Droit-Finances
Recherche
Posez votre question Signaler

Père d'un enfant qui n'est pas le sien [Fermé]

clubbers47 - Dernière réponse le 5 janv. 2010 à 10:50
Bonjour,
Il y a 13 ans j'ai connu une femme avec qui j'ai eu un enfant.Il s'avère que le comportement de la maman à un moment donné(adultère)m'a fait perdre confiance en elle et depuis ce jour j'ai toujours eu un doute sur ma paternité,du coup j'ai demandé à cette dernière,dont je suis séparé depuis 10 ans,une autorisation de test adn de paternité.A la réception du courrier la réponse donnée pour ce test(avec 23 marqueurs pour une précision de 99,9999%) révèle que je ne suis pas le père de l'enfant.Aujourd'hui je ne veux plus voir cet enfant qui se sent mieux avec sa mère car elle m'a toujours dénigré(ex:tiens v'la ton connard de père ou mieux encore ton père a demandé pour faire un test de paternité...elle ne s'est pas démontée jusqu'au bout) et mes questions sont les suivantes:
Pensant que cet enfant était de moi je l'ai déclaré,aujourd'hui suis-je dans l'obligation de continuer à verser la pension alimentaire et d'être obligé de le prendre 1 week-end sur 2 ? quelles sont aujourd'hui mes devoirs et mes obligations ?
Je ne souhaite même pas demander le remboursement des pensions versées,même pas un procès car elle n'est pas solvable,elle n'a jamais vraiment travaillé de toute sa vie.
Je veux simplement ne plus en entendre parler.
Lire la suite 
Réponse
+17
moins plus
Je viens de faire un petit tour sur les avis que j'ai observé et pour faire une synthèse de toutes ces réponses,voici mes propos:Pour commencer je suis déjà informé sur le côté illégal d'excuter un test adn en France,en résumé si on a reconnu un enfant qui n'est pas le sien et quelque soit son âge au moment de vérité on doit ne rien dire si ce n'est continuer à faire comme si de rien n'été et en gros excusez moi l'expression..."se faire enfler par une femme qui n'aura jamais eut l'honnêteté de dire la vérité".Vos réactions ne sont pas totalement fausses mais si on passe par la,nous les hommes nous sommes donc les pères de tout le monde et personne à la fois et nous n'avons plus cas déclarer tous les nourrissons que l'ont croisent dans les maternités juste histoire de faire plaisir à une minorité de "poufiasses"(je reste nature désolé)qui ne pensent à vivre qu'avec des pensions alimentaires et autres aide de la CAF de notre cher et tendre pays qu'est la France en ne légalisant pas ce type de test.Quoi qu'il en soit cela prouve au moins une chose,c'est que ces tendres ex ont toujours le dernier mot,si je puis dire ainsi.J'ai vu il n'y a pas si longtemps un sondage qui a été effectué concernant plus de 3200 couples papa/enfants et le résultat est stupéfiant,de mémoire 21/22% des couples papa/enfants révèlent qu'il n'y a aucun lien de parenté,pire 6% de ces résultats indiquent qu'il y a un lien avec autre membre de la famille(oncle,cousin...),ce qui veut dire que statistiquement parlant 1 papa sur 4 n'est pas le père.Le plus gros dans tout ça c'est que certaines personnes ami(e)s ou membre de la famille ont trouvés des aires de ressemblence...quelle hyronie !(voir hypocrisie pour certains).Maintenant voici ma conclusion:un test de paternité devrait être obligatoire à chaque naissances et croyez moi il y aurait beaucoup de surprises et de déceptions....c'est la morale de cette l'histoire mais heureusement je ne mets pas toutes les femmes dans le même panier et heureusement car tout le monde n'a pas l'esprit tordu,j'espère sincèrement que peu d'hommes vivront cette expérience.biz à tous...

tarasouris 4145Messages postés lundi 4 août 2008Date d'inscription ContributeurStatut 21 janvier 2011Dernière intervention - 27 nov. 2008 à 22:38
Bonsoir
Clubbers47 ,

Et merci de ne pas nous mettre toutes dans le même "panier", sinon nous serions 3 femmes sur 4 à devoir subir l'humiliation d'un passage obligé à chaque naissance de faire faire un test pour prouver la paternité de nos maris ou compagnons ... ! Donc prouver que nous avons été honnêtes et fidèles ... ce serait assez traumatisant et humiliant pour nous aussi, non ?

