Droit-Finances
Recherche
Posez votre question Signaler

Encore cofidis [Fermé]

westpoint 13Messages postés jeudi 6 novembre 2008Date d'inscription 2 février 2009Dernière intervention - Dernière réponse le 23 janv. 2010 à 11:30
Bonjour,
voila ya deux minutes j ai recu un appel de cofidis j ai repondu
comme j'avais recu une lettre de l huissier de paris debut decembre( en plus ils n ont pas le droit il faut que sa soit un huissier de ma ville qui viennent chez moi
j ai fait un effort j ai verse directement les 50 euros d accord pas de probleme vous avez verse rien a dire
et voila cofidis qui debarque de leurs planete pour me dire les 50euros correspondais a quoi je leurs ai dit 25euros a carte 4 etoile et 25euros libravous
elle ma dit se n est pas assez il faut verse plus je lui est dit arrete de m apller et aussie arreter de telephonenr a mes voisins
et je lui est dit que j avais que 658 euros par moi pour vivre et la reponse a ete de me dire de faire un dossier de surendettement c est sa je n ai pas envis de le faire je lui est dit
elle m a dit j envois votre dossier au contencieux pour noel avec un air ironqiue a la fin de la communication
je vous souhaite un joyeux noel
car je prefere paye a l huisier que a eux l huissier de ma ville
es ce que je peux verse directement a l huissier de ma ville les sommes que je leurs doit ou faut il que je continue a verse a l huisier de paris
la sa devient urgent car elle ma encore engeueler pour que je donne plus
j espere que vous pourrez m eclaire car je ne sais plus a saint me vouer
surout le mot contencieux veux dire quoi exactement
westpoint
Lire la suite 
Réponse
+10
moins plus
ATTENTION COFIDIS=arnaque
pour 1000 euros d'emprint il se sont servi et en + saisi sur mes assedic
s'il vous plait ne pas avoir affaire a eux

Sandy- 23 janv. 2010 à 11:30
Bjr
c'est normal quand on n'est mauvais payeur Cofidis cela fais des années que j'y suis et je n'ai jamais eu de probléme au contraire ils sont toujours là pour vous donnez des conseils et j'en suis satisfaite si vous avez un probléme pour rêgler dites leurs au lieu de faire l'autruche et il vous arrange moi ce n'est pas mon cas j'ai toujours payer en date et en heure c'est une petite mensualité tous les mois et quand mon petit crédis est finis je peux en demander un autre sans probléme arrêtez de critiquer et regarder qui c'est le fautif
à bon entendeur salut
Réponse
+2
moins plus
es ce qu'elle qu un aurais une lettre types a m envoyes s il vous plai sa devient urgent a benoit coqueval pour les agissements de ces employes merci d avance

Réponse
+1
moins plus
si vous avez un dossier de surendettement il faut une main levee
part la commission , il ne peuve pas saisir , sans huissier n y si vous avez ouvert un dossier
a la banque de france, en plus cofidis ne sont pas dans la misere il sponsorise , le tour de france
et autre sport pour etre exonneree d imposition

Réponse
+0
moins plus
le +++++ de cofidis les informations legales Informations Légales
Retrouvez toutes les informations légales du site Codifis


Raison Sociale et Siège Social

Le présent site est la propriété de la société COFIDIS, inscrite au registre du commerce et des sociétés de Lille sous le numéro SIREN 325 307 106, dont le siège social est situé parc de la Haute Borne - 61 AVENUE DE HALLEY - 59866 VILLENEUVE D 'ASCQ CEDEX Directeur de la publication : Thomas DE BOURAYNE Co-directeur : Benoît COQUEVAL
Cofidis S.A au capital de 50 000 000 €, agréée en qualité de société financière. La société COFIDIS SA, ayant pour activité principale la vente à distance de crédit à la consommation, est un établissement de crédit soumis au contrôle du Comité des Etablissements de Crédit et des Entreprises d'Investissements, situé à l'adresse suivante Banque de France, 40-1355 Direction des Etablissements de Crédit et des Entreprises d'Investissement-75049 Paris Cedex 01. N°TVA : FR 62325307106
Service Consommateurs

