement dans la même situation que vous pour le même espoir : vitrailliste,
Voudriez vous que l'on échange nos "tuyaux" ? Vous avez mon mail, et nous pourrions nous apporter PEUT-ETRE des solutions, en tout cas des infos !
Cordialement courageusement,
Christine
bisoubisou- 31 août 2009 à 14:15
bonjour, je travaille dans un centre de formation,

un artisan peut faire autant de formations qu il le desire et tout est pris en charge par la chambre des metiers (idf en tout cas) et souvent une personne peut venir a sa place .... c l autre qui signe .

ça pourra peut etre vous aider dans le futur
bruns- 25 mars 2009 à 17:47
Bonjour,
Etant fonctionnaire d'Etat, et voulant quitter la fonction publique, je cherche à passer un bilan de compétence.
Suite à des recherches sur internet, j'ai vu ce forum et votre intervention.
Je vois que vous êtes (ou etiez) en bilan de compétence.
Votre administration vous l'a payé ?
Je pense que mon administration doit me payer le bilan, mais les ressource humaines me disent que non.
Avez vous des tuyaux à me fournir pour les obliger à me le financer ? des références de texte (décret, loi, ...) ?
Et depuis votre intervention qui date de 2008, savez vous si il y a eu des modifications concernant la prise en charge de la formation ?
Au car particulier, j'aimerais me former dans la boulangerie...je suis allé voir un CFA pour des renseignements
sur la formation continue...mais apparemment peu d'espoir sur le financement de cette formation suite à mon statut de fonctionnaire.
Merci de votre aide.
cylanna- 26 juil. 2010 à 13:54
bonjour, je suis fonctionnaire dans le milieu medical ; je souhaite rester dans la fonction publique mais dans un autre "ministère" (education nationale...) comment dois je faire et qui contacter
merci
Utilisateur anonyme - 6 sept. 2010 à 15:30
Je reviens sur ce site avec quelques nouvelles infos.

Durant toute cette année scolaire jai cherché cherché ....des financements (conseil général, régional, secours catholique, caf, premier ministre....et des solutions.

J ai passé des heures à surfer sur le net. Et voilà ma situation aujourdh'ui. Elle n'est pas idéale mais c'est un début.

J'ai obtenu de mon administration un congé formation à compter du 30 septembre pour 6 mois seulement car financièrement ça va déjà être difficile. Je me suis inscrite au DAEU à distance par le biais d'une université normalement je ne devrais rien avoir à débourser (cette université est subventionnée par le conseil général) ou au pire 300 e environ ce qui reste raisonnable.

Je ne lâche pas mon désir d'exercer un métier dans l'artisanat et je me suis inscrite dans un centre près de chez moi afin d'apprendre les bases du métier de tapissier d'ameublement.

Le formateur qui dispense ces cours est un professionnel au moins j'aurai une réelle approche du métier.

Ensuite si je suis "douée", je compte tout en gardant dans un premier temps mon cher emploi de privilégiée...réaliser des créations chez moi et si cela marche me mettre en auto entrepreneur à mi-temps et si cela marche très bien me mettre auto entrepreneur à temps complet !

tout cela est peut être utopiste mais je fonce parce que j'y crois

si je peux me permettre quelques conseils :
-n'attendez rien ni de personne
-ne parlez pas trop de vos projets et surtout devant vos collègues si vous ne voulez pas entendre : tu n'es pas bien tu as un boulot sûr....-soyez hyper motivé et courageux et ne lâchez pas

à bientôt
Réponse
+5
moins plus
ça y est, j'ai réussi à obtenir mon congé formation, et je ne sais pas encore trop quelle en sera l'issue, vu que je devrai 3 ans à l'administration. Quoi qu'il en soit, j'ai entamé ma formation, fini la police au moins jusqu'au mois de mai 2011, je fais un truc qui m'intéresse et je respire !!

