Signaler

Plainte pour diffamation ou faire le dos rond [Résolu/Fermé]

Posez votre question freelance - Dernière réponse le 6 oct. 2017 à 14:47 par jsl97118
Bonjour,
cela fait 2 ans que je dois supporter de la diffamation sur mon lieu de travail par le biais de rumeurs toutes plus débiles les unes que les autres tendant a me faire passer pour un malade mental ,un parano, un pervers. Dans un premier temps tout a commencé par un surnom débile de type " chouchou" prononcé en secret par une personne qui ne pouvait pas me voir avec qui j'ai eu une altercation musclé puis dans l'espoir
de savoir le vrai du faux certains collégues se sont mis a me chambrer en faisant des allusions de plus en plus salaces d'autres m'ont carrément montré de l'hostilité d'entrée et un jour j'ai fait ce que je n'aurai pas du faire j'ai frappé un responsable, ce qui curieusement a été étouffé. Depuis je suis catalogué d'entrée, les rumeurs s'intensifient et des mauvais plaisantins en rajoute (du type on l'a vu hier soir trainer ici ou la de facon quasiquotidienne)j'imagine) si j'en juge les regards de plus en plus méprisants.les personnes qui dans un premier temps m'ont defendu se détachent petit a petit de moi. Dans un premier temps je me suis dit pourquoi moi? trop diplomé ?trop sérieux,? puis dans un second temps et pourquoi pas moi cela arrive bien a tant d'autre personne.j'ai perdu des tas d'amis dans cette histoire et ce n'est pas fini. Des amis a qui j'en ai parlé m'ont dit de laisser courrir, cela n'a rien changé a laffaire
j'ai contacté un responsable syndical qui m'a dit la meme chose, seulement 2 jours plus tard plus personne
n'osait prononcé des mots tel que (pd ou enculé)quelle incompréhension!!!!. Aujourd'hui je me dis que si je n'agis pas je vais etre contraint
de demissionner ou de me battre physiquement dés que j'en aurai marre d'encaisser ce qui me soulagera un peu
mais n'arrangera rien a l'affaire.je précise que je travaille dans une grande entreprise que je n'ai jamais pris de maladie (ne voulant pas leur donner ce pouvoir)et que je suis de surcroit pere de famille.aujourd'hui j'ai
envie de me battre de porter plainte mais je crains les conséquences : me croiras t'on davantage ,vais je etre
placardisé par la direction qui accepterait mal l'insertion de la police dans l'entreprise et pour quel résultat???
doit je en parler a la direction mais me donnerons t'on un poste a responsabilité par la suite???
il y a 2 ans etant de nature optimiste et trés jovial tout le monde m'appréciait et me respectait pour mon professionnalisme mon sérieux et ma bonne humeur aujourd'hui mon nom n'est plus que l'objet de moqueries diverses et variés. Je ne suis curieusement pas depressif je me découvre des ressources insoupconnée mais cette profonde injustice,et mon inaction me mine.Voila j'accepterai vos conseils avec plaisir.
Utile
+43
plus moins
ce que vous avez subit cela s 'appelle un harcelément morale , qui est puni par la loi "Introduits dans le Code du travail par la loi n°2002-73 de Modernisation sociale du 17 janvier 2002, de nouveaux articles visent "les agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte aux droits du salarié et à sa dignité, d'altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel " (articles L.122-49 à L.122-54). Ces dispositions précisent qu'aucun salarié ne doit subir de tels agissements, ni être sanctionné pour en avoir témoigné ou les avoir relatés.
Il appartient au chef d'établissement de prendre toutes les mesures nécessaires à la prévention du harcèlement moral."contacter la maison de justice de votre ville ,ou pouvez vous exposer les faits un avocat gratuitement , il vous conseillera . surtout ne venez pas mainsi cela vous arrive encore , fait ceci enregeristé les propos salaces des personnes. je vous conseilleirai de voir aussi votre medecin , pour que puissez prendre un peu de recul ;
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
jsl97118- 6 oct. 2017 à 14:47
bonjour
un très grand merci pour vos informations.
