Posez votre question Signaler

Auto entrepreneur ou micro entreprise ??? [Résolu/Fermé]

shandou - Dernière réponse le 26 janv. 2010 à 06:26
Bonjour,pouvez-vous me renseigner sur la différence d'appellation sur la micro entreprise et sur l'auto entreprise ?
En effet, en janvier 2009 je suis à la retraite et je souhaite créer une activité dans le coatching déco.
Je n'ai pas du tout de notion concernant les 2 thèmes cités ci-dessus, et je souhaiterais en savoir plus à ce sujet, notemment savoir qu'elle serait la meilleure solution pour moi en terme de fiscalité, en terme de subvention s'il y a , et me donner quelques tuyaux en terme de montage de dossier tout simplement.
Si parmi vous, vous avez eu ce genre de question ou si vous pratiquez déjà ces activités, merci de me donner ces renseignements si précieux pour moi.
Il s'agit en fait de prestations de services, sans forcément faire la réalisation de travaux .
Merci mille fois, et à très bientôt.
Lire la suite 
Réponse
+136
moins plus
Bonjour, pensez, avant toute chose, à bien consulter notre dossier sur la création d'entreprise
Schématiquement, l'auto-entreprise est une forme particulière de la micro entreprise. Avec des formalités allégées et des cotisations spécifiques.



Les conseils d'Eric Roig, directeur-fondateur de droit-finances.net

Réponse
+92
moins plus
Déjà, l'une des principales différences est que vous n'avez pas besoin de vous immatriculer au registre du commerce ou répertoire des métiers si vous êtes auto-entrepreneur.

nicos 13- 2 janv. 2009 à 17:52
Bonjour,
sauf que si vous pouvez vous inscrire à la chambre des métiers et que vous travaillez seul vous êtes exonéré de la taxe professionnelle cela en vaut surement le coût...
Un micro entrepreneur de 10 ans
Réponse
+59
moins plus
bonjour,


Une entreprise individuelle est composée entre autre, de deux régimes (fiscaux) principaux :

- la micro entreprise.

- l'auto entreprise.

Dans les deux cas, la simplification comptable et de fonctionnement sont de mise. Il n'y a pas de TVA à payer dans la limite des plafonds de 32.000 euros de chiffre d'affaires par an pour les prestations de services, et 80.000 euros pour les ventes (matériel, produits, etc...). Il est possible d'avoir une activité qui fasse à la fois de la vente, et de la prestation de services. Dans ces conditions, le chiffre d'affaires total annuel ne doit pas être supérieur à 80.000 euros, dont 48.000 euros de CA maximum pour la partie "ventes. A noter une autre condition : votre imposition (sur les revenus payés en 2007) par part, ne doit pas être supérieure à 25.195 euros (révision annuel de ce plafond)

Le gros avantage pour l'auto entrepreneur : pas d'inscription au registre du commerce (si l'on reste dans la limité du chiffre d'affaires indiqué ci-dessus, chiffres qui seront révisés en janvier 2010), pas de TVA, et surtout, paiement libératoire de l'impôt et charges sociales trimestriellement (mensuellement possible à partir de Juillet 2009) par un simple % sur les recettes réelles encaissées. S'il n'y a pas de recettes, pas non plus de charges ni impôts). exemple : vous encaissez 200 euros pour une prestation de services. Vous paierez 23 %, soit 46 euros (correspondant à vos charges et impôts). Le bénéfice, soit 154 euros restera dans votre poche (bien sur, vous devrez payer vos factures si besoin, avec cette somme).

Il n'y a aucun risque à adopter ce statut puisqu'en cas de non recette, il n'y a aucunes charges ni aucun impôts à payer.

Autres renseignements pratiques sur ce statut sur des sites d'infos :

- http://www.autoentrepreneurs.com

- http://www.autoentrepreneur-magazine.com

-http://www.montermonentreprise.com

Cordialement,

hab- 19 oct. 2009 à 13:01
Bonjour Antoine,

Je viens de lire ton message, et je n'ais pas tres bien compris. On peut cumuler les 2 activités (prestations & ventes) dans les 2 status micro & auto??
Et donc tenir 2 cahier des charges j'immagine pour 32000 & 80000??