Quand on est dans la F.P., oser dire qu'on veut changer de métier en démissionnant s'il le faut est encore complètement incompris. Je passe pour un extra terrestre. Dans mon centre de formation qui accueille bon nombre de stagiaires, je suis le seul dans cette situation. Pour autant, là, je ne suis pas jugé, je suis un élève comme un autre. Identitairement parlant, ça fait un bien fou.

à tous ceux et celles qui sont motivés par cette démarche, je conseille de s'accrocher, je pense que ça vaut vraiment la peine. Ça a un coût, certes, mais le retour sur investissement est indiscutable, ne serait ce qu'au niveau du moral. Au plus nous serons nombreux à se lancer, au plus l'écho fait à la nouvelle loi sur la mobilité dans la fonction publique sera retentissant.

Petit truc amusant, mon centre de formation est accolé à un centre... de police : )

amandine47- 9 sept. 2010 à 12:11
bonjour,
J'aurais aimé rentrer en contact avec vous car je suis agent de categorie c dans la FPT et je voudrais me reconvertir. Cependant, après rdv avec ma drh, rien n'est prévu pour cela...j'ai halluciné face aux 3 ans à "rendre" à l'administration. Ils m'ont aussi dit qu'il fallait que ma formation ait un rapport avec mon boulot actuel...je suis paumée ca fait un moment que je cherche et j'ai vraiment cette impression de "prison dorée" dont certains parlent. J'aurais vraiment besoin de connaitre votre experience pour me rebooster et me donner un chemin à suivre si possible.

En vous remerciant par avance! a bientôt

amandine
Réponse
+4
moins plus
bonjour bruns

voilà ce que je sais : un fonctionnaie peut demander une dispo pour convenances personnelles , il peut pendant cette dispo travailler dans le privé, mais il peut aussi s'inscrir en tant que demandeur d'emploi à L'ANPE, bien sur il ne touchera pas les assedic, cependant il me semble que les demandeurs demploi ont droit à des stages de reconvertion eventuellement rémunérés (pour préparer un cap en 10 mois par exemble) je pense que c'est la le problème : tu doit pouvoir t'inscrire à une formation dont le cout sera pris en charge par l'anpe mais un texte dit ceci : "Le fonctionnaire en disponibilité ne peut bénéficier d'une rémunération au titre du régime public stagiaires." source : http://www.orfea.org/index.php?module=&page=mesure&id=153

donc je pense qu'on est chercheur d'emploi et que donc en tant que tel on peut suivre une formation prise en charge mais pour se qui est de la rémunération normalement due aux élèves NADA !!!

je continue les recherches .....

bruns- 14 mars 2010 à 15:13
Bonjour treb120.
J'ai lu vos sources. Je suis d'accord avec vous qu'un fonctionnaire puisse travailler lorsque il est dispo (je crois qu'il faut l'accord de votre Direction)
Mais je doute fortement qu'un fonctionnaire en dispo puisse s'inscrire à Pole Emploi.
J'ai essayé (rapidement je le reconnais) des recherches sur internet et je n'ai rien vu qui le précisait.
Avez vous des sources sur ce point?
J'ai rdv avec ma direction cette semaine pour poser ma demande de congé de formation. Je lui poserais la question par curiosité.
Mais, même si un fonctionnaire en dispo peut s'inscrire à Pole Emploi et même si Pole Emploi prend en charge le coût de la formation, il y a toujours le gros problème de ne pas avoir de rémunération pendant celle-ci. Et l'argent est le nerf de la guerre !
Donc je ne vois que le congé de formation comme solution (et être payé à 80 % du salaire brut pendant la formation).
Cordialement.
asteer- 3 mai 2010 à 21:41
Salut Treb
j'ai pu m'inscrire au pôle emploi en étant fonctionnaire (en arrêt avec une dispo à suivre..), ça m'a permis de passer les tests à l'afpa gratos (au lieu de 500 euros), par contre ça n'ouvre aucun droit en terme d'indemnité, de formation rémunérée etc... J'ai fait le tour du problème. Ils m'ont inscrit au pôle emploi car j'avais vraiment insisté.
seule solution, comme dit bruns, c'est le congé formation professionnelle et prévoir un budget perso pour se payer la formation.
et d'autre part, quid du triple de la durée de formation qu'on doit à l'administration, sous peine de devoir rembourser ce qu'elle nous a versé pendant le CFP. La seule solution que je vois, c'est l'indemnité de départ volontaire, mais faut être sûr de trouver un boulot à l'issue de la formation, car il faut s'y prendre à l'avance, pour demander l'IDV....
Quel casse tête !!
ça fait un moment que je me penche sur le problème, étant même à l'origine d'un article dans Le Monde sur l'IDV qui n'était pas appliquée dans l'administration alors que la loi était votée.
Réponse
+2
moins plus
Gentille rebelle : 07 mai 2010 à 17H45