BRAVO
Utile
+2
plus moins
Je te comprends tout à fait : je vis la même situation ... j'aimerais savoir comment les choses ont évoluées pour toi ?
J'ai 37 ans, je travaille dans une petite entreprise horlogère depuis novembre 2010. Je suis très diplômée et très active dans mon travail. J'ai le sens de l'éthique. Tout se passait bien jusqu'à il y a un peu plus d'un mois; jusqu'au moment où "N", une personne de mon âge qui travaille avec moi m'a attaquée verbalement. La raison, ou plutôt le prétexte : je n'étais pas contre le fait de venir travailler un dimanche si nécessaire pour la simple raison que la petite entreprise dans laquelle on travaille a fortement subi la crise : on est sur un projet qui peut lui donner un coup de pouce; seulement les délais sont très courts. "N" semblait d'ailleurs être d'accord à ce moment-là. Le lendemain, son comportement avec moi avait complètement changé. Elle m'a carrément hurlé, en présence de mes collègues, que je n'étais plus une amie pour elle et que les horlogers qui travaillent avec moi et elle-même faisaient bloc contre moi ... qu'ils en avaient tous assez de mon comportement. Il se trouve que j'ai beaucoup travaillé, je ne me disperce pas, je reste concentrée, bien consciente que c'est ainsi qu'on avance et que le temps presse. Ces derniers mois, certains ont passé les majeures parties de leurs journées à calomnier, à dénigrer ceux qui travaillent, ils ont éssayé de m'influencer, de semer des discordes entre les gens qui s'accrochent, à dire que de toutes façons ça ne marcherais jamais, qu'ils cherchaient depuis des mois du travail ailleurs ... Il semblerait que ces personnes-là aient oublié qu'elles sont payées pour travailler 8 heures par jour et non pour déblatérer sur les gens. Je n'ai rien à me reprocher puisque j'honore largement mon contrat. Il semblerait que cela dérange, alors on s'attaque à ma personnalité en faisant croire que je suis sur la défensive (certainement pas plus que les autres), que je suis lunatique (pas plus que les autres non plus), que je suis une "allumeuse" : moi qui ai une ligne de conduite et une discipline, je ne pense qu'au travail dans cette entreprise : ce genre de propos est inadmissible ! J'ai su que la personne qui fait circuler cette rhumeur dans l'entreprise depuis plusieurs mois n'est autre que "N" ... Je ne suis pas malade, ni fautive : je suis une personne normale, respectueuse de ce qui est respectable. Ces propos contre moi sont injustifiés et inadmissibles. Ils sont l'oeuvre d'esprits pervers, agressifs et maladivement jalous. On va faire croire que je suis malade mentale : c'est le monde à l'envers !
Une semaine après mon agression, et suite à une réunion avec les deux horlogers, "N", moi, et le patron, ce dernier nous demande si nous avions quelque chose à rajouter. C'est là que "N" s'écria "Oui ! Il y a un problème avec Ymelda, ça ne peut pas continuer comme ça, faite quelque chose ou je pars ... Elle donne des informations confidentielles sur l'entreprise à des horlogers extérieurs à l'entreprise; j'ai des preuves !". Moi, très choquée, toute tremblante, je répliquai : "C'est faux : amène les preuves j'aimerais bien les voire puisqu'elles n'existent pas !" Gênée de ne pouvoir apporter les preuves inexistantes, elle s'écria : " renseignez-vous : elle s'est faite virée des deux dernières entreprises qu'elle a fréquentée à cause de son comportement !" Ensuite les deux patrons nous ont fait passer dans une pièce les uns après les autres pour avoir nos versions individuelles. Ils s'attaquent à mon comportement : je serais souvent sur la défensive.
