Posez votre question Signaler

Décès du vendeur avant compromis de vente

Benoît - Dernière réponse le 30 juil. 2012 à 19:44
Bonjour,
Après avoir visité une maison avec travaux à plusieurs reprises nous avons fait une proposition d'achat écrite via le notaire en charge de l'affaire. Le vendeur a accepté cette proposition par écrit. Sous quelle forme? je n'ai pas encore l'information.
Nous avons reçu un message du notaire nous annonçant l'accord et nous demandant de le contacter pour fixer une date à la signature du compromis de vente. J'ai donc contacter l'étude du notaire le lendemain, pour malheureusement apprendre le décès du vendeur dans la nuit. La personne que j'avais au téléphone n'avais pas l'air de trop savoir quoi faire dans pareille situation et nous a donc programmer un rendez-vous avec le notaire pour la semaine prochaine.
En attendant ce rendez vous nous aimerions savoir à quoi nous attendre. De ce que j'ai pu lire, si nous avions déjà signé le compromis cela ne poserait pas de problème, si ce n'est le délai de la succession, mais que se passe-t-il dans notre cas?
Les héritiers, s'il y en a, sont-ils tenus de réaliser la vente aux conditions prévues dans notre proposition?
Que ce passerat-il s'il n'y a pas d'héritiers?
Merci de votre aide.
Benoît
Lire la suite 
Réponse
+6
moins plus
Vous allez devoir attendre que la succession ait été effectuée, et gérer l'acquisition avec les héritiers. Votre proposition ne les engage pas.
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Bonjour,

Merci de cette réponse. C'est malheureusement la réponse que je craignais.

Que va-t-il se passer s'il n'y a pas d'héritier?

Benoît
Dansemacabre 2219Messages postés mardi 14 octobre 2008Date d'inscription 4 mai 2012Dernière intervention - 15 janv. 2009 à 17:35
Premièrement, l'enquête du notaire risque d'être beaucoup plus longue pour la recherche d'éventuels héritier inconnus. Et s'il n'y a vraiment aucun héritier, il me semble que c'est l'état qui hérite des biens. Dans ce cas là, j'imagine que l'état mettrait probablement le bien en vente via une vente aux enchères.
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Bonsoir,

Il faut savoir faire la différence entre une offre d'achat (pollicitation), en cas de décès de son auteur, les héritiers ne sont pas tenus par les simples offres.

Pour un compromis, promesse de vente acceptée, elle est une vente véritable, (la promesse de vente vaut vente), et les héritiers fussent-ils mineurs ou autrement incapables sont tenus de l'exécuter.

Normalement, si la promesse de vente est bien rédigée, il doit avoir un paragraphe concernant le décès de l'un des partes, rédigée de la manière suivante : "En cas de décès du vendeur avant la signature de l'acte authentique, ses héritiers seront solidairement tenus d'exécuter les engagements pris aux présentes par leur auteur. Il en sera ainsi même s'ils sont ineurs ou majeurs protégés.

Bon courage,
Dansemacabre 2219Messages postés mardi 14 octobre 2008Date d'inscription 4 mai 2012Dernière intervention - 15 janv. 2009 à 19:06
Je crains malheureusement pour lui qu'il soit dans le premier cas de figure :(
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Quid d'une offre signée par les deux parties et imaginons la parfaite au sens du 1583 du CC.....?
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Bonsoir,

Merci pour ces nouveaux avis.

Le seul document rédigé à ce jour est une lettre écrite par nous. Elle précise nos identités, décrit le bien en question et contient notre proposition de prix d'achat pour le mobilier et l'immobilier. (Il était convenu que le propriétaire ne vide pas la maison. )

Nous avions ajouté ces quelques lignes tirées d'un formulaire type de proposition d'achat.

"Si notre offre est acceptée par le propriétaire, la transaction devra avoir lieu aux conditions ordinaires et de droit et dans le cadre des dispositions légales et réglementaires. Ce bien sera, le jour de la signature de l’acte de vente, libre de tout privilège et hypothèque quelconque, ainsi que de toute servitude et urbanisme. Nous prendrons ce bien dans l’état où il se trouve le jour de l’entrée en jouissance, sans prétendre à aucune diminution du prix proposé ci-dessus, le connaissant pour l’avoir vu et visité, sous réserve des dispositions légales et réglementaires en vigueur."

Aucune mention d'un éventuel décès dans ce document.

Je pense (en attendant la confirmation par le notaire) que le vendeur à contre-signé ce document en guise d'acceptation.

Je ne pense pas que ce document vaille un compromis de vente car le notaire voulais nous en faire signer un, mais est-il considéré comme une promesse de vente?

Benoît
Dansemacabre 2219Messages postés mardi 14 octobre 2008Date d'inscription 4 mai 2012Dernière intervention - 16 janv. 2009 à 11:47
Je pense que l'affaire est maintenant dans les mains du notaire qui va devoir déterminer la portée légale de la contre signature du vendeur sur votre offre d'achat.

Je vous souhaite de pouvoir acquérir le bien sans rencontrer trop de difficultés :)
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Bonjour,

Nous allons attendre de savoir ce qu'en dit le notaire.

La lecture de l'article 1583 du code civil me rassure quelque peu:

"Code civil
Livre III : Des différentes manières dont on acquiert la propriété.
Titre VI : De la vente
Chapitre Ier : De la nature et de la forme de la vente.


--------------------------------------------------------------------------------


Article 1583
Créé par Loi 1804-03-06 promulguée le 16 mars 1804

Elle est parfaite entre les parties, et la propriété est acquise de droit à l'acheteur à l'égard du vendeur, dès qu'on est convenu de la chose et du prix, quoique la chose n'ait pas encore été livrée ni le prix payé.

"

La "chose" et le prix étant convenu par écrit la vente semble considérée comme parfaite.

Merci à tous pour votre aide.

Benoît
lbigaret 12783Messages postés samedi 20 septembre 2008Date d'inscription ContributeurStatut 5 juillet 2014Dernière intervention - 16 janv. 2009 à 19:37
vi....c'est ce que citais....maintenant il faut que le formalisme de l'offre soit particulier pour donner plus de poids à cette interprétation. C'était le pourquoi de ma question car je ne suis pas certain que ce soit recevable pour votre cas.....avis de juristes purs et durs bienvenus ! Quid d'une offre conforme à l'esprit du CC (personnellement je cite inextenso le 1583 sur "mes offres"), signée par toutes les parties et reprenant les conditions suspensives ???
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Bonjour,

Nous avons rencontré le notaire et les nouvelles sont bonnes. Selon lui, notre offre, acceptée et contre-signé par le vendeur, vaut vente. Les héritiers seront donc tenus de réaliser la vente dans ces conditions. En revanche le délai va dépendre du temps nécessaire pour régler la succession.

Benoît
Dansemacabre 2219Messages postés mardi 14 octobre 2008Date d'inscription 4 mai 2012Dernière intervention - 23 janv. 2009 à 14:34
Ravi pour vous :)
Répondre
marsou- 30 juil. 2012 à 19:44
bonsoir ,étant dans la même situation que la vôtre j'aimerais savoir si votre achat a pris du temps, et si la vente s'est finalement bien passée merci
Répondre
Ajouter un commentaire
Ce document intitulé « Décès du vendeur avant compromis de vente » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une