Posez votre question Signaler

Que faire en cas de loyers impayés ?

anonyme - Dernière réponse le 29 mars 2011 à 05:56
Quelle est la procédure à suivre en cas de loyers impayés ?
Lire la suite 
Réponse
+0
moins plus
Si votre contrat de location contient une "clause résolutoire" (résiliation du bail par le juge d'instance) il faut vous adresser à un huissier de justice pour engager la sommation de payer avec application de la clause résolutoire et information des services sociaux de la Préfecture. Passé le délai de sommation il est préférable de vous adresser à un avocat pour demander un jugement de paiement sous contrainte et l'expulsion du locataire défaillant (6 à 9 mois). Le locataire peut interjeter appel et "faire trainer" (12 mois). S'il reste quand même dans les lieux il faut faire appel au Préfet pour obtenir la force publique (2 mois). Le préfet peut refuser le concours de la force publique si la personne est "fragile socialement". Recours devant le Tribunal Administratif (2 ans). D'où bp de temps perdu et d'argent dépensés en frais de procédure. Vous avez peut être une assurance de "protection juridique" qui prendra à sa charge les frais de procédure (à vérifier). Si une personne s'est portée caution du locataire, actionnez la caution. Il est svt préférable de "transiger" avec le locataire défaillant. Mais il y a de plus en plus de "professionnels" de ce type d'arnaque.
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
mais il reste une solution , demandez au restaurant du cœur de la reloger et faite lui cadeau des loyers impayé
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Jean-claude a raison, mais il a oublié de vous préciser que si le jugement ordonne l'expulsion et que le préfet n'accorde pas l'aide de la force publique, vous êtes en droit de demander au préfet le paiement des loyers qui seront pris en charge par l'état UNIQUEMENT pour les périodes d'hiver. Une fois le jugement rendu, l'huissier fera une saisie sur le compte bancaire ou sur les biens de la personne qui seront mis en vente aux enchères. L'opposition sur les comptes demeurera tant que la dette ne sera pas apurée. Il doit obligatoirement laisser sur le compte du locataire l'équivalent du RSA. Je suis propriétaire de plusieurs logements et j'ai eu à faire à de très nombreux impayés. J'ai réglé le problème en prenant une GRL qui me rembourse actuellement les impayés tous les trimestres, et s'occupe et prends en charge la procédure d'expulsion. Je suis donc certaine de recevoir mes loyers jusqu'à la libération effective du logement et en sus je ne me casse pas la tête avec les procédures et les frais qui vont avec.
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
J'ai oublié de dire que dès le 2ème loyer impayé, vous devez adresser une LRAR au garant afin de l'informer de la situation. Ne tardez pas à le faire car les tribunaux n'aiment pas que les retards volontaires ou involontaires de signalement aggravent la dette du garant-solidaire, et accordent dans ce cas un dégrèvement total ou partiel de la dette. Si votre locataire est allocataire, vous devez également et obligatoirement prévenir la CAF;
Ajouter un commentaire
Ce document intitulé « Que faire en cas de loyers impayés ? » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une