Posez votre question Signaler

CALCUL DE LA RETRAITE HANDICAPEE A 55 ANS [Résolu/Fermé]

REGE - Dernière réponse le 4 oct. 2010 à 15:08
Bonjour,
Je me suis fait enlever l'estomac suite àun cancer en 2007.
Je retravaille (ou du moins j'essaie....) depuis 15 jours dans la grande distribution
où je travaille depuis plus de 25ans.
J'ai 51 ans et je crois savoir qu'il peut être accepté une retraite à 55 ans dans certaines conditions que je connais (invalidité à 80 %, ce que je ne sais pas encore etc....) mais je ne sais pas comment cette dernière est calculée.
Pouvez-vous m'éclairer ?
dans l'attente de vous lire
Cordialement
Lire la suite 
Réponse
+10
moins plus
Bonsoir "régé"

La retraite dépend d'abord de la retraite de base SS (les régimes complémentaires en dépendent).
Cette retraite de base SS s'exprime par la formule R= T* S* D/Dmini
où - T est le taux servi (50% pour une retraite à "taux plein", minoré sinon )
- S est le salaire moyen calculé sur les 25 "meilleures années" (après revalorisation selon l'inflation des années anciennes)
- D est la durée d'assurance (en trimestres civils) du futur retraité, et la Dmini un chiffre minimum de cette durée fixé chaque année et dépendant de l'âge du futur retraité. Dmini devrait être pour toi de 165 en 2013.
Normalement la retraite, sauf carrières longues (travail à 16 ans ou 18 ans, pas ton cas, donc je ne développe pas) ne peut en plus être accordé qu'à compter de 60 ans.
Les assurés invalides ayant un taux d'incapacité permanente ou de handicap d'au moins 80% échappent à ce butoir de 60 ans, et peuvent prétendre à départ aupravant à partir de 55 ans, mais sous réserve d'une durée d'assurance minimale variant selon la date de naissance de l'assuré et son âge de départ à la retraite. Pour toi, né en 1958, pour partir à 55 ans, il te faudra justifier à cette date de 124 trimestres d'assurance dont 104 cotisés. 25 ans et plus de travail, on atteint les 104 trimestres à peu de choses près. Pourles trimestres d'assurance, on compte les arrêts-maladie, etc..., donc pas de problème pour toi.
En cas de départ anticipé à 55 ans, on t'accordera le taux "plein" de 50%, mais on ne majorera pas D! Car il n'y aura pas de "trimestres supplémentaires" accordés.
Ta retraite de base sera donc minorée proportionnellement par rapport à un départ à 164 trimestres. A toi de calculer le nombre de trimestres de durée d'assurance que tu auras en 2013 pour en voir l'impact.
Cependant après ce calcul , si, à partir de la reconnaissance du taux d'incapacité ou handicap de 80%, tu travailles et cotises donc, cela te donnera droit à une majoration finale de R d'un taux égal au tiers du % de ces années cotisées en handicap sur les années totales d'assurance. Ce qui peut réduire l'effet de cette minoration.
Si tu n'as pas encore cette reconnaissance, il te faut donc chercher à l'obtenir au plus tôt.

Pour les retraites complémentaires, le fait d'obtenir la retraite de base SS à taux plein t'autorise à les liquider à 55 ans sans abattement, mais là le retraite servie est directement proportionnelle au nombre de pointas acquis (cotisés+ points gratuits en période d'arrêt-maladie) , et donc, mécaniquement une retraite minorée par rapport à une hypothèse de départ plus tardif avec acquisition de points entre temps.

OUF...
Bon, j'ajouterai un commentaire: de toute façon, ces conditions ne vont pas s'améliorer, et si tu peux prendre une retraite à 55 ans, il faut prendre. Sauf si tu te plais au travail...
Bon courage et bonne chance.