Bonjour,

Désolée de vous décevoir mais je suis salariée du privé, je travaille pour une entreprise prestataire en tant qu'hôtesse d'accueil. Mon salaire est de 1040Euros net par mois. Depuis un mois, j'ai constitué un dossier dans l'espoir d'obtenir une formation rémunérée par le FONGECIF, un récapitulatif détaillait avec précision les organismes de formation, leurs coordonnées, l'intitulé des formations, le coût de chacune d'entre elles, et le contenu des formations. Au bout du compte je me suis entendue dire que ma demande était irrecevable pour deux raisons : la première le côut s'élève pour cinqs ans de formation et un salaire versé à temps plein à plus de 100 000 E, la seconde une éventuelle participation Fongécif ne peut prendre en charge qu'à hauteur d'une année maximum à temps plein : côut de formation et salaire compris... C'est la loi! Ma reconversion et les cinq années de formation que je réclamais s'inscrivait dans une démarche cohérente destinée à ouvrir une éco-structure aux normes HQE, d'ici à 2016. Autrement dit c'était destiné à une future création d'entreprise...Inutile de vous dire que moi aussi j'étais pleine d'espoir et qu'il s'est rapidement envolé. J'ai quand même l'intention de continuer à me battre en sollicitant d'autres organismes, mais c'est un parcours du combattant épuisant. D'après la banque étant donné que 95% de mon salaire part dans les charges fixes et variables, je dépasse le taux d'endettement et ne peut pas obtenir de crédit. Si j'avais la chance d'être payée décemment et d'avoir pu mettre de l'argent de côté depuis six ans que je suis dans cette société, je n'aurais pas besoin d'aller quémander. Malheureusement c'est ma mère qui remplit mon réfrigérateur pour que je puisse boucler les fins de mois... Alors inutile de vous dire que les salariés du privé sont logés à la même enseigne que vous. Et omme vous pouvez le constater parmi tous nos témoignanges on tourne en rond car personne ne veut se mouiller et que la priorité est donnée aux reclassements et aux licenciés ce que bien entendu je ne condamne pas. De plus en plus on ressent cette impression bizarre d'être attachée à sa société et de ne pas pouvoir la quitter car si l'on démissionne on ne touche pas les assedic. Je ne m'étonne pas que dans notre société il y ait davantage de suicides à cause de la pression au travail et des salaires qui ne permettent même pas de vivre pour subvenir à ses besoins vitaux et pour se faire plaisir. Alors quand en plus on veut en changer mais qu'il n'y a aucune porte de sortie, c'est décourageant. je ne peux pas envisager de continuer à travailler tout en me reconvertissant puisque je n'en ai pas les moyens financiers!En tout cas je refuse de croire que la voie soit sans issue pour bon nombre d'entre nous alors que ce gouvernement nous rabat les oreilles avec la valeur travail, alors messieurs les gouvernants que pensez vous de tous ces cas de reconversion qui ne peuvent aboutir faute de moyens? Dans ces cas là vous en faites quoi de la valeur travail?
En tout cas bon courage à tous et j'espère que chacun d'entre nous trouvera enfin une issue favorable à ses projets...
Gentille rebelle qui en a marre de ce système pourri...