Je comprends, je crois, le sentiment de trahison et d'humiliation que vous devez vous-même affronter . Si j'en crois votre premier post, ce n'est qu'après 10 ans de séparation que vous avez fait pratiquer ce test, ce qui laisse supposer que vous avez vécu tout ce temps avec le doute à l'esprit, ce qui doit être bien lourd . Peut-être aussi ce doute toujours présent ne vous a pas permis d'entretenir des relations profondes et sincères avec l'enfant, qui lui n'est pour rien dans tout cela ... L'amour paternel n'est pas obligatoirement "biologique" !

Il est très choquant pour un père de découvrir qu'il n'est pas le père "biologique", il est bouleversant pour un enfant de découvrir que son "papa" ne veut plus être son papa ; la Justice navigue donc un peu et n' ordonne pas forcément le test, susceptible de provoquer au sein de familles entières, en plus des enfants, bien des perturbations, conflits, suspicions ... Il y a donc un délai pour demander le test, au-delà se pose le problème de savoir ses répercussions sur les uns et les autres et si elles sont bienvenues . Les juges sont très prudents dans cette difficile décision .

Toutefois, j'en reviens quand même au rapport que j'ai lu concernant un laboratoire espagnol qui annonçait 80% de clientèle française ... et je suis obligée de reconnaître que, s'il y a tant de demandes, c'est qu'il y a beaucoup de doutes et que la législation devrait peut-être suivre l'évolution de la société .

J'espère que vous, vous pourrez vous remettre de tout ça, en tout cas, sans trop de dommages .

-------------------------------------------------------------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §
clovis- 1 déc. 2008 à 10:52
Tout a fait d'accord! Il faut faire test adn.
bankai972- 11 nov. 2009 à 10:04
"un sondage qui a été effectué concernant plus de 3200 couples papa/enfants et le résultat est stupéfiant,de mémoire 21/22% des couples papa/enfants révèlent qu'il n'y a aucun lien de parenté,pire 6% de ces résultats indiquent qu'il y a un lien avec autre membre de la famille(oncle,cousin...)"

Salut,

Je voudrais juste savoir où on peut retrouver les résultats de cette études; j'avis entendu des commentaires de cet ordre dans une émission de télé et, c'est vrai que ça se passe de commentaire quoi. Bien sur dans le même genre beaucoup d'homme on sans doute des enfant "or ménage", mais quand même 1 homme sur 4 qui ne serait pas le père de son enfant... c'est choquant!!!

Si quelqu'un peut me dire où trouver ces statistiques pour mon info personnelle... Merci
Réponse
+3
moins plus
bonsoir
je croit que vous avez pas bien compri son histoir,la pension allimentaire je dis qu'a tout moment il peut arrété de lapayé s'il prouve que ca femme à était infidelle mais aussi il faudra qu'il avoue que les tore son partagé vu que MR aussi et parti voir ailleur,malheureusement c'est l'enfant qui en fait les frai.
méme si la mére touche le chéque, il faut qu'ils assumes leurs actes.

daurine- 25 sept. 2009 à 16:23
bonjour voila mon cas a moi je me suis marié 18ans mon mari ma abandonner avc ma fille tres tot jais refait un enfant avc un autre homme mais a lépoque cétait pas comme maintenant 1973 cette enfant je lui est fait porter le nom de mon ex mari le vré pére de ma fille maintenant mafille énée mademander décrire une letre a son pére pour quil retire mon autre fille de son testamentjais avouer que cette enfant nétait pas le sien ps jais des remort de voir deuxsoeurs se bouffer pour une maison alors que mon ex mari a dautres enfants que va til ariver dans toute cette facheuse histoire en plus il a tjrs payer la pension allimentaire de cette enfant qui nest pas le sien bréf ont fait quoi ?
Réponse
+3
moins plus
Monsieur,


Les lois sur la bioethique, comme beaucoup de lois de notre code civil ont été pensée afin de préserver les plus faibles, en l'espéce,l'enfant.