COFIDIS service consommateurs
59866 VILLENEUVE D 'ASCQ CEDEX
Par e-mail en cliquant ici

Notre engagement en matière de protection des données

La confidentialité et la sécurité de vos informations personnelles sont une préoccupation légitime. C'est pourquoi COFIDIS souhaite vous offrir le plus haut degré de confidentialité et de sécurité.Votre sécurité constitue une préoccupation essentielle pour Cofidis.
A ce titre, COFIDIS s'engage à respecter les dispositions prévues par la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 (www.cnil.fr) et les règles déontologiques de la profession sur la protection des données à caractère personnel.
Pour en savoir plus sur la politique de COFIDIS en matière de protection des données, cliquez ici.
Preuve des opérations effectuées sur le site www.cofidis.fr

COFIDIS propose à ses Clients des services bancaires en ligne sur le site Internet www.cofidis.fr permettant notamment la réalisation des opérations suivantes : consultation de compte, demande de financement, souscription de produits et services financiers en ligne.
L'accès à ces services se fait par connexion sur l'Espace Client par un protocole de sécurité SSL. L'accès par le Client à l'Espace Client n'est possible que par l'utilisation par le Client des codes d'accès suivants :

- le numéro à 9 chiffres du numéro de client figurant sur son relevé de compte,
- le code secret délivré au Client par COFIDIS et que le Client doit modifier lors de sa première connexion à l'Espace Client.

Le Client est entièrement responsable de la conservation et de l'utilisation de ses codes d'accès. Le Client s'engage ainsi à maintenir ses codes d'accès sous la plus stricte confidentialité et à ne les divulguer à aucun tiers quelqu'en soit la raison. En cas de perte du code secret, le Client doit contacter le Service Consommateurs de COFIDIS, un nouveau code secret lui sera délivrer. Le Client devra ensuite à nouveau personnaliser son code secret lors d'une nouvelle connexion sur l'Espace Client.
Toute connexion du Client sur l'Espace Client à l'aide de ses codes d'accès est réputée faite par le Client lui-même qu'elle qu'en soit l'origine.
Le Client reconnaît que la réalisation des opérations sur l'Espace Client vaut consentement de sa part des opérations effectuées et des contrats souscrits. Le Client est responsable de toutes les conséquences qui résulteraient d'une erreur de transmission ou de manipulation de sa part.
Le Client reconnaît être informé que toutes les opérations effectuées sur l'Espace Client sont enregistrées informatiquement par COFIDIS. Tous les enregistrements informatiques utilisés pour la réception de la conclusion du contrat par le client ou leur conservation ou reproduction sous format numérique ou papier feront foi entre les Parties à la conclusion du contrat et constitueront pour COFIDIS la preuve de ladite conclusion et la justification de la mise à disposition du service financier concerné des contrats correspondants.

Cookies et hyperliens

Lors de sa consultation, notre site collecte, à partir des logiciels activés par votre propre ordinateur, des données sur la date, les pages consultées, le temps de consultation ainsi que l'adresse informatique de votre ordinateur, le fournisseur d'accès, le moteur de recherche, le lien à l'origine de cette consultation. Ce cookie est conservé le temps de son existence sur votre PC. Cette collecte nous permet d'améliorer l'ergonomie de notre site et de renforcer l'efficacité de nos partenariats.

Vous pouvez empêcher cette collecte en désactivant cette fonction dans votre logiciel de navigation. Vous ne vous exposez cependant à aucun risque en acceptant le recours à ce système. Les cookies sont de petits fichiers qui sont envoyés vers votre navigateur et enregistrés sur votre disque dur si vous leur accordez ce droit. Le cookie signale simplement votre passage sur notre site. Il ne nous communique ni votre identité, ni votre adresse électronique. Nous ne conservons donc aucune donnée à caractère personnel à votre insu.
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression relatif aux données vous concernant communiquées par le biais du cookie dans les conditions suivantes :

- Si vous naviguez sur internet avec un navigateur «Internet Explorer 3 ou 4 (Microsoft)», cliquez sur la barre de menu sur «Affichage», puis sur «Options», puis sur «Avancées». Parmi les différents avertissements que vous pouvez activer le quatrième est intitulé «Avertir avant d'accepter les cookies» et uniquement sur Internet Explorer 4, le cinquième est intitulé «Refuser toujours les cookies».