Et si je recapitule l'auto entrepreneur est plus interessant que la micro-entreprise ( ou au moins est plus simplifié)??

Merci de ta reponse!
kirdec- 19 oct. 2009 à 20:00
Salut Hab,

Je viens de lire toute la conversation. Ce que j'en conclu c'est que c'est avant tout une analyse personnelle qui te fera choisir l'un iou l'autre des statuts:

En micro entreprise tu cotises même si ton CA est égale à zéro : CSG et CRDS : 127 Euro / Trimestre
Allocation familliale : 86 Euro / Trimestre
Caisse de retraite comme Organic : 196 Euro / Mois

Donc prévoyez environ 267 Euro par mois de charges auxquelles viendront s'ajouter vos impôts.


En autoentrepreneur non. Si zéro de chiffre d'affaire pas de cotisation.


En microentreprise, Les impôts que vous devrez payer sur ces revenus seront calculés suivant une formule très simple :
Vente de marchandises : Abattement de 68 % de votre chiffre d'affaire. Vous ne paierez des impôts que sur les 32 % restant.
Vente de services : Abattement de 45 % de votre chiffre d'affaire. Vous ne paierez des impôts que sur les 55 % restant.

En autoentrepreneur je sais pas.

Mais une choses est sur, si tu cotises à rien tu assures pas ton avenir.

Je suis également dans une position ou je doit choisir mon statut.
La question que je me pose, c'est quelle est la protection social dont on profite sur l'un ou l'autre des statuts (à ton droit ou pas à la sécurité social en cas de maladie, hospitalisation etc. ?)

Mais pour moi qui ai tres peu de fond de départ je pense commencer en autoentrepreneur, et dés que j'ai un CA qui me le permet passer en micro. Mais bon, je continue les recheches.
Bon courage a tous !

@+
roger- 19 oct. 2009 à 20:19
Que vous soyez en micro-entreprise ou en auto-entrepreneur, les charges à payer seront à peu de choses près les mêmes si vous faites un minimum de chiffre d'affaires.
Vous avez une explication sur :
http://auto-entreprendre.fr/Micro-ou-auto---attention-aux-bases-de-calcul.html
Même si les abattements ne sont pas tout à fait les mêmes, le principe reste bon.

La grande différence :
- en micro entreprise : les cotisations forfaitaires des premières années sont dues même si vous ne faites pas de CA et il y a régul ensuite, mais avec un minimum.

- en auto-entreprise : pas de minimum, pas de cotisation forfaitaire, pas de régularisation deux ans après...

Optez tous pour l'auto-entrepreneur et vous verrez ensuite.

Et il ya a bien d'autres points positifs dans ce régime...
mary kirdec - 31 déc. 2009 à 13:52
bon voila je suis en micro depuis 11 ans le principe est : tu déclare ton chiffre ex: 22 000€ tu paies tes chages et tes impots sur11 000€ euros voir meme toucher la prime d'impot le seul problème et que tu cottise selon le CA de l'année precedente donc une regul de fin d'année A partir de là , a toi de calculer toute l'année pour ne pas trop payer a + mary
coco- 6 janv. 2010 à 20:29
Bsoir, alors quel statut as tu choisi? Micro ou auto et pourquoi? Merci de tes réponses. Avantages et inconvénients ? pourquoi nous demande - t- on de changer de statut, quand tout se déroule tranquillement? Qu'y a -t-il à "gagner?" réellement? Fin de bouclier social...?
Réponse
+20
moins plus
Bonjour marydid64,

Les plafonds de chiffre d'affaire pour l'auto entreprise ou la micro entreprise sont exactement les memes !


Ce n'est absolument un critere de choix different.

La difference c'est que l'auto entreprise a ete cree pour les gens qui ont deja un emploi et souhaite arrondir leur fin de mois.

Car sous ce statut vous ne cotisez a la retraite que sous condition de chiffre d'affaire (1200 euros par mois) et vos trimestres retraite sont egalement validé sous condition de chiffre d'affaire.