Réponse
+0
moins plus
Pour ma part, j'étais adjoint administratif de la ville de Paris. Je viens de monter en grade suite à la réussite au concours de Techinicien supérieur et je dois effectuer une formation de deux ans obligatoire à Valenciennes. Aucune indemnité n'est prévue en ce qui concerne les frais annexes et cette formation m'aura donc couté 10000 € : je dois payer un deuxième loyer + les frais de déplacement chaque semaine pour retrouver mon conjoint à Paris. En plus, mon salaire a baissé puisque je n'ai plus de prime de rendement et je ne peux plus faire d'heures supplémentaires durant cette formation (je suis donc passé de 1650 à 1400 €!)
Quel privilège d'être fonctionnaire...!
Bon courage

Réponse
+0
moins plus
bjr

moi aussi fonctionnaire en reconversion avez vous tentés la VAE ? si votre profil de poste correspond au métier que vous voulez exercer dans le privé c'est nettement jouable il faut avoir 3 ans d'expérience dans le secteur.

vous avez aussi la possibilité de travailler comme salarié du métier chez un artisant pour le vitrailliste

les activités réglementés demandent un diplôme pour excercer cela, c'est pour ca que j'ai décidé de passer en candidat libre les diplômes.

si vous avez 3 ans d'expérience dans le milieu en tant que salarié la condition de diplome saute si vous engagez a embaucher de suite un salarié la condition saute aussi et sans exp de 3 ans de satlatrié du secteur. (mais il vaut mieux être un bon et avoir l'habitude de travailler)
http://www.artisanat.info/informer/fiches_metiers/pdf_prod_services/vitraill.pdf

tribilin chinaski - 1 janv. 2010 à 03:05
He! les fonctionnaires!
Si comme moi vous voulez faire une formation pour quitter la Fonction publique,
il y a ça: indemnité de départ volontaire ,ci- dessous le lien officiel!!

http://www.legifrance.<code>gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000018663838
mattelo- 6 janv. 2010 à 15:09
Tribilin,

sur le papier c'est tout beau. Dans la vrai vie, ça peut être également galère de démissionner de la fonction publique, j'en sais quelque chose, j'ai demandé cette indemnité et ma démission le 25 octobre. Toujours pas de réponse.
Pour toucher la moitié de l'indemnité il faut fournir la preuve de création d'entreprise ( extrait K ) au maximum 6 mois après la démission donc pour ceux qui ont besoin de se former, ça fait un peu court. Il reste à monter une société qui ne tourne pas durant le temps de la formation. Pour toucher l'autre moitié, il faut fournir après un an la preuve de l'activité réelle de l'entreprise...
Cette IDV a été créée pour faire partir des fonctionnaires. Le problème de la conversion, de la formation a été "oublié" par le rédacteur de ce décret.
asteer- 3 mai 2010 à 21:23
oui mattelo,
je suis dans ce cas, où je dois financer ma formation en congé formation professionnelle, alors que personne ne peut me dire si je serai éligible à l'indemnité de départ volontaire à l'issue de celle ci.
Car si je fais une formation de 11 mois, c'est pas pour rester encore 33 mois dans l'administration après, mais pour me barrer de là. Or, s'il faut que je rembourse les 11 mois à 85% de salaire, l'IDV tomberait à point nommé.
Brun's 3Messages postés mercredi 2 novembre 2005Date d'inscription 4 mai 2010 Dernière intervention - 4 mai 2010 à 06:44
Bonjour Asteer.
Vous avez la possibilité de prendre à la suite de votre congé de formation une disponibilité (ce qui ne casse pas le lien avec l'administration donc ne vous oblige pas de rembourser tout de suite).
Vous avez depuis peu la dispo pour création d'entreprise (de mémoire maximum 2 ans) et la dispo pour convenances personnelles (maximum 10 ans) : vous pouvez donc partir 12 années, et ensuite, soit réintégrer l'administration soit la rembourser. Cela permet de voir largement si votre activité choisie vous convient et si elle est viable.
C'est ce que je pense faire, suite à l'acceptation de mon administration de me donner mon congé de formation.
Cordialement.
Asteer- 4 mai 2010 à 14:07
@ Brun's