Cornil :Vieux syndicaliste de droit privé, vieux "routier" bénévole du droit du travail, et des forums à ce sujet, mais qui n'y reste que si la discussion reste courtoise et argumentée. Les forums ne sont pas à mon avis un "SVP JURIDIQUE GRATUIT" ne méritant même pas retour, et doivent rester sur le terrain de la convivialité, ce qui implique pour moi à minima d'accuser réception à l'internaute qui y a répondu. Qu'il sache que son intervention n'est pas tombée aux oubliettes (merci, c'est en plus!). Ingénieur informaticien de profession (en préretraite)

claudine- 8 nov. 2009 à 11:40
Bonjour,
Née en 1956, je travaille depuis 1976 dans le secteur privé comme éducatrice spécialisée . (avec une période de 3 ans ds la fonction territoriale) .Myophate,j'ai du réduire mon activité: je travaille à 60 % depuis 4 ans et perçoit une pension d'invalidité ,étant reconnue à 80 % par la cotorep( MDPH)

Très fatiguée , j'aimerais arrêter à 55 ans si j'entrais ds les critères mais ayant deux enfants étudiants en médecine (3 et 4 années ) je dois avec mon mari assurer financièrement les études (encore au moins 3 ans si pas de redoublement ). Mon mari a un salaire de 1400 euro et moi 1200 euro environ avec une PI à 500 euro environ et 1 complément AG2R de 140 euro: moyenne mensuelle à, 200 euro .
A votre avis ,est ce que je pourrais prétendre à cette retraite et pouvez vous m'aider à évaluer si je perdrai bcp d'argent ( c'est ma crainte de ne plus pouvoir aider les enfts )

J'ai tenté de faire les calculs en lisant les info CRAM sur le droit à la retraite à 55 ans ds le cadre de la loi de 2007 mais je suis nulle au possible .
Grand merci pour votre aide dans la mesure où vous aurez de la disponibilité à m'accorder
Cordialement
Claudine
tilinlin- 10 janv. 2010 à 10:23
Bonjour Cornil ; je viens de tomber sur ce forum et en particulier sur ta réponse déjà ancienne à Régé et il y a quelques chose qui ne colle pas avec ce que je lis sur le site de la CNAV; ma démarche est aussi intéressée puisque j'essaie de trouver des solutions pour mon épouse qui a travaillé depuis l'age de 15 ans et ce jusqu'à 45 ans et qui a du s'arrêter suite à une maladie qui l'a mise en invalidité à 80%.Aujourd'hui âgée de 55 ans elle aura acquis à 56 ans 127 trimestres validés(avec les enfants) dont 94 cotisés, ce qui pourrait donc lui permettre de prendre sa retraite.
Quand je lis par contre le site de la CNAV la phrase suivante me laisse dubitatif : pour prétendre à partir donc avant 60 ans, il faut "une durée d'assurance minimale accomplie alors que vous étiez atteint d'une incapacité permanente" ce qui laisse à penser que pour pouvoir prétendre à un départ anticipé, il faut avoir travaillé toute son existence avec un handicap à 80%, c'est à dire pour un départ à 56 ans 114 trimestres minimum.
D'après la réponse que tu donnes à Régé, ça n'est pas expliqué comme ça car il me semble que Régé précise qu'il a travaillé 25 ans mais que son handicap date de 2007 et tu lui confirmes qu'il pourra partir malgré tout.
Je ne sais pas qui à tort ou raison et c'est pour ça que je lance cette bouteille à la mer pour en savoir un peu plus( en espérant que c'est bien ton discours qui est le bon)
Désolé d'intervenir sur in post déjà ancien, mais c'est le seul que j'ai trouvé qui parlait de la même chose que moi et en espérant aussi que tu pourras me répondre.
Cordialement
griffon.62- 5 juil. 2010 à 13:18
cornil tu es un mec bien,ne quitte pas le forum,car tu y es une pièce mageure pour mettre les gents au parfum!!amitié sincère
Réponse
+1
moins plus
bonjour