- Si vous naviguez sur internet avec le navigateur «Internet Explorer 5 (Microsoft)» : cliquez sur la barre de menu sur «Outils», puis sur «Options Internet», puis sur «Sécurité» , puis sur «Personnalisez le niveau de sécurité» dans la rubrique «Cookies», choisissez, «demandez» ou «désactivez» pour les deux options proposées

- Si vous naviguez sur internet avec le navigateur «Navigator Gold 3 (Netscape)» : cliquez sur la barre de menu sur «Options», puis sur «Préférences de réseaux», puis sur «Protocoles». Parmi les différents avertissements que vous pouvez activer, le premier est intitulé «Avertir avant d'accepter un cookie», vous serez alors averti(e) lors de l'activité d'un «cookie» et vous pourrez vous opposer à son enregistrement par votre logiciel de navigation.

- Si vous naviguez sur internet avec le navigateur «Communicator (Netscape)» : cliquez sur la barre de menu sur «Editions», puis sur «Préférences», et mettez «Avancées» en surbrillance, puis choisissez l'option désirée.

Vous disposez d'un droit d'accès, de retrait et de modification des données personnelles communiquées par le biais du cookie (loi du 06.01.78).
Pour l'exercer, écrivez à COFIDIS, service consommateur, 59866 VILLENEUVE D 'ASCQ CEDEX.
Les utilisateurs et visiteurs du site web ne peuvent mettre en place un hyperlien en direction du présent site sans l'autorisation expresse et préalable de Cofidis.
Services clients

* N° de téléphone : 0 800 035 035 (numéro vert)
* Minitel : 36 15 Code COFIDIS (0.337 €/mn)
* COFILDIS : 0 820 82 82 82 (0,118 €/mn)
* Internet : www.cofidis.fr
* Service Consommateurs : COFIDIS - Service Consommateurs - 59866 VILLENEUVE D 'ASCQ CEDEX
Services de COFIDIS

- COFIDIS s'efforcera d'apporter une réponse dans les 10 jours suivant la réception de toute demande ou réclamation.

- La somme de votre crédit est à votre disposition dans les plus brefs délais, sous réserve d'acceptation de votre dossier et après l'expiration du délai légal de rétractation de 14 jours dont 7 jours incompressibles suivant la signature de votre contrat.

- Les tarifs attachés à la gestion des crédits renouvelables et des prêts amortissables :
Frais de dossier pour les prêts amortissables : gratuit
Clôture de son compte par le titulaire : gratuit
Relevé de compte pour les crédits renouvelables : gratuit
Tableau d'amortissement pour les prêts amortissables : gratuit
Renouvellement de carte (en cas de perte ou de vol) : gratuit
Accord sur le recouvrement amiable en crédit à la consommation


L'ASF et les organisations de consommateurs co-signataires sont convenues de ce qui suit :
Le présent accord concerne le recouvrement amiable, c'est-à-dire la phase qui précède l'exécution par un huissier de justice d'un titre obtenu d'un juge par le créancier. Les personnes chargées du recouvrement amiable1 agissant pour le compte des établissements de crédit à la consommation ont pour mission d'écouter et de contacter le client en vue de parvenir à une solution amiable aux difficultés de paiement qu'il rencontre et, autant que faire se peut, maintenir la relation commerciale avec lui.
Si l'impayé a pour origine une contestation de la créance qui ne peut être réglée immédiatement, le client sera orienté vers le service consommateurs, puis le médiateur de l'ASF.
Le recouvrement amiable est une phase extrêmement importante de la relation entre un emprunteur et un prêteur. Les établissements s'engagent à respecter et faire respecter par les personnes physiques ou morales agissant pour leur compte (sociétés de recouvrement, enquêteurs, etc.) les règles déontologiques des trois phases suivantes dans leur démarche de recouvrement amiable :