En micro entreprise peut importe votre chiffre d'affaire vos 4 trimestres et vos cotisations retraite ne sont pas soumis a condition .


Conclusion si vous souhaitez faire de votre activité votre seul et unique source de revenu le statut micro entreprise est recommandé pour votre avenir.

Si vous avez un boulot a coté le statut auto entrepreneur est ideal.

Réponse
+17
moins plus
"micro-entreprise" c'est un régime fiscal. Les règles de calculs des impôts sont simplifiés.

"auto-entrepreneur" : il pourrait être qualifié de régime administratif.
Les obligations de l'entrepreneur sont les mêmes que dans une autre entreprise sauf qu'on en a supprimé pas mal et notamment :
- pas d'inscription au RC
- pas de comptabilité (comme dans la micro entreprise)
- calcul simplifié des impositions et charges sociales.

Mais il reste que l'auto-entrepreneur est un entrepreneur indépendant avec les mêmes responsabilités et les mêmes obligations à l'égard de ses clients, fournisseurs etc... (Il faut absolument s'assurer, par exemple sauf à en supporter les conséquences en cas d'accident)
Le régime allège les obligations à l'égard de l'état(fiscal, juridique, cotisations sociales), mais c'est tout.
Et c'est déjà formidable.

Pendant que j'y suis :
pour faire vos factures, je vous conseille un logiciel en ligne (SaaS) qui vous implififera bien la vie :
http://sweet-gestion.fr/90521745

Cordialement.

Georges

Neij- 18 janv. 2009 à 08:31
Bonjour Georges,

Peut-être aurez-vous la réponse à une question que je me pose et à laquelle les impôts n'ont pas vraiement pu répondre...

Je n'ai pas de site perso ; je vends donc (DVD, livres...) sur des sites tels que Amazon, Alapage, 2XMoinsCher et PriceMinister. Dois-je faire une facture au site (recommandé par les impôts pour Amazon) et/ou au client (qui ne me connait pas et qui paie à Amazon) ? PriceMinister, lui, demande que j'établisse 1 facture à l'acheteur pour l'article et les frais de port et m'indique qu'il émettra une facture à mon nom pour la commission (sachant qu'en tant qu'auto-etrepreneur, les achats n'entrent pas dans le calcul puisque pas de bilan !).

Je m'arrache les cheveux...

Pourriz-vous m'aider ?

Merci d'avance.
georgio49 5Messages postés vendredi 2 janvier 2009Date d'inscription 5 février 2009Dernière intervention - 18 janv. 2009 à 10:56
Bonjour,

La personne à facturer peut varier selon le contrat que vous avez avec vos partenaires.
Ce contrat est en fait constitué par les règles du site sur lequel vous intervenez. Vous avez sans doute 'accepté' les conditions générales d'utilisation qui de ce fait deviennent le contrat entre vous.
Si le site vous demande de le facturer, c'est qu'il vous achète et revend à l'utilisateur final.
Si on vous demande de facturer l'acheteur final, c'est que le site n'intervient que comme commissionnaire et il doit vous faire une facture pour cette commission tandis que vous, vous facturez l'acheteur final.
Tout est donc normal de mon point de vue.
Il faudra vous adapter... (sweet-gestion.fr).

Les achats ?
Le montant des achats ne figure jamais dans le bilan...
La règle que vous appliquez pour reverser les cotisations sociales et impôts dit que vous ne tenez compte que du chiffre d'affaires.
On ne déduit donc pas les achats pour calculer les bénéfices.

Georges Rondeau
http://auto-entrepreneur.2aaz.net
Réponse
+14
moins plus
La création d'une activité indépendante n'est pas anodine. A lire les messages de ce forum, j'ai un peu l'impression que certaines personnes pensent que la création d'une entreprise indépendante (quel qu'en soit le statut) est une opportunité pour exercer une activité professionnelle en payant le moins de charges possibles.