Vu que "N" a échoué dans son plan a essayé de me faire virer : elle me nargue régulièrement en riant aux éclats en me regardant, en faisant des allusions; j'ai retrouvé du matériel déterioré. Mes chaussures choutées sous le meuble des vestiaires et les siennes à leur place. ... Il y a une semaine en arrière, j'ai dû appeler le patron pour qu'il lui demande de me laisser tranquille car elle ne me lâchait pas : depuis plus d'un quart d'heure, elle me harcelait ... Hier, j'ai demandé à l'un des deux horlogers : "As-tu un problème avec moi ?, ton attitude a changé depuis hier; je ne comprends pas : tu es sympa avec tout le monde sauf avec moi : si'il y a un problème, ça serait bien d'en parler." Il me répondit très froidement qu'il n'aime pas le fait que je lui aie posé plusieurs fois la même question concernant un bain de nettoyage souillé et ayant abîmé mes pièces. Je cherchais seulement à savoir comment le bain avait pu être souillé à ce point, pour ne pas avoir de nouveau le même problème, conscience proffessionnelle oblige. La discution ne dura pas trois minutes qu'il se précipita vers le patron pour lui demander de me rappeler à l'ordre. Le pire, c'est que le patron pris sa défense et il a même ajouté que j'étais malade , que ce n'était pas normal que je soie sur la défensive., que ça ne pouvait pas durer comme ça ! Je ne comprends pas cette attitude-là : puisque j'ai juste voulu connaître la cause du problème des bains de nettoyage pour éviter des dégâts sur les mouvements. Hier soir j'ai beaucoup pleuré : je suis en train de craquer. J'ai travaillé 80 heures la semaine dernière, car le proto devait partir pour la foire horlogère de Bâle; et c'est ainsi qu'on me remercie : je suis découragée, déprimée, fatiguée. Je ne sais plus quoi faire : je prends mes dispositions pour partir.

Quand à "N", je l'ai pourtant beaucoup aidée dans ses difficultés, je l'ai toujours soutenue et respectée. C'est injuste. J'étais extrêmement choquée par ses propos : je ne m'attendais pas du tout à cela de sa part. Il se trouve que "N" comptais parmi mes meilleures amies depuis des années, et qu'on a été embauchées dans cette entreprise en même temps. On s'est beaucoup confiées dans le passé. Maintenant, elle utilise mes confidences pour les retourner contre moi, en déformant mes propos, en les exagérant et en mentant. Elle va chercher des arguments qu'elle exagère de mon passé de dans ma vie privée. Elle imprime aussi des messages de soutien et des confidences que je lui avait faites par messages facebook et les montre aux autres. Elle manipule et sème la zizanie avec mes deux collègues horlogers. Elle proffite des tentions qu'il y a cause de la somme travail, mais aussi du caractère très toxique car pervers narcissique de l'un de mes collègues : il est comme elle : il sème le trouble entre les gens et veux m'influencer. Je l'ai été malheureusement, mais maintenant que j'ai compris son vilain jeu; je ne marche plus : au contraire, je soutiens les victimes des calomnies. Ce qui les rend encore plus agressifs.

Je ne sais plus comment m'y prendre : je suis perdue. Dois-je porter plainte contre "N" ?
Utile
+1
plus moins
bonjour je comprends pas trop de quelles insultes est tu victime? Déjà tu dis avoir perdu des tas d'amis dans l'histoire c'est faux si c'étaient vraiment des amis ils seraient rester à tes cotés et si je devine un peu on te donne une réputation d'homosexuel enfin ya encore des arriérés qui pensent que c'est une tare mais m..... chacun mène la vie qu'il veux moi dans ton cas je rentrerais dans leur jeu en prenant une rumeur et en la faisant enflé encore plus par exemble on te traite de pd (mot qui devrait etre bani du dico!!!) et ce te gêne ben chope un collègue par le cou et approche toi lui comme si tu voulais l'embrasser et au moment ou il flippe le plus dis lui dommage t'est pas mon genre t'es un peu trop masculin a mon gout et fais ca devant plein de monde à mon avis ca les calmera ! Le but de ces gens c'est de te faire sortir de tes gonds si ils voient que tu t'amuse de leur conneries ils vont vite lacher l'affaire il s'agaceront tout seul
Utile
+1
plus moins
Bonjour,
le mieux est d'aller voir les ressources humaines au plus vite.
J'ai subi des pressions morales également mais de la part d'une responsable.
J'ai envoyé toute ma version des faits au DRH mais je suis également syndiqué et représentant du personnel donc c'est un un peu différent.