je souhaite faire une demande de retraite anticipée

je suis né en 1953
je suis handicapé a 80%

Ma durée totale assurance est de : 167 trimestres

Dont 127 cotisés

puis-je obtenir la retraite anticipée ?
quelqu'un peut-il me donner une adresse


A l'avance , merci

tilinlin- 13 janv. 2010 à 09:11
Pour répondre à tes interrogations, je viens d'avoir hier la confirmation de la CNAV concernant un départ anticipé quand on est handicapé à 80 % : il faut que la totalité des trimestres demandés ( validés et cotisés) pour pouvoir prétendre au départ anticipé aient été effectués pour leur totalité déjà avec la reconnaissance du handicap à 80 %, c'est à dire qu'il faut avoir travaillé toute son existence avec déjà ce handicap, ce qui limite bien sur les possibilités pour tous les autres qui sont bien à 80% et qui ont en plus tous les trimestres requis mais pas forcement acquis dans ces conditions là et vivent malheureusement avec une pension d'invalidité totalement dérisoire.
Cordialement
Réponse
+1
moins plus
Je ne comprends pas votre désir de retraite anticipée, sachant qu'en étant handicapé, vous avez une pension d'invalidité de la sécu et vous cumulez gratuitement des points agirc/arrco jusqu'à vos 60 ans, date à laquelle le sécu vous vire et vous basculez à la CNAV.

bizarre, bizarre.

freddy62320 7Messages postés lundi 19 octobre 2009Date d'inscription 3 janvier 2010 Dernière intervention - 3 janv. 2010 à 11:16
Bonjour,
Vous ne comprenez pas mon désir de retraite à 55 ans :
J'ai eu un accident très grave en 1979, accident qualifié de hors guerre puisque je rentrais de permission.
Cet accident comme tout accident entraine des conséquences tragiques à court ou long terme.
A court terme, j'ai eu la force de résister malgré une amputation de la jambre, de multiples contusions et fractures sur tout le corps et un traumatisme cranien avec + de 20 points de suture. Grâce à mon jeune age, une grande dose d' insousciance (ou de débilité) et une force physique assez grande "en ce temps là", j'ai relevé le défi malgré des complications post-opératoires et un appareillage qui m'a obligé à "poser malade" car il me "blessait régulièrement" dû à l'imperfection du moignon.
A long terme, cela a entrainé la perte de confiance qui était la mienne malgré un énorme progrès qui a été la mise sur le marhé d'un machon "silicone" vers l'année 2003/2004. Des problèmes de spasmophilie se sont joints à cet état et plus de 100kms aller/retour en voiture pour mon tavail n'arrange en rien la situation.
Dans 3 ans 1/2, je vais avoir 55 ans. J'adore mon travail, mais celui-ci (comme tout autre) devient de plus en plus contraignant car handicapé ou non, aucune différence nest faîte et il vous en ai demandé encore plus.
Comme je l'avais expliqué, je suis reconnu par l'office national de anciens combattants d'où la compléxité car mon cas ne passe pas par la sécurité sociale ou la cotorep (personnes qui fixe un taux d'invalidité sans vous avoir vu une fois ).
Voilà pourquoi la retraite à 55 ans n'est non pas un désir mais une sécurité dans la mesure où je ne sais pas comment sera fait mon proche avenir.
J'espère que mon écrit révèle correctement ma pensée.
J'espère votre compéhension et je vous souhaite une bonne année.
freddy62320 7Messages postés lundi 19 octobre 2009Date d'inscription 3 janvier 2010 Dernière intervention - 3 janv. 2010 à 11:16
Bonjour,
Vous ne comprenez pas mon désir de retraite à 55 ans :
J'ai eu un accident très grave en 1979, accident qualifié de hors guerre puisque je rentrais de permission.
Cet accident comme tout accident entraine des conséquences tragiques à court ou long terme.
A court terme, j'ai eu la force de résister malgré une amputation de la jambre, de multiples contusions et fractures sur tout le corps et un traumatisme cranien avec + de 20 points de suture. Grâce à mon jeune age, une grande dose d' insousciance (ou de débilité) et une force physique assez grande "en ce temps là", j'ai relevé le défi malgré des complications post-opératoires et un appareillage qui m'a obligé à "poser malade" car il me "blessait régulièrement" dû à l'imperfection du moignon.
A long terme, cela a entrainé la perte de confiance qui était la mienne malgré un énorme progrès qui a été la mise sur le marhé d'un machon "silicone" vers l'année 2003/2004. Des problèmes de spasmophilie se sont joints à cet état et plus de 100kms aller/retour en voiture pour mon tavail n'arrange en rien la situation.
Dans 3 ans 1/2, je vais avoir 55 ans. J'adore mon travail, mais celui-ci (comme tout autre) devient de plus en plus contraignant car handicapé ou non, aucune différence nest faîte et il vous en ai demandé encore plus.
Comme je l'avais expliqué, je suis reconnu par l'office national de anciens combattants d'où la compléxité car mon cas ne passe pas par la sécurité sociale ou la cotorep (personnes qui fixe un taux d'invalidité sans vous avoir vu une fois ).
Voilà pourquoi la retraite à 55 ans n'est non pas un désir mais une sécurité dans la mesure où je ne sais pas comment sera fait mon proche avenir.
J'espère que mon écrit révèle correctement ma pensée.
J'espère votre compéhension et je vous souhaite une bonne année.
choupinette- 25 avril 2010 à 15:53
bonjour je ne savais pas que l on cumuler des points reraite en invalidite pouvez vous m en dire plus qar je suis concerné j ai 57ans et la secu ne m a rien dit a ce sujet merci
Réponse
+1
moins plus
L'invalidité semble être une solution plus confortable.
Il sera très simple de vous faire mettre en arrêt maladie par votre médecin, renouvellement tous les deux mois, après 1 à 2 ans, convocation auprès du médecin conseil qui décidera de vous mettre en invalidité niveau 2, ce qui vous donnera droit à une pension d'invalidité.
Votre employeur actuel cotise certainement auprès d'une assurance invalidité qui complètera votre salaire à hauteur de 90 %.