Je rappelle que les cotisations sociales permettent de calculer les indemnités journalières en cas d'arrêt maladie et le montant des retraites ou pensions d'invalidité. (l'auto entrepreneur est soumis aux mêmes règles. Ne pas se laisser attirer par un statut qui permet à l'État de réduire son nombre de chômeurs)

Ces prestations sont liées aux revenus sur lesquels vous cotisez.

En conséquence, quel que soit le statut (micro social, auto entrepreneur, régime BIC simplifié ou normal, rémunération de gérance pour les gérants majoritaires de SARL...) ce sont vos revenus déclarés (= assiette sociale) qui détermineront ces indemnités.

A vous d'estimer le revenu professionnel que vous pensez réaliser au cours des 2 premières années d'activité pour que vos cotisations soient calculées sur une base réaliste par rapport à vos revenus estimés. A partir de la 3ème année, vos cotisations seront calculées sur la base de vos revenus réels.

Gardez en tête que le travailleur indépendant est soumis aux mêmes cotisations retraite et santé qu'un salarié (à revenu égal, cotisations égales). Mais comme il est également "l'entreprise", il doit régler à la fois la part salariale et la part patronale.

Bon courage à tous les créateurs d'entreprise.

SOS RSI

Réponse
+6
moins plus
bonjour
je me renseigne aussi de la difference entre la micro...et auto ...
je suis installée depuis plus de 3 ans et 1 peu trop de charge pour ma petite activitée
j attend les formulaire pour prendre rdv aupres de rsi rencontrer 1conseillé
a savoir si cela serai plus avantageux
es ce que j ai bien compris 23% sur mon CA mais es comme pour la micro avex l abattement de 50%??
je dois me decider avant le 31 et je demande si c vraiment 1 chance ou 1 attrappe nigo ?
par exemple pour 1000 euros de CA j aurais 230 ou 115 euros ?
merci d avance

RemiGuil- 11 mars 2009 à 14:50
Avec le micro-social, cela vous coutera aussi cher, mais avec des différences importantes tout de même dans les modalités de paiement :
Voyez là :
http://auto-entreprendre.fr/Micro_ou_auto___attention_aux_bases_de_calcul.html
Cordialement.
tata lili- 11 mars 2009 à 20:47
merci bien des renseignements
oui ca aurai ete encore mieux l année passée car j ai eu le droit a la regularisation qui m a fait bien mal!!!
mais les chiffres que j ai lu grace a ton liens ne sont encore pas les meme que ceux que m a dit rsi cela revient au meme je croit a qqs euros pres!
et pour les impots j en paye pas encore et j ai meme eu le droit a la prime a l emploie l année passé et donc je pense pouvoir l avoir cette année
donc je ne doit pas prendre avec les impots compris ?
aurais je droit a cette prime avec ce statut?
pour ma part si c est vraiment 12% du CA j y gagnerais quand meme pas mal je crois surtout que ca revient au reel simplifié sans avoir de comptable!!!
merci encore c cool de pouvoir s aider
tata lili
Réponse
+4
moins plus
bonjour a vous*
Voiloir entreprendre c'est bien!vouspouvez en 3 clics etre autoentrepreneur,vous vous inscrivez sur le net ,vous faites du chiffre vous payez et si vous n'avez pas de chiffre ,vous ne payez rien,en ce qui concerne le pole emploi,il vous reste 5 mois vous dites,vous pouvez demander ces 5 mois pour creer votre entreprise,mais vu le nombre de mois (peu)il vaudrait mieux les garder ca vous fait une petite marche de manoeuvre et cumuler chomage et emploi ,car il ne faut pas rever il faut faire sa clientele et les premiers mois voire années ne sont pas tt a fait un reve !vous avez des aides a la creation par contre avec un dossier bien ficelé ,un bon previsionnel,vous pourrez avoir l'accre a demander ce qui pourra vous faciliter un petit pret bancaire oui allez y vous avez du courage et des aides a la clé
mcd

Réponse
+3
moins plus
mais je confirme ce que vous dite.