- 1 - En amont, l'incitation préventive. Les établissements de crédit incitent par tous moyens (offre préalable de crédit, relevés de comptes, plaquettes de communication, etc.), les clients à prendre contact avec eux dès qu'une difficulté est susceptible de se produire, c'est à dire avant même la constatation d'un impayé.

- 2 - Les règles du recouvrement amiable. A tout moment de la procédure amiable, le prêteur s'engage à ne pas exercer de pression morale sur le débiteur et à réduire au strict nécessaire la fréquence des contacts. En cas d'impayé, le prêteur prend contact avec le client en utilisant tout d'abord les coordonnées personnelles, ou à défaut professionnelles, communiquées par l'emprunteur.
L'objectif est de parvenir à un règlement amiable du problème et d'éviter, autant que possible, la déchéance du terme ou la résiliation du contrat.
- Dans le présent texte, les personnes chargées du recouvrement sont génériquement désignées par le terme « prêteur »
- Les procédures mises en place traduisent une progressivité dans la démarche de recouvrement :
• le client est informé qu'un impayé a été constaté (oubli, erreur technique, difficulté passagère, etc.). L'établissement indique les coordonnées du service que le client pourra contacter ;
• si l'impayé ne peut être régularisé, le dialogue avec le client a pour but de rechercher une solution en fonction de sa situation personnelle ;
• à chaque phase, un seul service suit alors le dossier du client pour un traitement cohérent. En fonction de son évolution et de sa complexité, le dossier peut être transmis à un interlocuteur ou à un service plus spécialement dédiés qui a accès à l'historique de l'incident en cours. Le client en est informé.
- Les procédures assurent le respect de la confidentialité et de la vie privée :
• les informations obtenues par l'interlocuteur chargé du dossier sont strictement confidentielles et ne doivent pas être utilisées à d'autres fins que la gestion du (des) dossier(s) du client ;
• lors d'un contact téléphonique, il y a lieu de vérifier l'identité de l'interlocuteur comme étant celle du client soit lorsque l'établissement prend le contact, soit lorsque le client appelle l'établissement (adresse, date de naissance par exemple) ;
• il y a lieu de veiller à ce que le client puisse s'exprimer sans gêne par rapport à des tiers ;
• les formes ostensibles de rappel d'impayés sont à proscrire (par exemple, toute mention sur une enveloppe indiquant que la correspondance concerne la récupération d'une créance) ;
• le fax et le courriel ne sont adressés sur le lieu de travail qu'avec l'accord exprès et ponctuel du client. Les courriers de rappel d'impayés ne doivent pas être adressés sur le lieu de travail du salarié;
• les horaires de prises de contact doivent être adaptés à la disponibilité du client et choisis pour ne pas lui occasionner une gêne excessive ;
• les prises de contact n'interviennent, ni le dimanche, ni les jours fériés, sauf demande expresse du client ;
• les chargés de recouvrement amiable bénéficient d'un accompagnement et d'un suivi concernant l'application de la réglementation (loi informatique et libertés, loi bancaire, etc.), et du présent accord ainsi que l'analyse du discours téléphonique et des procédures. Les procédures assurent la transparence des relations avec le client :
• comportement professionnel, objectif, respectueux et dénué de toute agressivité à l'égard du client ;
• non-utilisation d'une fausse qualité notamment dans un but d'intimidation ;
• proscription de tout écrit qui laisse croire à tort, par sa présentation, qu'il s'agit d'un document émanant d'un officier ministériel ou d'une autorité publique ;
• proscription de tout écrit comportant des allégations visant à l'intimidation ;
• rappel explicite des conséquences du défaut de remboursement des échéances ;
• accès du client à l'information le concernant, dans le respect de la réglementation.
• envoi à première demande d'un décompte au client avec lequel la relation a été interrompue depuis au moins un an.