Certes, vous n'étes peut être pas le pére biologique mais vous auriez pu l'être; preuve en est, vous avez reconnu l'enfant.

Cette reconnaissance, en tant que présomption de paternité est irrefragnable, sauf à prouver que vous auriez agit sous la contrainte.

Si vous souhaitez diminuer , en revanche, le montant de votre PA, libre à vous de le faire et de saisir le JAF mais n'evoquez pas ce test de paternité devant un juge français, vous risqueriez gros.

Emttez des doutes, à la rigueur mais" Tu seras un homme , mon fils"...d'une certaine façon.

Réponse
+2
moins plus
bonjour,
mon frère passe par la en ce moment.
il a fait comme vous un test ADN et les résultats montrent bien que ce n'est pas le papa biologique.
cela ne change pas de l'amour que nous portons a ce petit mais mon frère vit très mal cette tromperie.
il est parti devant le juge et le juge a bien rassurer mon frère que au niveau de la loi le petit restera toujours son garçon et qu il restera responsable de lui, qu il signifie des devoirs (pension alimentaire, éducation...).
cette enfant au pres de la loi et le votre et son comportement en vers vous n'est pas de sa faute mais celle des parents .
expliquer a votre fils pourquoi vous aviez fait cette démarche,
que vous aviez été tromper lui comme vous par sa maman et que le papa ce n'est pas celui qui mets la graine mais celui qui aime et qui élève son enfant.
croyez moi, que je vous le dis car mon frère le vis avec mon neveux et le petit a bien compris avec le temps
et maintenant une complicité plus intense entre c est créer. au plus désarrois et sentiment triste de la maman.
BON COURAGE

Réponse
+1
moins plus
J'aimerais bien avoir la réponse des femmes du forum sur le fait de devoir payer une pension alimentaire pour un enfant que leur mari aurait fait à une autre femme ... Sur l'injustice que représente la possibilité pour les femmes d'accoucher sur X, face à la "traque au père", véritable ou pas, qui se résume à être un chéquier dans bon nombre de cas.

Je rappelle les faits : quelqu'un nous dit
- qu'il n'est pas le père biologique.
- que l'enfant l'a délaissé suite au bourage de crane de la mère, qu'il n'y a donc pas de morale à faire sur le besoin d'affection.
- que l'enfant étant mineur c'est la mère qui encaisse les chèques, pas l'enfant. pas la peine de faire comme si un mère qui fait un enfant dans le dos et dénigre son père devant lui était un modèle de droiture et présumer que l'intérêt de l'enfant passe avant tout.
- que l'enfant a un père biologique et qu'il n'y a pas de raison pour qu'il n'assume pas les conséquences de ses rapports non protégés.
- qu'il a fait un test adn. Sa pratique est interdite, ce n'est pas pour ça que le résultat n'existe pas. On n'envoi pas les enfants adoptés par des couples d'homosexuels à l'étranger dans des foyers, et pourtant c'est interdit !

Je repose donc la question (et recentre le débat) : peut il demander la fin de la pension alimentaire.

Vu que vous n'avez pas eu de réponse, le mieux c'est d'en faire la demande au juge et vous serez fixé (comme je vous l'ai dis, mais apparemment vous portez plus d'intérêts aux autres messages)

Si la réponse est non, vous devrez assumer le fait d'avoir eu des rapports non protégés avec une femme que vous saviez pourtant infidèle.