Trimestre VALIDE mais NON COTISE

Pour valider 4 trimestres de retraite un chiffre d'affaires minimum doit être réalisé dans l'année :

- 24 040 € HT pour les commerçant.
- 13 936 € HT pour les artisans.
- 11 554 € HT pour les professionnels libéraux.



Source : www.apce.com



Réponse
+3
moins plus
Les créateurs d'entreprise et les dirigeants de TPE placés sous le régime de la micro-entreprise peuvent opter, depuis le 1er janvier 2009, pour le régime ultra-simplifié de l'auto-entrepreneur et s'acquitter de leurs cotisations sociales et de leur impôt sur le revenu par un versement forfaitaire libératoire.
Les modalités de déclaration et de versement du prélèvement forfaitaire libératoire ont été précisées par le décret 1348 du 18 décembre 2008 (JO du 19) dont voici une synthèse.

L'option pour le règlement simplifié des cotisations et contributions dues est exercée par l'envoi, à la caisse dont relève le travailleur indépendant, du formulaire dont le modèle est fixé par arrêté. En cas de création ou de reprise d'une activité, le travailleur indépendant peut présenter sa demande au centre de formalités des entreprises qui transmet le formulaire à la caisse.
Le demandeur précise la périodicité, mensuelle ou trimestrielle, de déclaration et de paiement des cotisations et contributions sociales et, le cas échéant, de l'impôt sur le revenu.
La périodicité de déclaration et de paiement choisie vaut pour l'année civile. Elle est tacitement reconduite l'année suivante, sauf modification dont le travailleur indépendant informe la caisse mentionnée au premier alinéa, au plus tard le 31 octobre de l'année précédant celle au titre de laquelle la demande est effectuée.

Le travailleur indépendant qui a opté pour l'application des dispositions de l'article L. 133-6-8 et, le cas échéant, de celles de l'article 151-0 du code général des impôts communique périodiquement à l'organisme chargé du calcul et de l'encaissement des cotisations et contributions sociales le formulaire.
Le formulaire mentionne le montant du chiffre d'affaires ou le montant des recettes, qui sont pris en compte pour la détermination des régimes d'imposition et qui ont été réalisés au cours du mois ou du trimestre civil précédent, le montant de ses cotisations et contributions sociales correspondantes et, le cas échéant, le montant de l'impôt sur le revenu dû au titre de cette période.
Il est transmis, daté et signé, accompagné du règlement des sommes dues, au plus tard :
a) Pour les travailleurs indépendants ayant opté pour le versement mensuel, le dernier jour du mois qui suit l'échéance mensuelle précédente ;
b) Pour les travailleurs indépendants ayant opté pour le versement trimestriel, les 30 avril, 31 juillet, 31 octobre et 31 janvier.
Le formulaire peut également être transmis par voie électronique, dans les conditions prévues à l'article L. 133-5. Le paiement correspondant peut aussi être effectué sous forme dématérialisée.
En l'absence de chiffre d'affaires ou de recettes, le travailleur indépendant n'est pas tenu de transmettre le formulaire.

En cas de création ou de reprise d'activité, la première déclaration du chiffre d'affaires ou de recettes et le paiement correspondant portent sur les sommes dues pour la période comprise entre le début ou la reprise d'activité et la fin :
a) Soit des trois mois civils consécutifs suivants, pour les travailleurs indépendants ayant opté pour le versement mensuel ;
b) Soit du trimestre civil suivant, pour les travailleurs indépendants ayant opté pour le versement trimestriel.

Le créateur d'entreprise qui bénéficie d'une exonération de cotisations de sécurité sociale peut demander le bénéfice de l'option du calcul et du règlement simplifiés des cotisations et contributions au plus tard le dernier jour du troisième mois qui suit celui de la création de l'entreprise.
Dans ce cas, le bénéfice de l'option prend effet à l'issue de la période d'exonération. Par dérogation aux articles R. 133-30-2 et R. 133-30-3, la première déclaration de chiffre d'affaires ou de recettes et le paiement correspondant portent sur les sommes dues pour la période comprise entre la date de fin du bénéfice de l'exonération et la fin du mois ou du trimestre civil suivant.