- 3 - Les règles du recouvrement amiable exceptionnel impliquant l'appel aux tiers. Il faut distinguer :
- l'entrée en contact involontaire avec un tiers (Est assimilé à un tiers, le répondeur téléphonique du lieu de travail du client.) : la personne qu'on cherche à contacter n'est pas celle qui répond (membre de la famille, collègue de bureau lorsque le client a communiqué à l'origine ses coordonnées professionnelles pour le joindre). Dans cette hypothèse, l'entrée en contact avec un tiers ne doit avoir d'autre objectif que de laisser un message à l'intention du client. Elle se fait dans le respect des conditions suivantes :
• le message ne mentionne que le nom et le numéro de téléphone direct de la personne à rappeler. Il invite le client à rappeler cette personne ;
• le message laissé au domicile peut de plus mentionner la raison sociale, sans autre indication ;
• l'entrée en contact involontaire avec un tiers ne doit pas viser à recueillir des informations relatives à l'impayé ;
• l'entrée en contact avec un même tiers doit, autant que possible, être évitée.
• l'entrée en contact volontaire avec un tiers destinée uniquement à retrouver trace du débiteur, sauf si celui-ci a expressément manifesté sa volonté de se placer dans la phase de recouvrement judiciaire. Elle est provoquée par l'impossibilité durable de contacter, par courrier et téléphone, la personne aux coordonnées communiquées (par exemple, parti sans laisser d'adresse). Les tiers visés sont les services habilités de la mairie, le gardien, les voisins, la famille, l'employeur. La recherche des nouvelles coordonnées auprès de tiers est légitime, mais doit s'exercer avec la discrétion nécessaire.
• on ne mentionne que le nom et le numéro de téléphone direct de la personne à rappeler. On invite le client à rappeler cette personne. On ne mentionne pas la raison sociale du prêteur ;
• selon l'interlocuteur, la communication peut aussi avoir pour but de se faire confirmer la nouvelle adresse, le numéro de téléphone et le lieu de travail du client ;
• quel que soit l'interlocuteur, il est interdit d'évoquer les difficultés financières du client ;
• les prises de contact avec un même tiers doivent être espacées dans le temps ;
• aucun message ne doit être laissé sur le répondeur d'un tiers. En tout état de cause, l'absence de contact ou de régularisation accélère le passage du dossier au contentieux.

- 4 - Mise en oeuvre de l'accord L'emprunteur sera informé de l'existence de cet accord et de la possibilité de s'en procurer le texte :
- dans l'un des documents remis concomitamment à la souscription du crédit ou dans le mois qui suit le déblocage des fonds ;
- dans la lettre d'avertissement du débiteur sur la déclaration de l'incident au FICP, visée à l'article 4 alinéa 1 du règlement modifié n°90-05 du 11avril 1990. Le contenu de l'accord sera intégré dans la formation dispensée aux personnes chargées du recouvrement. L'accord sera annexé aux conventions liant les établissements de crédit aux sociétés de recouvrement qu'ils mandatent. L'accord figurera sur le site Internet de l'ASF et celui de ses membres concernés. Il sera visé au référentiel « Qualité crédit ». Le contrôle de l'application de l'accord par les prêteurs est assuré par les organisations de consommateurs signataires, l'ASF et le Médiateur de l'ASF.

- 5 - Suivi de l'accord. Les signataires s'engagent :
- à faire chaque année le bilan de l'application de l'accord
- à poursuivre la concertation pour réfléchir aux méthodes de recouvrement pendant la phase contentieuse. La dénonciation par tout signataire est possible à tout moment.