c'est en effet ce qu'il y a de plus sécurisant. Cependant, les nouvelles mesures sur la mobilité dans la fonction publique se doivent d'être cohérentes avec leur réel objectif qui est de "dégraisser" la FP.
A ce titre, ceux qui ont le courage de se former en vue de partir dans le privé devraient être dédouanés de la somme à rembourser s'ils démissionnent à l'issue du CFP, même après une dispo (peut être pas en bloquant un poste 10 ans non plus, ça se discute...)
C'est vrai que le volet formation, dans la reconversion du fonctionnaire, a été totalement occulté. La formation pour reconversion dans le privé est un projet professionnel en soi, qui a un coût, au même titre que la création d'une entreprise.
Tout ça pour dire que je me vois mal être pendant 10 ans dans une société privée, avec au bout l'obligation de rembourser presque une année de salaire de mon poste dans la FP (ma formation dure 11 mois). alors qu'il existe l'indemnité de départ volontaire qui correspond à jusque 2 ans de salaire.
L'équation réside dans le fait qu'on doit choisir entre la dispo longue durée, ou alors se jeter directement dans le grand bain du privé, sans bouée ni perche. Plus facile pour moi qui n'ai pas de charge de famille de choisir la seconde solution, je reconnais....

Nous pourrions peut être échanger de manière plus directe, si vous avez obtenu votre congé ?
Réponse
+0
moins plus
bonjour,
fonctionnaire de la catégorie c depuis 8 ans, j'ai voulu aussi me perfectonner dans le métier qui était le mien avant mon engagement dans le service public. Pour cela j'ai du passer un stage pour un cout de 2000 euros hors frais annexes (dépalcement, logement ...etc) et cela pendant 1 mois. Après maintes négociations avec l'administration et deux ans d'attente, j'ai réussi à obtenir un congé individuel de formation (après deux demandes). Ce congé m'à permis de toucher 80 % de mon salaire brut et les jours pris n'ont pas été retirés de mes congés annuels. Bien entendu, les primes ont été retirées et je n'est pu faire aucune heures sup. J'ai fait une demande officielle de prise en charge de tout ou parties des frais de formation mais elle à été rejetée. Pour ma part, je me suis renseigné aux impots et j'ai le droit de retirer les frais sur ma déclaration dans les frais réels. Cette année, pour atteindre mon objectif, je dois encore passer une formation obligatoire de gestion. Au vu du comportement de l'administration pour le dernier stage, j'ai décider de m'arranger pour le financer et je n'est même pas demander de CIF, je vais prendre mes congés annuels. Je suis tout à fait d'accord avec vous pour dire que l'état veut se débarasser des fonctionnaires, mais il ne donne pas les moyens aux personnes désirant se former et évoluer.