Réponse
+1
moins plus
Votre ex mari a reconnu cet enfant ,cet enfant est l'héritier de votre ex mari .
Votre fille n'y peut rien ,
ON NE PEUT PAS DESHERITER UN ENFANT .

daurine- 21 oct. 2009 à 18:31
bsr oui je men doutter impeut de cette situation troublante mais la lettre que jais écrit a mon ex mari je suis daccord pour aller en justice avc lui et dire devant le juge que cette enfant cest moi qui lait voulu avc un autre pour me vanger quil maver abandonner pour une autre fille vous savez a 18ans en 1970les cerveauxdes jeunes nétait pas si développer que actuellement alors quoi quil en soit je vérais bien se qui arivera devant la barre du juge ? mme pas peur son nautair fera se quil est juste de faire lui seul a le pouvoir dexécution ou non il est asermanter merci cdl daurine
daurine 1Messages postés mercredi 21 octobre 2009Date d'inscription 21 octobre 2009Dernière intervention - 21 oct. 2009 à 18:44
pourquoi se bouffer entre soeur alors que la vie est courte tout sa pour une baraque pitié
perinp- 5 janv. 2010 à 10:50
Bonjour

J ai pris le tps de lire tous vos commentaires
Je suis dans le cas aussi ou ma confiance a été bafoué pendants plus de 11 ans par une femme qui m'a cache que le père biologique de mon fils était son ex et soit disant uniquement vrai amour de sa vie, a ses dires
Cela finalement j'en suis sur, prête plutôt à rire, d'autant que mon cas semble n'être pas isole, on peut alors comparer la longueur de nos cornes, cool :-)

Une première réflexion, je pense que les jugements moraux ne sont pas de mise, car en final seul l'intéressé peut ressentir comment il s'est fait m... Et excuser moi l'expression avec une profondeur incommensurable,

Par exemple peut-on obliger une femme violée à garder l'enfant ?

Je pense donc que la justice en voulant a tout pris préserver l'enfant, préserve rien du tout, mise a part le pouvoir d'achat de la mère, et économiser l'argent des organismes sociaux, ce qui souvent est le but non avoue d'une grande majorité des juges et je pourrais vous le prouver avec mon dernier procès qui en la matière est éloquent :-)

Car en final seul le père devrait gérer et décider en son âme et conscience ce qu'il doit faire, et non la justice l'obliger à être gentil alors que l'on sait ce que notre société et humanité réserve comme sort au gentil ... trop bon trop c..

Dans mon cas, en effet mon fils est le plus important et MOI JE souhaite le préserver malgré et contre lui même, meme si la filiation biologique est quasi prouve comme inexistante
Car souvent aussi les enfants ne sont pas non plus tous des enfants de cœur et peuvent se faire acheter par une Play station et voir rejeter leur père trop sévère et exigeant à leur gout
MAIS AU MOINS que l'on me laisse être quelqu'un d'exceptionnellement morale et reconnu en tant que tel, plutôt que de m'imposer une pension et de rester le pauvre c... que j'ai toujours été aux yeux de la mère et maintenant de mon fils, merci la justice :
MAIS CELA DEMANDERAIT a la justice de faire confiance au PERE dans ce cas,
Et on ai a des années lumières de cet état de conscience dans ce pays, ou le lobbying féminin au niveau politique et de la justice a atteint son paroxysme,
On pourra difficilement faire mieux après la discrimination positive des sexes, une autre aberration humiliante pour les femmes qui ne semblent pas s'en plaindre finalement ?????


Donc la Justice a nouveau est totalement aveugle et sexiste,
Reste qu'il est vrai que les pbs familiaux sont tous des cas tres specifiques et l'expertise qu'ils exigeraient pour etre juges en connaissance de cause couterait beaucoup trop cher aux contribuables que nous sommes tous :-)

Merci de m'avoir lu
Bien Cordialement a vous
Réponse
+0
moins plus
Ce qui est sur c'est que vous ne pouvez pas "dé-déclarer" l'enfant. Le lien de paternité ne peut pas être supprimer. Par contre mettre fin à la pension alimentaire, ça c'est autre chose. Je suis intéressé d'avoir un avis éclairé là dessus.

De toutes façons vu le cout d'une pension et le cout d'une requête au tribunal, ça vaut quand même le coup de demander.

tarasouris 4145Messages postés lundi 4 août 2008Date d'inscription ContributeurStatut 21 janvier 2011Dernière intervention - 24 nov. 2008 à 19:38
Bonsoir ,


Je suppose que vous avez fait faire ce test ADN par vos propres moyens ?