Ceci dit j'ai attendu pamal de temps avant de faire cela et je sais que moralement il est très dur de dénoncer un harcèlement surtout si c'est un chef mais cela demeure nécessaire pour dormir tranquille.
Il faut s'attendre à ce qu'un responsable soit soutenu par sa hiérarchie mais les RH font partie d'une autre structure et ont des obligations différentes que la hiérarchie.
En tout cas une chose importante est de noter tous les faits et si on a des faits que l'on peu prouver cela est préférable.
Utile
+0
plus moins
t inquiètes. Moi aussi on mets une rumeur sur moi que je suis homo. Moi je le suis vraiment mais j'assume totalement depuis deux ans, et ca va vraiment très bien depuis que j'assume. Au contraire mes collègues masculins sont super sympas avec moi, parce que je ne cache pas les choses. Je ne m'affiche absolument pas mais je ne nie pas; C'est même moi qui dis ; quand on me cherche: t'es mignon toi. Et vraiment les mecs prennent cela super bien. Il faut pas les agresser mais il ne faut pas se laisser faire. Ce n'est pas une tare d'être homo; au contraire. Ceux qui pensent que c'est une grosse insulte ( ça m'est arrivé encore vendredi dernier) sont tellement bêtes, mais tellement bêtes qu'il vaut mieux avoir pitié d'eux.
Et ce n'est pas une question d'orientation sexuelle; ce sont tous les principes de discrimination qu'il faut dénoncer par notre intelligence. l'intelligence est plus fort que les muscles , crois moi.
Même si tu n'es pas homo sois plus intelligent que ces bêtas de collègues
bisous
Utile
+0
plus moins
Bonjour, je connais une situation similaire depuis plusieurs mois maintenant et vois difficilement comment en sortir. Comment a évolué ta situation ? As-tu trouvé une solution ? Merci pour ta réponse
Utile
+0
plus moins
bonjour je suis actuellement dans la même situation!
une personne travaillant avec moi a été voir mon patron pour lui dire que je montais toute ma société contre lui que je lui sabotais son travaille que j'avais calomnié auprès de son ancien employeur pour le faire licencier que je l'i agressé verbalement jeter un café au visage et lors de conversation avec mes collègues il amplifie ces dernier fais en disant :" cette P*** a fais ça et oui cette S**** fais tout pour que je parte " bref j'essaie de rester calme mais je commence a ne plus en pouvoir je ne sais pas quoi faire mon employeur ne trouve pas de recours pour le licencier (pas simplement pour cette raison mais aussi pour son mauvais travail!) il ne trouve pas comment cassé son cdd si quelqu'un peu m'aider savoir si Je suis en mesure de faire quelque chose pour qu'il arrête ou si je peux me renseigné pour dénoncer ces calomnie qui engendre une très mauvaise ambiance dans mon atelier?
Utile
+0
plus moins
Bonjour,
Merci pour toutes vos réponses , alors depuis mon ancien message bien des choses se sont passées . Je crois même qu après 7 ans je pourrai écrire un livre pour conseiller les victimes de harcelement . Pour faire bref et malgré tout les bons conseils que vous pourrez trouvez sur les forums, ou bien dans les livres sur le sujet ( celui de Marie France Irigoyen est une référence en la matière mais ne donne pas assez les pistes pour s'en sortir . Pourquoi ? Parce que mme Irigoyen malgré son talent n'a pas vécu cette situation, or il faut le vivre pour donner des conseils et non pour décrire le phénomène. Tout d'abord cette situation est inhumaine et anormale , je tiens a le préciser car nous ,les victimes de harcelement nous nous habituons chaque jour un peu plus a des dégradations de notre image et de notre situation a tel point qu'après un certain temps et après avoir beaucoup relativise on arrive a se dire des choses tel que : tiens aujourdh'ui tout s'est bien passe , Trucmuche ne m'a rien dit/fait. Oui sauf que avant c'était tous les jours que ça allait bien et on arrive avec le temps a ne plus savoir ni comment ni quand cela a commencé .Alors il n'y a pas 36 solutions pour en sortir : vvous pouvez toujours croire en la justice , vous verrez ce qui se passera quand vous serez dans le bureau d'un commissariat ou d'une gendarmerie a moins de connaître quelqu'un ce sera une indifférence totale suivi d'une plainte de plus qui terminera dans un carton , a moins que vous ayez des témoins , mais vous en connaissez beaucoup vous des collègues qui vont prendre le risque de dire qu'il y a un problème dans l'entreprise ou ils travaillent, ou des voisins qui prendront le risque de dénoncer quelqu'un qui a une forte influence/pouvoir dans leur environnement au risque d'être eux même harcelé !