Le travailleur indépendant qui a opté pour le règlement simplifié des cotisations et contributions et qui déclare un montant de chiffre d'affaires ou des recettes nul pendant une période de douze mois civils ou de quatre trimestres civils consécutifs perd le bénéfice de cette option.
Précédent
Auto-entrepreneur : régime bientôt élargi

Réponse
+2
moins plus
Réponse
+2
moins plus
Bonjour,
En micro entreprise avec ma femme (conjoint collaborateur) depuis de nombreuse années, quelles sont les avantages , inconvenients , et limitations d'exercice à passer de la micro entreprise au systeme d'auto entrepreneur.
L'imposition liberatoire de 1% revient exactement au meme qu'à mon imposition sur le revenu+taxe pro,
les charges par contre devraient etre de l'ordre de 10-12% de moins (rectifier moi si je me trompe), donc c'est interressant.
Ou ce trouve le probleme?? car dans ce cas pourquoi maintenir la micro entreprise si on a les memes possibilitées avec un coup d'exploitation moindre?
Pourqu'oi ne l'on t' il pas supprimée?

carole- 4 févr. 2009 à 13:39
je me pose exactement les memes questions suis dans le meme cas et je pense que la diff reside dans le type d'activite est si tu a besoin de locaux pour l entreprise car pas de numero de rcs pas de bail ou du moins probleme pour le renouvellement du bail.
du moins c est ce que j ai cru comprendre.
si plus d info merci de m en faire profiter
clara37- 25 janv. 2010 à 22:17
bonsoir a tous,
voila je vous explique mon cas..voila j'ai 24ans, je suis conseillere de beaute en parfumerie,je suis actuellement en prériode dessaie ma responsable vien de me dir cette semaine qu'elle ma garderai pas pour une raison vraiment NUL bref, alors jai décidé de me lancer a mon compte, je souhaiterais etre esthéticienne a domicile et prothésiste ongulaire dans ma ville a tours, je sais que la concurrence et la, mais la
le fait qu"elle et mi un therme a mon contrat me rend plus forte jai eu un dégout total, j'ai envi de travailler pr moi et de ne plus avoir de compte a rendre a part a moi meme, voila jaimerai avoir des conseil sur l'auto entrepreneur, et la micro entreprise?, qu'elle et le mieu pr moi?? en sachant que je vie seul donc je paye tout toute seul, facture loyer etc...je souhiaterai aussi avoir des conseils ya til une aide pour lé demandeurs d"emploi? jai le droit aux assedic pendant encor 5 mois est ce ke jai le droi de cumuler les 2 ?? merci de bien vouloir me repondre, et désolée pour les abréviations..
georgio49 5Messages postés vendredi 2 janvier 2009Date d'inscription 5 février 2009Dernière intervention - 4 févr. 2009 à 14:42
Vous trouverez des réponses à ces questions avec ce lien :
http://auto-entreprendre.fr/Quelques_commentaires.html

Cordialement.
Georges
jeff- 11 févr. 2009 à 07:43
je suis en régime micro depuis 10 ans...

Encore une subtilité qui m'échappe dans ce régime d'auto entreprenneur, dont les charges sont 10% de moins!!!!!!
remiGuil- 12 févr. 2009 à 16:01
Bonjour,
vous êtes au régime micro depuis 10 ans ? Je suppose qu'il s'agit du régime micro-entreprise (franchise de tva et bénéfice évalué forfaitairement).

Vous avez la possibilité d'opter pour le régime social nouveau dit "micro-social' c'est à dire celui créé en même temps que le statut d'auto-entrepreneur.

Cette option vous ouvrira le droit d'opter pour le régime micro-fiscal (payer en mêm temps que les charges sociales le prélèvement libértoire l'impot sur le revenu).

Pas belle la vie ?

Voyez http://http://gestion-tpe.com/Option_pour_le_regime_micro-social.html

Cordialement.
Réponse
+2
moins plus
l'avantage principal du statut de l'auto entrepreneur est que les charges fiscales et sociales sont calculé en proportion du CA ! Mais attention ! votre auto-entreprise n'aura pas la capacité juridique (tout comme la micro) donc en cas de non-paiement des charges ou autres problèmes c'est vos deniers personels qu'on va saisir !