En France, pour être valable, ce test ne peut être juridiquement valable que s'il est ordonné par un juge et effectué par l'expert désigné .

Il vous faut donc saisir le J.A.F. , le convaincre de la situation vous ayant amené à douter de votre paternité, test effectué négatif, et lui demander d'ordonner le test valable pour toute procédure en France, la poursuite de toute relation paternelle étant devenue psychologiquement impossible . - Le juge n'y est pas obligé, sa conviction peut être que l'enfant dont vous avez toujours été le père est un peu âgé maintenant pour vous voir disparaître ... - Ex: une maman s'est vue débouter à la suite d'une forte demande de sa fille de 16 ans, malgré de sérieuses raisons !

Ensuite, au vu des résultats, le J.A.F. prendrait les décisions qui lui paraîtront les meilleures pour l'enfant : son âge, celui qui a été son père qui ne le serait soudain plus, ces considérations entreront sans nul doute en ligne de compte; tout dépendra aussi de la position de la maman dans cette affaire .

Vous assurer de la prise de position d'un juge ne serait pas sérieux, d'autant que, juridiquement, vous êtes en droit de contester votre paternité et de vous refuser à toute relation et entretien de l'enfant ...

---------------------------------------------------------------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §
gerber1 14012Messages postés mardi 11 novembre 2008Date d'inscription ContributeurStatut 28 janvier 2015Dernière intervention - 24 nov. 2008 à 22:33
Je suis étonné que vous ayez pu faire un test de paternité .

En France, depuis l'entrée en vigueur des lois dites de bioéthique du 29 juillet 1994, l'article 16-11 du Code civil réglemente l'identification d'une personne par ses empreintes génétiques. Contrairement à d'autres pays francophones, notamment la Suisse, la Belgique et le Canada, la France interdit aux particuliers la consultation de laboratoires quant à leur recherche de paternité. En effet, en matière civile, le test de paternite ne peuvent être ordonnés que que dans le cadre d'une procédure judiciaire visant à établir ou à contester un lien de filiation. En outre, le consentement de l'intéressé doit être préalablement et expressément recueilli. Enfin, sauf accord de la personne de son vivant, aucune identification par ADN ne peut être réalisée après sa mort.

D'autre part,Il y a trop longtemps que vous avez reconnu votre enfant,vous avez un certain délai pour y renoncer.Car il faut prouver que vous n'étiez pas au courant.
www.lemoneymag.fr
De ce fait Vous ne pouvez le déshériter.vous lui devez assistance .
tarasouris 4145Messages postés lundi 4 août 2008Date d'inscription ContributeurStatut 21 janvier 2011Dernière intervention - 25 nov. 2008 à 10:55
Bonjour ,

Clubbers47 n'ayant pas répondu à la question, il y a lieu de supposer qu'il a fait pratiquer, avec l'accord de la maman, un test ADN à l'étranger, pratique illégale en France et lourdement punie ... Nombreuses sont cependant les propositions de ces tests "privés", un important laboratoire espagnol n'a-t-il pas récemment annoncé 80% de clientèle française ? Clubbers47, vous n'ignoriez pas être dans l'illégalité ?

N'ayant vécu de peu de temps avec l'enfant, la filiation a cependant été établie par votre reconnaissance, mais la possession d'état pourrait elle être démontrée par un nouveau compagnon de la maman qui assure au quotidien auprès de l'enfant depuis plusieurs années ?

Il semble qu'il y ait un "vide", en fait, quant au délai à partir duquel un père peut contester sa paternité : 10 ans, mais à partir de quel moment ? L'enfant lui-même a 10 ans après sa majorité pour contester une paternité ... Flou également devant la recrudescence des demandes de contestation de paternité à tous âges de l'enfant .