Malheureusement on ne sort jamais indemne d'une telle situation , on perd une partie de soi-même , mais notre orgueil nous pousse a nous battre envers et contre tous , a etre combatif , a ne jamais abandonner et c'est ce qu'il faut faire , mais tout en étant conscient qu une victime de harcelement/calomnies ne sera jamais totalement lave de ce qu'on l'a accusé , et même si des gens avouent avoir mal agi , menti , il y aura toujours une part de doute, comme dit le proverbe : il ne sert a rien de se justifier , les gens penseront uniquement ce qu'il ont envie de penser . Regarder l'affaire Allègre et Dominique Baudis accuse a tort. Malgre les aveux des prostitués et d'Allegre sur leurs mensonges accusant Baudis , il y a toujours des gens qui le pensent coupable. Donc si vous êtes harcele ou calomnie , entourez vous d'amis , de proches, de votre famille , parlez leur en éventuellement ( pour ceux qui n'ont jamais connu ça vous risquez d'être surpris ... En mal , vous les connaissez bien , c votre famille , vos amis, vous appelez a l'aide , vous avez envie de savoir ce que eux ferai a votre place , et bien non , on s'interrogera: tu dois être un peu parano , surmené, tu ne relativises pas assez, c pareil partout , moi aussi d'ailleurs ...),bref vous êtes seul/e au monde une fois de plus donc profitez de leur présence mais ne vous attendez pas a ce qu'il vous comprennent.
Pour en revenir aux solutions il n'y en a pas 36 , c un combat auquel vous n'étiez pas prépare , ce n'est pas le moment d'être nonchalant , il va falloir devenir un guerrier/e.. En fait il n'y a que 2 solutions pour s'en sortir : la GUERRE OU LA FUITE
Pour certains cela paraîtra un peu lâche , mais quand le processus est engagé , le salut est dans la fuite ( personnellement après m'être battu contre 2 réseaux différents , et ne voulant rien lâcher dans mon orgueil, j'y aurai laisse beaucoup de moi même !!et c'est celui que je conseillerai en premier lieu Car retrouver un boulot, voire déménager ce sera dur , mais ce sera encore plus dur de rester et de se battre pour un résultat dont on sait qu'il sera toujours en demi-teinte. Et puis le temps passe ,1 mois , 1 an , 2 ans on retrouve un petit boulot au début , puis plus tard un vrai emploi , mais quel plaisir de travailler avec des gens sains même si les fins de mois sont un peu difficile.Imaginez vous toujours en train de vivre l'enfer dans votre ancien boulot , et dites vous que vous avez bien fait de partir et que vous avez pris un train d'avance et la bonne décision , car même si vous étiez reste après vous être bien battu , il y a un moment ou le départ serai devenu inéluctable ,pour ne pas mettre en danger votre sante .Ceux qui vous diront c pareil partout , fuyez les ! Non ce n'est pas pareil partout , il n'y a pas que des pervers narcissiques manipulateurs , il y a des gens sains et non influençables aussi en grand nombre.