Réponse
+0
moins plus
Je suis totalement d'accord avec ce qui vient d'être dit...Je suis fonctionnaire de l'Etat (Flic pour être plus précise) je devrais me sentir heureuse de mon sort avec un salaire assuré tout les mois. Mais ce boulot (que je pensais exercer en métier) est une grosse arnaque, un DARTY version ETAT, où l'on se voit être obligé (sous peine de sanctions internes et de réprimandes publiques) de faire du CHIFFRE. J'ai tenté tout comme vous la reconversion et pour mettre les chances de mon coté j'ai effectué des recherches qui m'ont mené au FONGECIF. Non seulement mon statut "agent de l'état" ne me permet pas d'y avoir droit (alors que je voyais un éboueur être pris en charge par un agent, pour être taxi) mais en plus je me suis fais jeté comme une MALPROPRE....
Ensuite je me suis renseigné au prés de mon administration, qui m'a parlé d'un genre de CIF...
Tout était super bon...1 dispo de 1 ans pour prendre les cours à l'école sur les bancs...1 formation payée et une rémunération à raison de 70 % du salaire (contrepartie: devoir 3 ans à l'etat)
J'ai effectué mon dossier fais le parcours HIERARCHIQUE, ai appelé les services pour éviter le classement vertical et les oubliettes. Entre temps j'ai eu le temps de tomber enceinte tout ça pour les rappele, les prévenir de mon état pour un report. Et eux me disent que tout compte fait la formation est à ma charge. Ma formation coute 12000 Euros . Tout ça! Pour devoir encore 3 ans de ma vie à cette supercherie.... Et ben putain merde quelle saloperie.
J'aurais mieux fait de travailler à la poste..

tess- 18 nov. 2009 à 15:55
Pas de chance je travaille à la poste et c'est ma meme merde.Je veux aller en fonction territoriale et c'est loin d'etre gagner; LES IMCOMPETENCES DE LA POSTE , cela fait un an que ça DUR!!!!!!!!!!!!
asteer- 3 mai 2010 à 21:29
bonjour chère collègue
je suis dans le même cas, je fais tout ce que je peux pour quitter cette boite qui ne me retient plus que par le salaire, et ce depuis longtemps... (17 ans quand même...) mais on s'y retrouve englué avec très peu de possibilités de reconversions, l'impression d'être dans la série du Prisonner, avec la grosse bulle qui te rattrape toujours. Je trouve que l'expression Darty version état est très bien trouvée, le métier n'a plus rien à voir avec ce que j'ai connu au début, pourtant ça me passionnait déjà pas beaucoup : )
bon courage, pour ma part j'aurais mieux fait de rester dans le privé.
patton- 19 juin 2010 à 02:52
la pm n'est pas mieux! je veux quant à moi quitter cette mascarade qu'on appelle fonction publique, pour le privé où je ferais ce que je veux faire et non pas ce qu'on m'impose sous peine de sanction comme "le placard"
Réponse
+0
moins plus
Je suis de tout coeur avec vous. Je suis fonctionnaire d'Etat, je viens d'effectuer toutes mes formations, pour devenir Thérapeute en thérapies bréves, entièrement financé par moi et pris sur mes jours de congés. Pourquoi parce qu'on est fonctionnaire, nous n'avons pas le droit de nous reconvertir. Je considére mon emploi comme une prison dorée (pourtant je suis agent C) et le droit d'en partir coûte très cher. Le seul point positif, c'est qu'il y a eu quelques progrés avec la loi de modernisation des fonctionnaires et le régime de l'auto-entrepreneur. Ce qui me permet d'avoir le droit d'avoir une double activité, sans payer trop de charges sociales.

Bon courage à tous

Réponse
+0
moins plus
voilà j'ai pour projet de me reconvertire dans un mètier de l'artisanat mais il faut au préalable que je passe un CAP comme vous , mon plan est le suivant :

1- je met en dispo pour 2 ans
2- je m'incris en tant que chercheur d'emploi à l'anpe immédiatement (çà je peux)
3 - je trouve une formation ( en tant que chercheur d'emploi je précise ) rémunérée au smic ou x% du smic et prise en charge par l'ex anpe ( genre afpa ou greta)
4 - j'exerce ma nouvelle proffession
5 - je prolonge ma dispo de 2 ans si besoin de plus de sécurité ou je démissonne de l'administration tout simplement

mon plan vous parait-il réalisable ??

c'est la point 3 qui me pose le plus de problème, puis-je en tant que fonctionnaire en dipo et chercheur d'emploi pouvoir bénéficier d'une formation rémunérée ???

bruns- 12 mars 2010 à 06:39
Bonjour Treb120.