Réponse
+2
moins plus
Bonjour!
Pour vos bien personnels, donc protéger votre pratimoine, l'article L 526-1 du code de commerce permet de faire devant notaire une déclaration d'insaisissabilité de la résidence principal ainsi que de tout bien foncier bâti ou non bâti qui n'est pas affectié à un usage profressionnel...
bref y'a moyen de protéger ses biens hein!

Réponse
+2
moins plus
Le régime de l’auto-entrepreneur se caractérise tout d’abord par sa très grande simplicité par rapport au régime de la micro-entreprise.

Les trois grandes améliorations et simplifications apportées avec le statut d’auto-entrepreneur:

1.Tout d’abord il n’y a plus d’inscription au niveau du registre du commerce et des métiers à faire systématiquement.
2.L’inscription se fait en ligne sur Internet, ce qui facilite et accélère encore plus l’immatriculation de son entreprise.
3.Enfin, en ce qui concerne les cotisations sociales et l’impôt sur le revenu, il a été mis en place des pourcentages qui sont appliqués par rapport au chiffre d’affaire.
A la question, y-a-t-il des types d’activités plus adaptés au régime de l’auto-entrepreneur ou au régime de la micro-entreprise, il apparaît que c’est plus le chiffre d’affaire qui peut permettre de décider d’opter pour l’un ou l’autre des statuts d’entreprise:

Pour une toute petite entreprise qui est encore en projet et pour lequel le chiffre d’affaire sera plus anecdotique au démarrage, il est préférable de s’inscrire en tant qu’auto-entrepreneur. On reste ainsi dans la légalité par rapport à l’administration fiscale.

Réponse
+1
moins plus
De nouvelles infos sur ce statut (par le gars qui a pondu le texte de loi) :

http://www.netbusiness-team.com/news/auto-entrepreneur.php

Réponse
+1
moins plus
Réponse
+1
moins plus
Bonjour,

J'ai vu qu'on ne cotisais pas a la retraite sur les feuilles que l'urssaf m'a envoyé.

C'est ecrit noir sur blanc

RSIste- 15 sept. 2009 à 13:22
C'est faux vous cotisez pour votre retraite a partir du moment ou vous validez 1742€ d'assiette d'imposition pour un trimestre.
Réponse
+1
moins plus
bonjour jessy et mdh79

jessy je pense que de tt facon on a plusqu a attendre pour voir maintenant c fait
et si cela est encore - avantageux on changera
et moi aussi de tt maniere ca va me permette de me refaire 1peu vu la conjoncture!!!!
bon courage a toi
mdh79 oui je sais bien pour l histoire de l abbattement mais en micro il s en servait aussi pour le calcule des charges sociales
bonne continuation a tous

Réponse
+1
moins plus
bonjour à tous,

je souhaite créer mon entreprise. je me renseigne actuellement sur la " micro-entreprise".

celui qui créé une micro-entreprise est fiscalement considéré comme quoi ? un auto-entrepreneur ?

si oui, je possède un patrinoine personnel. peut-il être en danger si ma micro-entreprise est en difficulté ?

la micro-entreprise possède-t-telle une personnalité moral auprès des institutions fiscales et sociales?

Par avance, merci à ceux qui prennent le temps de me répondre.

Cordialement,

Peps.

tata lili- 17 avril 2009 à 12:40
bonjour peps
je pense que le + simple c que tu te renseigne directement a la chambre des metiers ou CCI tout depend de quel sorte d entreprise tu veu creer???
la micro ou auto..n est pas la meme chose en terme de fiscalité mais tt 2 sont pour des petites entreprises
apres si tu veu pas que ton patrimoine soit risqué y a d autre forme juridique aussi
le mieux pour toi c d aller directement rencontrere 1 conseillé c gratuit est +sure que les forums
bon courage a toi
Ce document intitulé « Auto entrepreneur ou micro entreprise ??? » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une