Pour la guerre , si cela interresse quelqu'un j'aurai bien plus de choses a dire . C une lutte qui va être très riche intellectuellement et physiquement afin de se dépasser
momo- 3 juin 2015 à 23:18
On est impuissant personne nous écoute moi c est les collègue chefs secretaire on est coince on a peur mal au ventre lpeur de venir travailler on est responsable de tous on subis leurs indirect leur perversité et on se mur dans le silence
Freelance- 7 juil. 2015 à 22:50
C vrai , on se mure dans le silence et on combat chacun a sa façon. C dur de faire silence quand on a une nature impulsive (je parle pour moi) , ma première réaction quand je suis attaqué est de me battre et pourtant .,,,,,, Perso j'ai adopté l'attitude de la sagesse qui consiste à ne pas voir ce qui se passe , et de m'amuser de leurs comportements , mais je concède que ce n'est pas facile . Moi , on cherche à me faire partir de chez moi , et de mon travail par le biais de la calomnie organisée par 2 réseaux différents et pourtant 7 ans après je suis toujours là et vaillant. N'oublie pas de te faire des alliés dans ton travail , il n'y a pas que des cons, ne les laisses pas marcher sur tes plates bandes, impose toi dans ton travail , même si tu dois travailler en isole . Ne soit pas exemplaire , soit autonome, et montre leur que tu n'as besoin de personne. Fais du sport et des compétitions et trouve toi un autre but dans la vie que ton boulot. Ils ne sont rien et tu vaux mieux qu'eux , ne te met pas à leur niveau. Et tu verras qu'avec le temps , si tu restes indiffèrent à leur connerie ils te laisseront tranquille. En revanche si tu envisages de partir , alors la oui , donne leur une bonne correction , mais en dehors du boulot. Dans tous les cas , ne crains pas d'avancer doucement, crains juste d'être immobile . Et n'oublie pas l'espoir , il faut le garder en soi , ne jamais baisser les bras , avancer coûte que coûte , c ton chemin que l'on obstrue , c juste un obstacle mais tu iras jusqu'au bout .
Kate- 25 sept. 2015 à 21:06
Freelance merci pour tes mots. Vraiment. Je suis victime de harcèlement à mon travail actuellement, aujourd'hui je viens d'avoir vent d'une nouvelle fausse rumeur me concernant et te lire m'a fait du bien. Je ne sais pas encore si je veux la guerre ou la fuite. Mon côté orgueilleuse me hurle de me battre mais je n'aime pas les conflits et je suis fatiguée de cette situation. Il y a des jours où je me dis que la seule chose qui me retient de partir c'est la sécurité de l'emploi alors qu'il n'y a pas si longtemps encore j'aimais tous les aspects de mon poste. Cela me mine un peu plus chaque jour.
Suze1969- 16 août 2016 à 15:45
Bonjour Kate ,
Moi aussi j ai un gros problème de réputation du à mon equipe qui a fait un courrier à ma direction disant des choses que je N ai meme pas faites ou dites
En gros je suis une hystérique , je harcèle et les 6 membres de mon equipe sont ensembles
J ai été licenciée suite à ce courrier que je N ai pas eu connaissance ... Que dois je faire?
Afrikarnak 22081Messages postés lundi 12 octobre 2009Date d'inscription ContributeurStatut 15 novembre 2017 Dernière intervention - 16 août 2016 à 16:50
Re:

Prendre conseil auprès de l'Inspection du Travail. Celle ci te redirigera vers les Prud'hommes si le licenciement parait abusif.

A+
Utile
-1
plus moins
bonjours à vous, les deux choses à faire est le silence et faire du sport pour évaculer la pression de c'est con.
Voila bonne chance à vous.
matin- 15 avril 2012 à 09:35
Bonjours et merci matin pour ton conseil merci mille fois .
viviana- 26 mai 2012 à 21:35
Bsr
Je subis un harcèlement de la part d'une collègue depuis 6 mois. Elle me dénigre sans arrêt, se moque de moi dans mon dos, est très violente quand elle est face à moi, sauf quand il a y a un témoin. Elle monte le bobichon à une partie du département, et comme je suis en CDD je suis terrifiée à l'idée que mon boss en ait marre de cette équipe qui ne s'entend pas
Je suis de venue très nerveuse, j'ai tt le temps mal à la nuque, et je ne dors qu'avec des somnifères. J'essaie de rester concentrée sur mes dossiers et plus je suis réservée avec elle, plus elle enrage de ne pouvoir m'affronter. Mais je suis épuisée par toute cette tension
Allez bon courage à tous

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une