A ma connaissance, un fonctionnaire (même en dispo) ne peut pas s'inscrire à Pôle Emploi. Etes vous sûr de vos sources ? Si oui, quelle est la dispo prise ?
Et je doute de l'indemnisation par Pôle Emploi car c'est de votre propre initiative que vous vous mettez en dispo donc sans rémunération.

Je suis fonctionnaire d'Etat : je pense prendre un congé de formation en septembre pour commencer ma formation de CAP Boulangerie. Si vos sources sont fiables, cela m'interesse fortement !
lolotte22- 20 août 2010 à 07:39
les fonctionnaires ne cotisent pas à l'UNEDIC, donc pas de chômage normalement !!!
astir- 20 août 2010 à 13:02
l'état ne cotise pas non plus au fongecif, ce qui m'oblige à payer ma formation (15.000 euros quand même...)
Réponse
+0
moins plus
re bonjour , j'ai trouvé çà par exemple :

Une formation en alternance qui favorise votre insertion professionnelle
Ce contrat en alternance s'accompagne d'une formation qualifiante ou diplômante. La formation associe enseignements généraux, professionnels et technologiques.

La formation en contrat de professionnalisation, c'est :

•Se former à une qualification professionnelle recherchée par Veolia Environnement,
•Etre encadré par un tuteur qui fait le lien entre vous, l'entreprise et les formateurs,
•S'adapter parfaitement au poste que vous occupez ou occuperez à terme,
•Obtenir en fin de formation un titre ou un diplôme.
.Les modalités de la formation
Public : Plus de 26 ans en recherche d'emploi

Durée : - CDD de 6 à 12 mois

- CDI débutant par une action de professionnalisation de 6 à 12 mois

Rémunération : 85 % du minimum conventionnel dans la fonction; ou 100 % du SMIC

source : http://www.campus.veolia.com/fr/formation/alternance/professionnalisation.htm


a voir mais celà ne me semble pas incompatible avec notre situation

asteer- 5 mai 2010 à 00:52
@maya

l'année dernière, une dynamique avait été créée pour lancer une association de défense des fonctionnaires en reconversion.. ça n'a pas eu beaucoup d'écho car la majeure partie des personnes intéressées s'orientaient vers une création ou reprise de société, sans formation à la clé. Par contre, je trouve que nos parcours évoqués ici donneraient toute légitimité à une telle association car beaucoup de métiers de la fonction publique ne sont pas transposables dans le privé sans un minimum de formation ou au moins une VAE digne de ce nom.
Il s'agirait de mettre l'état face à ses contradictions : proposer une indemnité de départ volontaire sans plan de formation, pour créer une entreprise, c'est ni plus ni moins qu'un bon moyen de créer de nouveaux chômeurs à court terme, vu le taux élevé de petite boîtes que se cassent rapidement la figure.
Bravo pour votre courage, bonne réussite à vous.
maya- 5 mai 2010 à 23:13
merci pour votre soutien asteer ! je suis tout à fait d'accord avec vous ! malheureusement le statut de fonctionnaire n'est pas forcement un honneur ! mais plutot une prison dorée ! certe il y a la sécurité de l'emploi mais il n'y a plus aucune liberté en ce qui concerne l'évolution ou bien le changement de voie....les salariés du secteur privé et meme les chomeurs sont bien mieux aidés que nous pour le financement des formations !
cordialement
Asteer- 6 mai 2010 à 12:51
de rien, voici un lien concernant l'indemnité de départ volontaire qui concerne aussi, dorénavant, la territoriale. ça pourrait peut être vous intéresser