Le père biologique peut se voir débouter par une possession d'état ; à l'inverse, le père officiel débouté en raison des perturbations que peuvent provoquer pour l'enfant sa "brutale" désaffection ...
J'ai lu, çi et là, qu'actuellement sont assez souvent prises des décisions "entre deux eaux" et non satisfaisantes : aucune obligation de rencontrer l'enfant, mais versement de la pension alimentaire ; contradictoires en soi, et qui n'ont pas force de jurisprudence ; car l'enfant a besoin personnellement d'avoir père et mère, les notions de "finances" lui sont indifférentes !

C'est d' ailleurs pourquoi j'avais mis beaucoup de "conditionnel" quand à vos possibilités d'obtenir satisfaction . Toutefois, ayant eu des doutes tardivement, rien ne vous empêcherait de présenter au juge votre contestation, sans certitude de la position de ce juge .

-----------------------------------------------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §
Réponse
+0
moins plus
bonjour,
je compati avec vous,mais je ne suis pas dutout dacord sur ce qui à était dit,
pour quoi toujour penssé qu'a son égaux,en éffet vous avait eut un enfant qui n'ai pas le votre,et je comprend votre requette,mais quand méme il faut pas nier l'évidence,vous avait était papa, vous lui avait donné votre non,vous avait peut étre inssister a son premier petit pa et son premier annivérssaire,dite moi ca change quoi pour vous un test de paternité,lui retirer votre non c'est lui retirer ca personnaluité et le perturbé,plus tard ce sera à lui de voir s'il souhaite toujour porté votre non ou pas,ne changé pas vos habitudes avec lui ,prennait le pendans les wee-kend comme vous le faite dabitude.
et pour la pension laisser lui c'est pour les besoin de l'enfant,apres tout c'est un étre apar entiére.
faitre ce qui est le mieux pour l'enfant et ne faite pas comme ca mére.
cordialement

Réponse
+0
moins plus
Afin de finaliser un peu ce dialogue,je tiens juste à rajouter pour conclure mais aussi pour rester sur ma position d'obligation de faire pratiquer un test adn à chaques naissances car aucune femme n'a lieu d'être humiliée,ridiculisée ou je ne sais d'autres qualificatifs mais lorsqu'on n'a rien à se reprocher,perso je ne vois pas où est le problème,de faire faire un test de paternité,bien au contraire c'est tout simplement une belle preuve d'honnêteté de la par de la maman.Vous savez c'est un peu comme lorsqu'on arrive sur un rond-point où se trouve les forces de l'ordre et que l'on sort de boite en ayant bu...trop bien sur et que l'on se fasse toper,il faut savoir revonnaitre ses erreurs.Ou même sans avoir bu en boite,pour un simple contrôle,si vos papiers sont en règles,vous vous sentez très bien dans vos baskettes et vous présentez vos papiers sans que dans votre tête il ne se passe quoi que ce soit,donc aucune crainte.Maintenant je tiens à préciser que je ne mets certainement pas toutes les femmes dans le même panier...ni les hommes non plus,des cons il y en a partout et dans tout les styles et pour tout les gouts mais je pense simplement que lorsqu'on a la possibilité de montrer qu'on est honnête et de nos jours c'est de plus en plus rare,autant mettre tout ça en avant sans aucune ambiguité.

tarasouris 4145Messages postés lundi 4 août 2008Date d'inscription ContributeurStatut 21 janvier 2011Dernière intervention - 28 nov. 2008 à 20:59
Re,
Clubbers ,


Vous ne voyez pas en quoi 3 femme sur 4, selon vos propres statistiques, devrait justifier de la paternité de l'homme qu'elle aime ? Ce ne serait ni humiliant, ni un déni de confiance dans un couple ? Croyez-vous qu'il faut en revenir à la virginité au mariage ? Car vos propos sont aussi rétrogrades que cela !