Il sera temps à 60 ans, de basculer vers la retraite.

Bonne journée

Réponse
+1
moins plus
Bonjour,

Je suis arrêtée depuis un an et reconnue travailleur handicapé, mise en longue maladie par la sécu suite à maladie orpheline plus suite opérations multiples colonne vertébrale sequelles invalidantes et très douloureuses.
J'ai 53 Ans je travaille depuis l'âge de 16 ans et trois enfants. Puis-je partir à 55 ans à la retraite ou vaut-il mieux que je laisse faire et que je passe en invalité totale. Ce qui devrait mettre proposé au bout de la longueur maladie ?

Merci de votre réponse car je suis dans le flou total.

Bonne journée

Réponse
+1
moins plus
lis ma réponse du 2 janvier

mariecoco- 4 oct. 2010 à 15:08
Merci je ne le savais pas et c'est la première fois que je viens sur ce forum.
Bonne journnée et merci de tes conseils.
Réponse
+0
moins plus
Bonjour,
la demande est la même que pour nos autres amis à la différence que je suis handicapé à 100% reconnu par l'office nationale des anciens combattants , victime hors guerre car j'effectais mon service militaire.
je suis né en 1958 etje vais avoir 52 ans en juin.
J'ai 122 trimestres cotisés fin 2009.
Je sais que cette loi doit-être revue en 2012 et je crois savoir que c'était Mr Chirac qui l'avait demandé.
J'ai vu ci-dessus que Cornil était spécialisé dans ce sujet.
Merci à lui ou à tout-autres si vous pouviez m'éclairer car le statut d'invalidité militaire est très flou.

Ce document intitulé « CALCUL DE LA RETRAITE HANDICAPEE A 55 ANS » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une