http://rhpubliques.weka.fr/media/file/2648_guideweka.pdf
marty6435- 25 août 2010 à 20:55
bonsoir, je suis fonctionnaire cat C dans l'EN depuis 28 ans. Je souhaite quitter la fonction publique. J'envisage d'effectuer un contrat de professionnalisation ds le privé. Si cela est possible , je demanderais une disponibilité. Avez-vous des infos à ce sujet ?
Merci
Asteer- 31 août 2010 à 00:23
je ne connais pas les conditions relatives au contrat de professionnalisation, rémunération etc... mais sauf raisons de services (sur lesquelles ils ont tendance à s'appuyer largement), les académies ne peuvent vous refuser une dispo. Sachez que pour l'indemnité de départ volontaire, si vous voulez démissionner, il faut être à moins de 5 ans de l'ouverture des droits à la retraite. En tout cas, si vous êtes dans l'EN, il y a un site spécialisé dans ce secteur (la reconversion de fonctionnaires de l'E.N) ,
http://www.aideauxprofs.org/index.asp?affiche=Accueil.asp même si vous n'êtes pas enseignant, ils disposent surement d'informations concernant vos droits vis à vis de l'EN, leur base juridique étant régulièrement mise à jour.
Réponse
+0
moins plus
j'ai eu le même genre de déboires. En 2007 j'en ai eu assez d'être prof, après 12 ans de service car, victime d'une carte scolaire, je me suis retrouvée à 3/4 d'h de route aller de chez moi, avec 2 enfants à charge. Enceinte de mon 3e j'ai réfléchi sérieusement à une autre voie et j'ai envisagé de reprendre des études d'orthophonie. Même chose que vous : rien de payé par l'EN, alors qu'il fallait 4 ans d'études, seulement une possibilité, après 10 ans de demandes consécutives d' obtenir le fameux congé de formation de 10 mois, et encore, on m'a dit "si c'est pour quitter la fonction publique, on ne vous l'accordera pas". Finalement j'ai continué car une mutation est venue me réconcilier avec mon ancien métier. Mais je me rends compte que malgré les encouragements du gouvernement à quitter la fonction publique, rien ne nous facilite la reconversion.

astir- 20 août 2010 à 13:09
on vous a dit que si c'est pour quitter la FP, le congé formation ne serait pas accordé ? à mon sens, leur argument est totalement infondé juridiquement parlant. J'ai du sonner à pas mal de portes pour obtenir le mien. Le fonction publique est vraiment une prison dorée.
Réponse
+0
moins plus
je trouve cela scandaleux car je suis moi même fonctionnaire. J' ai passé mon concours afin de rentrée a l'école d'infirmier avant même de passé le concours j'ai reçu un courrier de l' assistance publique m' indiquant que pour la rentrée de septembre 2010 il n'y aurai aucune promotion professionnelle. Alors dite moi quel est notre avantage a resté fonctionnaire?

Réponse
+0
moins plus
Moi aussi je souhaite quitter la fonction publique où je suis depuis 10 ans, j'ai trouvé une formation AFPA, mais le CNFPT m'a dit qu'aucune convention n'était possible. Je trouve cela franchement dégoutant une fois que l'on est fonctionnaire on en peut pas en sortir ! Alors que lorsque nous sommes salarié catégorie C le salaire est franchement minable ! Comme Dandou je me pose la question quel avantabe à resté fonctionnaire !

Réponse
-1
moins plus
bjr,
moi, g integrer une formation suite à un concours réussi car je voulais quitter la fonction publique. g donc demandé un congé de formation ,cette formation durait 3 ans, et la fonction publique ne m'a payé qu'un an !! mais le pire est que à l'issue, on doit rembourser la fonction publique au triple de la durée que l'on a été payé soit trois ans....
pour ma part , je n'ai pas pu aller au bout , plus du tout de revenus,et pas la bonne direction pour moi au final,;j'ai donc du arreter et ne veux plus retourner bosser en tant que fonctionnaire donc ... je dois rembourser l'integralité !! c purement lamentable ! un profond degout, même si on veut avancer, s'en sortir ou changer d'emploi, on te casse ! alors qu'un chomeur , tout lui est payé !

Ce document intitulé « Frais de formation du fonctionnaire » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une