Sommes-nous, femmes, assimilables au test d'alcoolémie ? On a rien à se reprocher, donc, on a pas peur !?
Si je suis d'accord avec le fait que, lorsqu'on est en règle avec le Code de conduite, on a rien à craindre, je ne crois pas que la comparaison soit très judicieuse ! Les femmes apprécieront ...
Lorsqu'à l'occasion ,je présente mes papiers automobiles à un contrôle, je trouve cela normal, on ne sait jamais ! Si l'homme dont je viens d'avoir un enfant veut un test de paternité, il me blesse, me jette plus bas que terre, ce qui n'est pas un bon signe pour l'avenir de notre couple !

La femme est autant que l'homme une personne libre, à chacun et chacune de choisir ! La trahison existe, comme le mensonge, comme l'intérêt, ... Cela est quelque chose d'humain, et aussi répandu chez l'homme que chez la femme !

Sur mes trois enfants, 100% sont les enfants de leurs pères ! Et aucun ne s'est jamais posé de question, l'un et l'autre se rejoignent sur mon caractère droit et sincère, qu'ils trouvent même " brutal " tant toujours dire la vérité m'est important, tant pis si ça gêne ... Il y a manière et manière de dire !
J'essaie, j'arrive à peu près, à comprendre l'amertume, la trahison, l'impression que vous avez été un "bouffon" pendant des années . Je sais qu'il faut longtemps pour pouvoir refaire confiance à quelqu'un ! Et si je vous dis que la vie a divers chemins, vous me prendrez pour une grande naïve ? Que hommes, femmes, honnêtes, mais difficiles d'accès, car l'honnêteté oblige à un certain isolement, cela n'existe pas, plus ? Prenez le temps de vous reconstruire, vous même, quitte à devenir un ours brut de coffrage ! Vous en sortirez un jour, séduit par un " autre chose " . Vous verrez !

En tant que femme, mère, simplement, je ne peux pas admettre que mon couple et l'enfant qui en naît fasse l'objet d' une recherche ... Sans doute est-ce une question de génération ?

--------------------------------------------------------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §
etoiile- 27 nov. 2009 à 15:05
Bonjour, je viens de lire vos articles de l'an passé et je me trouve dans la même situation que la vôtre. Pourriez-vous me donnez une adresse mail ou msn afin que l'on puisse échanger... Merci
etoiile- 27 nov. 2009 à 15:09
Bonjour,

Je viens de lire votre histoire... un an après seulement mais aujourd'hui nous vivons exactement la même chose. Si vous lisez ce message, merci de me le dire que je vous raconte notre histoire à nous.. et surtout savoir ce qu'il en est pour vous. ,Merci
gerber1 14012Messages postés mardi 11 novembre 2008Date d'inscription ContributeurStatut 28 janvier 2015Dernière intervention - 27 nov. 2009 à 16:00
Vous cliquez sur le pseudo en bleu ,et vous pouvez envoyer un message personnel,à toutes personnes ou le pseudo est en bleu .
A votre dispo.
Cdlt
gerber1
Réponse
+0
moins plus
bonsoir,
en faite vos propos m'on un peut choqué,méme si on voit que bien sur vous éte la victime!!!!!
je ne suis mais vraiment pas dacord avec vous pour que le teste adn soit obligatoir,si le test adn et fiable à 80/° cela voudra dir qu'il faudra multiplié la confiance par 1000,dans ce qua la il faudra aussi inventé un test avant le mariage pour voir si le marie n'ai pas un violeur ou un tueur ou un malde mental ex,,,,,,,,,,,,,,,
moi tout ce que je sait c'est que rien n'arrive sans rien,je ne suis pas la pour vous jugé et encor moin jugé votre éx?
malheureusement les gents sons trop tenté part les vértue de la vie et c'est ce qui les aménent à cométtre liréparable et les péché en fons partie, nul n'ai parfait sur térre,la vie est la meilleur école qu'elle soit,il faut accepté les bon et
movais moment quon peut avoir..................
vous voulé que je vous dise qu'elque chose je musulmane et marié avec un sénégalé francé métisse et j'ai 2 enfant avec lui et je peut vous dir une chose c'est que mes 2 enfants ne se ressemble pas dutout j'ai 1 métis et un blon au yeux bleu maintenat dite moi est ce que le pére doit faire le test adn???????????????????????????????