- 6 - Entrée en vigueur. Le présent accord est applicable à la phase allant jusqu'à la déchéance du terme ou la résiliation du contrat depuis le 1er janvier 2005. Pour ce qui est de la phase allant de la déchéance du terme à l'exécution par l'huissier de justice du titre obtenu d'un juge par le créancier, il entrera en vigueur le 16 avril 2007. Mediateur Personne mise à disposition par l´ASF pour rechercher des solutions amiables aux litiges survenus entre une société financière et ses clients. Indépendant de droit et de fait des membres de l´ASF, il remplit une mission de conciliation entre les parties. A défaut de conciliation, il émet, en équité, un avis sur le litige qui lui est soumis. Mais il n´est pas obligatoire pour les parties de le suivre.

Mr le médiateur de l'A.S.F 75854 PARIS Cedex 17
il ne respecte aucune de c est lois je vous mets le liens car on peux y repondre au service consmmateur http://www.cofidis.fr/credit_en_ligne/infos_legales.do

Réponse
+0
moins plus
bizarre quand vous voulez contacte
Notre engagement en matière de protection des données

La confidentialité et la sécurité de vos informations personnelles sont une préoccupation légitime. C'est pourquoi COFIDIS souhaite vous offrir le plus haut degré de confidentialité et de sécurité.Votre sécurité constitue une préoccupation essentielle pour Cofidis.
A ce titre, COFIDIS s'engage à respecter les dispositions prévues par la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 (www.cnil.fr) et les règles déontologiques de la profession sur la protection des données à caractère personnel.
Pour en savoir plus sur la politique de COFIDIS en matière de protection des données, cliquez ici. surtout quand quand vous cliquez le cliquez ici et apres remplis le formulaire je vous donne en mille sa ne marche pas sa vous donne une page jaune
bizarre + que bizarre

westpoint- 27 déc. 2008 à 14:44
bonjour,
aujourd hui j ai recu une lettre recommende de cofidis pour me dire que je leurs devais exactement 5800 euro et des poussieres c est mon fils qui a signe a ma place
je suis d accord de paye les mensualites que je dois soit 6 mois en retard ma questions est ce ;
je paye mai 2008avec janvier 2009 es ce qu ils ont droit de dire quel que chose
j ai calcule je ne serai plus en retard a partir de juillet
car il envois mon dossier au contentieux et moi je prefere regler directement a l huissier par carte banquaire
la aussie vous allez me dire que je suis dingue ,mais j ai tres envis d ecrire au president general de cofidis pour leurs dire comment c est employe('es) font pour metre les gens plus bas que terre
mais je ne sais pas le nom de se cher president de cofidis quelqun a t il une idees ou je puisse le trouver et aussie une lettre que je pourrais lui envoyer avec des argument qui font choc pour que les employe(es)mettent de l eau dans leurs vins
et aussie lui dire comment j ai eu un joyeux noel avec une employee au telephonne on dirait qu elle etait contente que je sois dans la m......e
pote- 29 déc. 2008 à 23:59
Le PDG de COFIDIS s'appelle Mr BENOIT COQUEVAL
Parc Scientifique de la Haute Borne
61 avenue Halley
59 Villeneuve d'Ascq

essayez de bien décrire les paroles de la personne qui a été désagréable avec vous
bon courage ....
patrick- 17 mars 2009 à 14:07
<souligne></souligne monsieur et madame,


suite au prélèvement fait en mars, vous ne deviez pas prélever la somme de 169e sur mon compte, tant que les résultat du jugement est était prononcé.

il se trouve cas ce jour vous avez quand meme fait le prélèvement à la caisse d épargne, je vous serez grée de me remboursé cette somme au plus vite, sachent ma situation vous n aviez pas a faire ce prélèvement.
merci de votre compréhension.
en attendant une réponse rapide de votre part.
madame ANNE.
Réponse
-1
moins plus
Non mais cofidis sont complétement fou !

Bravo, pour le commentaire, "joyeux noel"

Pourquoi refuses tu le dossier de surrendetement ? Cela peut te permettre d'etaler ta dette.

A ta place j'enverrai un recommandé AR chez cofidis, concenant les appels successifs et surtout les appels au voisins !

Ce document intitulé « encore cofidis » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une