Recherche
Posez votre question Signaler

Cour d'Appel après jugement Prud'Hommes

virgin505 4Messages postés mardi 8 septembre 2009Date d'inscription 10 septembre 2009Dernière intervention - Dernière réponse le 23 mars 2011 à 15:33
Bonjour,
Je souhaiterais savoir combien il y a de chances de gagner en faisant appel après un jugement rendu au Conseil de Prud'hommes qui semblait être confiant du côté du salarié mais qui déboute toutes les demandes.
Demandes faites suite à harcélement moral et rupture de contrat de travail de la part du salarié suite à arrêt maladie (harcélement avec plainte à la gendarmerie).
Merci de me répondre vite.
Lire la suite 
Réponse
+1
moins plus
Désolée si je n'ai pas été assez précise mais j'ai déjà posté un premier message sans réponse.

En fait, je n'arrive pas à comprendre comment quand on a tous pour soit, un jugement des prud'hommes est rendu comme celui ci. Mon ex employeur a menacé tous ses salariés et nous sommes 3 après de longs arrêts maladies à avoir fait un acte de rupture de contrat de travail et une plainte à la gendarmerie puisque elle voulait de toutes façons se débarrasser de nous. Nous l'avons donc envoyé au Prud'hommes car elle avait changé nos horaires, et ne nous voulez plus dans les locaux (nous ordonnait de partir) et nous hurler dessus. Nous avons contacté l'inspection du travail, un délégué syndical et ensuite les Prud'hommes.

Après une conciliation qui n'a rien donné, nous avons eu un jugement reporté à 2 reprises de sa faute (pièces de son côté non adressées) et entre temps elle a fait une liquidation judiciaire.

Nous avions plus d'une dizaine d'attestations d'ex salarié et de personnes la connaissant pour nous, plus la plainte à la gendarmerie. Nous étions confiante de l'ampleur de notre dossier.

A ce jour, je n'ai pas de congès payés, je demande des indemnités pour le harcélement et que la rupture soit considéré en licenciement. De plus, mon ex-employeur était connu des Prud'hommes avec des cas similaires qui se renouvelaient sans cesse.

Aujourd'hui donc, le jugement définitif déboute nos demandes et nous ne savons pas si il y a une chance de gagner quelque chose si on va en appel. A votre avis quelle est le meilleur moyen, et le plus court pour qu'on soit enfin libéré de cette histoire qui nous poursuit depuis plus d'un an. Nous réclamons justice.

Merci pour vos conseils.
virgin505- 16 oct. 2009 à 22:58
Personne ne peux juste me donner un avis ou un témoignage semblable ???
Répondre
tynny- 30 janv. 2010 à 11:26
Bonjour,
Moi aussi je vient d'étre débouté au prud'homme mais je fait appel et tu devrais eb faire autant se son des juge professionnel qui jugeront ton affaire bonne chance
Répondre
Sofi- 23 mars 2011 à 15:33
si votre histoire s'est déroulé telle que vous l'a décrivée, tenez donc le coup... pourquoi avoir des doutes... justement plus de doutes vous aurez moins vous convainquerez les prud'hommes soyez sures de vous - donc croyez en vous pour etre crues toutes les unes des autres (collègues). c'est vos paroles contre la sienne et avec des preuves.... cela ne doit pas ressembler a une mascarade créée de toutes pièces contre votre patronne... vous etes majoritaires donc vous faites le poids - mais soyez en plus convaincantes.
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Bonjour,
Avec les devinettes ma boule de crystal fonctionne très mal ...
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
la gendarmerie ne se sent pas conserné par se genre de probleme
Ajouter un commentaire
Ce document intitulé « Cour d'Appel après jugement Prud'Hommes » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une