Réponse
+0
moins plus
Pour remettre les choses dans leur contexte,pour que tout ça redevienne beaucoup plus clair dans l'esprit de tous,je vais vous exposer les faits tels qu'ils se sont passés...Nous nous sommes rencontrés,puis séparés quelques mois et durant cette période l'un et l'autre avons eu des relations chacun de notre côté,puis on a décidé de se remettre ensemble.Un soir ou plutôt un matin au allentour de 4/5h je rentre du travail et à un moment donné on frappe à la porte.Madame regarde par la fenêtre de "son logement" et constate qu'il y a en bas une personne avec qui elle a eut une aventure pendant notre séparation.Elle prend donc la décision de descendre voir ce qu'il veut afin d'avoir,je la cite "la paix",de mon côté ayant 100% confiance je pars me coucher...effectivement nous nous sommes tous couchés,moi seul dans un lit de 140cm,elle accompagnée sur le siège d'une voiture sous la fenêtre du logement et sans préservatif,j'ai compris sans préservatif bien plus tard lorsque j'avais entendu l'eau couler dans la salle de bain quand elle est remontée,j'étais un peu dans le coltard à ce moment la.L'année ou cette femme m'a fait ça correspond à l'année de conception de l'enfant...quelle coÏncidence,non! qui puis est aujourd'hui rien ne prouve d'ailleurs qu'il n'y en a eut qu'un,ce n'est d'ailleurs pas une question de quantité encore moins de qualité!A l'époque les possibilités de faire faire un test adn n'existaient pas dans le commerce sur internet puisque internet était plutôt réservé au professionnels,d'ailleurs on n'y pensait même pas,c'est la raison pour laquelle j'ai fais faire le test il y a peu de temps.Concernant le contrôle de gendarme ceci n'était qu'un exemple,non une comparaison,mais une chose est sur c'est que même s'il y a des femmes honnêtes il y en a qui ne le sont pas,c'est une certitude et non un scoop,alors pourquoi une grande majorité de femmes se réservent le droit de cataloguer les hommes en disant qu'ils sont tous les rois de l'adultère,alors que ma visite sur un site a rèvélé que 1 père sur 4 ne l'était pas et qu'on trouvais même des ressemblances,quelle hyronie,cela reste des chiffres mais quand même du concret,pas que des belles paroles pour avoir confiance,la preuve,je ne généralise pas et je me suis bien fais "niker".Si les test adn étaient obligatoires les femmes enceintes seraient d'autant plus fiers de montrer et non prouver qu'elles ne font parties d'une minorité de salopes qui font passer les femmes pour ce quelles ne sont pas.Pour en finir et être très clair et précis voici ma morale de cette histoire:Une femme a le droit de demander à un juge de faire faire un test adn pour prouver qu'un homme est bien le père d'un enfant afin de toucher une pension alimentaire car ce n'est à ce moment la que pour ça et rien d'autre,mais si un homme en fait la demande quelqu'en soit les raisons de la demande,de suite on trouve ça déplacé,humiliant,vexant ou je ne sais quel qualificatif...et ça c'est normal ?.Pourquoi certaines choses ont le droit d'aller dans un sens et pas dans l'autre,que va t'on me donner encore cette fois ci comme excuse juste pour faire un rapport de force homme/femme pour changer...c'est lourd à force.

Réponse
+0
moins plus
bonjour,
je vais vous dir que la vrai moral de cette histoir, c'est le revér de la médaille.
à mon avie vous avez fait l'école du rir
il nous devais depuis le début de ne pas jugé votre ex femme,parce que les tores son partagé,vous avait prés que généralisé les femmes alors que c'est plus au moin vous qui était dacord sur ce que chaqu'un de vous ai des relations avec dautre personne, aprés vous dite que vous étes retourné avec elle en lui fesant confiance,mais franchement c'est pas possible je sais pas ce que vous avez tous les deux dans la téte,mais c'est les consséquance de vos actes qui on fait qu'un enfant soit née malheureusement adultér.

Ce document intitulé « père d'un enfant qui n'est pas le sien » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une